Ces belges propriétaires de vignes en France

cheval-blancLes belges sont de grands amateurs de vins, mais ils n’ont pas de vignes…du moins pas en Belgique. A l’occasion de la présence d’iDealwine au salon de la RVF à Bruxelles les 6 et 7 novembre 2010, le moment est venu de placer quelques grands propriétaires belges sous les projecteurs.

Ces belges sont passionnés de vins, et mettent en valeur depuis des décennies le Pomerol, Pavie Macquin,  Lauriol, Puygueraud, Les Charmes-Godard, La Prade.

Avec les Thienpont, un autre pilier de Bordeaux est le baron Albert Frère. L’homme d’affaire le plus influent de Belgique est lui aussi propriétaire et grand amateur de vins de Bordeaux. Parti de rien, sans diplôme ni études, il prospère dans l’industrie et la finance. Il voue alors une partie de sa fortune à sa passion pour les grands crus. Il possède en joint-venture avec LVMH le château Cheval Blanc, 1er Grand Cru Classé A de Saint-Émilion. Il est également propriétaire du château La Tour du Pin Figeac à Saint-Émilion. Il possède aussi des parts dans le groupe de Champagne Taittinger. Toujours à Bordeaux, Maurice Velge, possède le Château Clauzet à Saint-Estèphe.

Autre grande figure belge du vignoble français : Jean-Marie Guffens, unanimement reconnu comme l’un des plus grands vinificateurs en vins blancs.
Partis étudier une année en France en 1976, Maine et Jean-Marie Guffens-Heynen ne reverront jamais leur Flandre natale. Tombés sous le charme du vignoble bourguignon et de cette terre de Vergisson si chère à Lamartine, ils laissent de côté leurs velléités artistiques pour l’école de viticulture de Mâcon. Un stage chez un producteur et les voilà en scelle, à la tête trois ans plus tard d’une petite vigne à Pierreclos. Le Domaine Guffens-Heynen était né. En 1990, le couple décide d’étoffer ses activités et crée la maison de négoce Verget, à Sologny. Rompant avec les traditions bourguignonnes, ils seront les premiers à n’acheter que des raisins, blancs de surcroît, aux meilleurs domaines du Mâconnais, de la Côte d’Or et du Chablisien (aujourd’hui ils possèdent des parcelles dans tous ces vignobles). Les vins sont ensuite vinifiés, élevés puis commercialisés sous leur propre nom ; hors négoce, le Domaine Guffens produit aussi des Mâcon-Pierreclos, des Saint-Véran et des Pouilly-Fuissé, et depuis 1997, des VDP du Vaucluse du Domaine des Tourettes. Il faut dire que Jean-Marie est aussi un formidable ambassadeur. Électron libre, un brin provocateur, promenant un regard toujours optimiste et amusé sur la vie, celui « qui s’est fait tout seul, et ça se voit » comme il se définit lui-même, n’a eu de cesse de comprendre le vin au lieu d’apprendre. Exempt de tout héritage et de recommandations paternelles (il confie d’ailleurs qu’être Belge a l’avantage de ne pas être « fils de »… vigneron français !), il a forgé son propre style et choisit les appellations et les lieux que dénigraient ses confrères. Contre toute attente, le béotien est passé maître dans l’art du chardonnay, respecté de tous – y compris les plus grands de la Côte de Beaune -, encensé par les critiques, recherché des amateurs. Il n’a pas pour autant pris la grosse tête, ne connaît même pas les notes de ses vins, n’achète aucun guide pour y suivre sa cote, et ne prend de la culture bio que ce qu’elle veut bien lui donner ; pas question de se relever la nuit pour retourner la corne de vache : la nuit, il dort ! Et c’est comme ça que ses vins du Mâconnais et ceux du Luberon ont acquis une solide réputation ; des cuvées ciselées comme des diamants, toujours très pures, à la fois riches et tendues.

