Château Rauzan-Ségla (2e cru classé), la finesse ultime de Margaux

Deuxième grand cru classé du Médoc, le château Rauzan-Ségla est une icône de Margaux, du Médoc et des grands vins français. Des vins représentant à merveille le savant équilibre entre vins de terroir et vins « sophistiqués », qui ont su se démarquer par un style mêlant finesse et fraîcheur, sans bien sûr renier la puissance et la profondeur typiques des grands bordeaux de garde. Découvrez l’histoire derrière ce grand nom…

Plus de 350 ans d’histoire…

Fondé par Pierre de Rauzan, pionnier de la viticulture médocaine, le château Rauzan-Ségla est aujourd’hui l’un des domaines les plus réputés de l’appellation Margaux et du Médoc. Au cours de son histoire vieille de plus de trois siècles, le domaine a contribué activement au développement et à la renommée de l’appellation Margaux, jusqu’à sa nomination comme deuxième cru classé au sein du classement de 1855. Depuis, le château continue de s’affirmer comme une référence des vins du Médoc.

C’est Pierre Desmezures de Rauzan, qui donnera son nom au domaine, qui acquiert en 1661 la maison de Gassies. Plus tard, au XVIIIe siècle, le domaine est séparé en deux et donne naissance aux deux châteaux, Rauzan-Gassies et Rauzan-Ségla. Ségla provient du nom de la fille de Marie-Anne Briet et de Philippe Simon de Rauzan, qui épousa le baron Pierre-Louis de Ségla en 1785. Comme sa propriété sœur, Rauzan-Ségla gagna progressivement une grande renommée et fût classé deuxième grand cru en 1855. Frédéric Cruse, qui prit la direction du château au début du siècle dernier, confia à l’architecte Louis Garros la réalisation de nouveaux bâtiments et fit rénover les bâtiments d’exploitation et remettre en état le château. Depuis 1994, la propriété est passée sous le giron du groupe Chanel et en 2011, le château a fêté son 350ème anniversaire. Pour marquer l’événement, le couturier Karl Lagerfeld dessina l’étiquette du millésime 2009.

Un vignoble éclectique, travaillé de plus en plus selon les principes de la bio

Situé au Sud du Médoc, le château Rauzan-Ségla possède 70 hectares au cœur de l’AOC Margaux. C’est là, tout près du village de Margaux que s’étend l’essentiel du vignoble, tout autour du château. Toutefois, le domaine possède aussi des parcelles disséminées entre les différents terroirs de l’appellation. C’est ce patchwork et cette mosaïque de terroirs qui permettent à l’exploitation d’offrir un bel aperçu de la globalité du terroir de l’appellation. Le domaine a d’ailleurs lancé une large étude pédologique dans les années 2000 afin d’appréhender au mieux ses terroirs et de découper le vignoble en différents îlots viticoles ; un outil très précis et utile pour les équipes du château. En majorité, les sols sont pauvres et bien drainés, composés d’une large bande de graves enfoncées dans une fine couche d’argile, ce qui incite naturellement la plante à plonger profondément ses racines pour puiser ses nutriments.

Si le château Rauzan-Ségla est fier de son histoire, de son patrimoine et de son terroir, il n’oublie pas pour autant de se réinventer. La culture des vignes, dont la plupart ont plus de 35 ans, est guidée par le respect de la tradition mais aussi par une écoute attentive des évolutions de la nature et de l’environnement. Les vignes sont cultivées en agriculture raisonnée et depuis 2017, les pratiques sont mêmes au plus proche du bio, certaines parcelles sont d’ailleurs totalement cultivées en bio, pour en faire une sorte de laboratoire et roder les gestes adéquats ; d’autres se réservent la possibilité de retourner à la lutte raisonnée en cas de besoin. Les soins et les travaux dans les vignes peuvent varier selon les millésimes, il n’y a pas d’automatismes pour le chef de culture François Baudoux et son équipe. Les vendanges sont manuelles et les raisins sont récoltés dans des petites cagettes de 7kg.

Des vinifications précises et soignées

Les raisins sont triés manuellement, deux fois (au stade de la grappe puis de la baie), puis ils sont entonnés par gravité. Les durées de macérations, les températures et les remontages sont adaptés au profil de chaque cuve et de chaque millésime, en fonction des dégustations. L’extraction est douce pour préserver le fruité et l’élégance. L’élevage en barriques dure ensuite 18 mois. Le chêne servant pour les barriques est soigneusement sélectionné et Henry de Ruffray, le maître de chai, privilégie les arbres centenaires. Plusieurs soutirages (à la bougie) sont effectués, puis les vins sont collés au blanc d’œuf. C’est Nicolas Audebert, le directeur du château, qui décide de l’assemblage final.

Les vins du château Rauzan-Ségla 

Les vins du château Rauzan-Ségla démontrent toute la finesse du terroir de Margaux, mêlant élégance, fraicheur, profondeur, densité et puissance. Les tanins offrent une matière remarquablement veloutée et les vins disposent évidemment d’un grand potentiel de garde, qui leur permet d’exprimer tout leur potentiel. iDealwine a la chance de disposer de vieux millésimes et de grands formats, provenant directement du château, découvrez-les.

Ce qu’en pensent les guides

  • RVF (**)

Appartenant à la famille Wertheimer (Chanel), également propriétaire de Château Canon à Saint-Émilion, ce prestigieux domaine produit des vins qui n’imposent jamais leur puissance mais impriment avec délicatesse la distinction et la finesse de l’un des plus beaux terroirs de Margaux. Depuis 2000, il s’agit de l’un des plus grands vins du Médoc, mêlant raffinement et fraîcheur, mais aussi persistance. Le vin ne sort pas toujours du lot en primeur, mais tranquillement, en cours d’élevage, la race du terroir et la noblesse du style s’affirment. Il vieillit de surcroît admirablement bien et gagne vraiment en complexité, comme en témoignent de nombreux millésimes anciens. Une référence très sûre dans l’appellation.

  • Bettane+desseauve (****)

En plein cœur de l’appellation Margaux, ce cru de premier ordre a été racheté en 1994 par les frères Wertheimer, propriétaires de la maison Chanel mais également du château Canon à Saint-Émilion. Le vignoble de 66 hectares bénéficie des soins les plus attentifs, propulsant les vins à leur place légitime, celle du rang de second cru classé, grâce à un nouveau chai et surtout au travail méticuleux accompli dans les vignes. C’est donc un cru célèbre en pleine forme, exprimant avec constance depuis dix ans l’élégance qu’on accorde aux meilleurs vins de Margaux. L’élargissement du vignoble a surtout bénéficié au second vin, ségla, produit en plus grande quantité, dans un style volontairement direct, souple et fruité. On l’aimerait plus proche d’esprit du grand vin, quitte à produire plus de vin « générique » margaux.

 

Découvrez tous les vins en vente actuellement sur iDealwine.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Disparition de Vincent Mulliez, propriétaire de Château Belle-Vue

Vincent Mulliez, propriétaire de Château Belle-Vue, s’en est allé à 44 ans, par une magnifique journée de printemps. Cet homme discret et talentueux laisse une empreinte particulière dans l’univers des ...

Vente à prix fixe : laissez-vous séduire par l’Italie !

Dans notre vente à prix fixe, nous vous proposons un catalogue exclusivement consacré aux vins italiens. Une superbe sélection pour découvrir la richesse de la production de nos voisins latins. ...

Millésime 2017 : où en sont les Crus Bourgeois ?

Le classement des crus bourgeois en est à sa dernière édition sous sa forme actuelle. Faisons le point sur le classement et le millésime 2017.

Partage(s)