Un autre magnat du vin belge, incontournable dans l’univers vini-viticole – il a d’ailleurs été naturalisé français depuis -, est Paul-François Vranken, Pdg et fondateur de Vranken Pommery. Il possède des vignes en Champagne, en Camargue avec Listel mais aussi au Portugal. Son histoire est fascinante ; d’abord commercial pour une maison de distribution pour du champagne et du whisky, il rencontre un beau succès et touche sa prime sur l’intéressement de 130 000 francs en 1976. Avec cette prime il achète 16 000 kilos de raisins et se lance dans le Champagne. Trente ans plus tard il est leader des champagnes de marque et possède au total 230 hectares en Champagne, 300 au Portugal et 2000 pour ses vins Listel. Cela fait de lui le plus grand propriétaire de vignes en Europe.

Les belges, qui comptent parmi les plus grands amateurs de vins français, ont aussi quelques personnalités qui produisent ces doux breuvages qui attisent les passions. C’est donc naturellement que la Revue du vin de France y tient un salon ce week-end, les 6 et 7 novembre 2010, dans la capitale bruxelloise.

Partenaire du , iDealwine compte de nombreux et fidèles clients belges et sera présent pour les rencontrer.

Rendez-vous à tous au stand n°64 du salon qui aura pour cadre l’Autoworld au Parc du Cinquantenaire !

Les vins de Bordeaux en vente actuellement
Les vins du  Château Cheval blanc en vente actuellement
La cote de la cuvée Louise de Pommery

Tags:

  • Voir les commentaires (6)

  • jack

    Je pense aussi Jean Marie Guffens à Macon dont je me suis procuré les vins chez vous !

  • Véronique Raisin

    Si si, il y a des vignes en Belgique, et même du vin !!!

    N’oublions pas la famille Bonnie (château Malartic-Lagravière à Pessac-Léognan), Justin Onclin (Prieuré-Lichine à Margaux), Maurice Velge (Châteaux Côme et Clauzet à Saint-Estèphe) et en Champagne, Carol Duval-Leroy. Entre autres.

  • Véronique Raisin

    http://momento.blogs.lalibre.be/archive/2009/03/29/les-vignobles-de-belgique.html

    Un article de Baudouin Havaux, Belge de son état, sur le vignoble belge.

  • Rédaction iDealwine

    Toutes nos excuses pour cette imprécision sur le vignoble belge et un grand merci pour ce lien vers l’article de Baudouin Havaux.
    Même si cet article ne prétendait pas à l’exhaustivité, Jean-Marie Guffens, que les amateurs d’iDealwine connaissent bien au travers de nos Offres iDéales, a toute sa place ici : nous l’ajoutons immédiatement ! Ce producteur hors pair a d’ailleurs réussi le prodige de venir présenter ses vins à Hong Kong du 4 au 6 novembre et d’enchaîner, le 7, sur le salon de la Revue du vin de France… à Bruxelles. Bravo Jean-Marie !

  • Dominique Declerck

    Ajoutons la famille SIOEN, industriel belge, propriétaire du chateau LA MARZELLE grand cru classé de St Emilion. Ils étaient présents au Salon RVF de Bruxelles. J’espère que votre charmante équipe présente à Bruxelles à pris le temps de déguster cet excellent St Emilion.

    • Rédaction iDealwine

      @Dominique, merci pour cette précision concernant le château La Marzelle. L’équipe d’iDealwine n’a pas pu goûter l’ensemble des vins présentés lors du slaon de Bruxelles, espérons qu’une occasion se présentera prochainement de déguster ce Saint-Emilion. Merci beaucoup pour votre commentaire concernant l’équipe !

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

VPF 13 juillet

Achat direct : les 1000 trésors de la cave d’iDealwine

Une nouvelle vente généraliste est ouverte sur iDealwine jusqu’au 25 juillet. Retrouvez nos coups de cœur issus des quatre coins ...

Loi Evin : informer sur le vin est enfin autorisé

La semaine dernière, une vaste majorité de députés ont voté une extension de la loi Evin apportant la distinction essentielle ...

Masterclass iDealwine : un tour dans la vallée de la Loire chez 228 Litres (Paris, le 05/06)

Le 5 juin aura lieu une masterclass sur les vins de la Loire chez 228 Litres. Pierre Renauld y présentera des vins iDealwine. Ne la manquez sous aucun prétexte !