Bordeaux 2000 : LA valeur de placement par excellence

Lorsque l’on analyse sur cinq ans les performances de grands millésimes produits à Bordeaux depuis 1982, 2000 ressort grand gagnant du palmarès. Et ce n’est sans doute pas fini…

Certes, il ne s’agit pas là du scoop de la décennie. 2000 était déjà pressenti, puis annoncé comme une « année du siècle » dès les premiers coups de sécateur, lors des vendanges, puis à l’aube de la campagne primeurs. Les prix de sortie, lors de la vente en primeurs, s’affichaient en forte hausse par rapport aux millésimes 1998 et 1999, ce qui pouvait laisser craindre une rentabilité moindre, ou en tout état de cause longue à extérioriser. La crise financière de 2008 est ensuite passée par là, mettant à mal l’évolution du cours des grands Bordeaux en général, sans que 2000 fasse exception à la règle.

Mais la page semble aujourd’hui tournée. La cote des plus grands crus bordelais, calculée dans les meilleurs millésimes produits depuis 1982, a été analysée sur 5 ans, entre fin 2005 et fin 2010. Le verdict est sans appel : le millésime 2000 s’affirme aujourd’hui comme LA valeur de placement à privilégier.

+86% de progression moyenne sur cinq ans

Quel gestionnaire de fortune pourrait prétendre faire mieux ? Sur les 46 vins analysés, 41 enregistrent une évolution positive. La moitié progresse de plus de 50%. Neuf d’entre eux ont enregistré, sur cette période, une hausse de prix supérieure à 100%. Certes, ces belles performances sont liées à la mondialisation de la demande pour les grands crus, et plus particulièrement, à l’explosion de celle émanant des pays asiatiques, la Chine en tout premier lieu. Pour l’instant, quelques références mobilisent l’attention du marché. On note d’ailleurs que les seconds vins des premiers crus classés ont progressé plus fortement que le grand vin du même domaine. Les vins les plus recherchés demeurent, on le sait, Château Lafite Rothschild (+344%) et, plus encore, son second vin Les Carruades de Lafite (+548%), Château Latour (+127%) et les Forts de Latour (+190%), Château Mouton Rothschild (+110%), Château Margaux (+98%) et son second, Pavillon Rouge (+104%). Château Palmer progresse aussi de plus de 100%, de même que Petrus. Dans la catégorie des vins recherchés en Asie, signalons aussi Château Haut Brion (+96%) et Château Beychevelle (+85%), dont on connait l’attrait suscité par son étiquette.

On trouve aussi au palmarès de ces belles performances des crus plébiscités pour leur rareté, au plus haut niveau de qualité, tels que Château Ausone et Château Lafleur. A noter également, la bonne progression du cours de Château Angélus, de Château Léoville Las Cases et du Clos du Marquis, ou encore, à Saint-Emilion, des châteaux Pavie et Pavie Macquin.

Tout porte à croire que la curiosité du marché asiatique et son appétit pour nos grands crus français devrait élargir le spectre des crus susceptibles d’intéresser ces nouveaux amateurs. La hausse des prix est récente, et la véritable flambée des cours remonte à un an, à peine. Les signaux positifs en provenance des nouveaux pays consommateurs incitent à penser que, même si cette tendance connaîtra une nécessaire inflexion, elle devrait rester néanmoins positive en 2011. Et les Bordeaux 2000 devraient continuer à en profiter.

Palmarès des 20 meilleures progressions du millésime 2000

Cote iDealwine Cote iDealwine Variation
31/12/2005 31/12/2010
Carruades de Lafite 2000 35 230 548,05%
Lafite Rothschild 2000 320 1 421 344,06%
les Forts de Latour 2000 49 142 190,26%
Ausone 2000 447 1 251 180,26%
Latour 2000 323 734 127,44%
Mouton Rothschild 2000 329 691 110,24%
Palmer 2000 83 170 103,91%
Pavillon Rouge 2000 50 101 103,68%
Petrus 2000 1 351 2 726 101,80%
Margaux 2000 354 702 98,43%
Haut Brion 2000 265 521 96,42%
Pavie 2000 151 292 93,43%
Beychevelle 2000 38 71 84,97%
Angélus 2000 116 198 70,69%
Léoville Las Cases 2000 140 238 70,00%
La Mission Haut Brion 2000 274 460 67,83%
Pape Clément 2000 59 96 63,99%
Lafleur 2000 620 1 011 63,08%
Clos du Marquis 2000 28 45 61,44%
Pavie-Macquin 2000 48 74 52,08%

La cote iDealwine

La cote iDealwine permet de suivre avec précision l’évolution du cours des grands crus de Bordeaux sur une période qui remonte au début des années 1990. L’argus du vin d’iDealwine enregistre en base les résultats de ventes aux enchères depuis 1992. La cote compte aujourd’hui plus de 3 millions de résultats d’enchères enregistrés sur 60.000 références.

Consultez la cote d’un vin

Consultez les ventes de Bordeaux 2000

Tags:

  • Voir les commentaires (2)

  • thibaud

    Bonjour,

    Petite question quant à la cotation des vins : Vous utilisez les résultats des ventes aux enchères, aussi la cote est-elle HT ou TTC ? Si elle est TTC, quel taux de taxes appliquez vous puisqu’ils sont généralement différents selon les ventes ?

    Merci

  • adl

    @Thibaud, la cote iDealwine intègre les frais prélevés par la société de vente. La cote iDealwine analysée dans cet article est une moyenne des dernières adjudications enregistrées sur un vin dans un millésime, les frais s’élèvent en moyenne à 18% en plus du prix « au marteau ».

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Vins du Jura : Overnoy, Ganevat, Macle, l’envolée des prix se confirme

Les enchères qui se sont achevées on-line sur iDealwine le 26 avril dernier comportaient une spécificité : un catalogue entier était consacré aux vins du Jura. Une première pour une ...

Faut-il vendre vos primeurs 2008 ?

Les bordeaux 2008, désormais en bouteille et livrés à ceux qui les avaient réservés en primeur, font progressivement leur apparition dans les ventes aux enchères. A des niveaux de prix ...

2010 : une année fastueuse pour les ventes aux enchères

Jusqu’aux tout derniers jours de l’année 2010, le marteau a résonné dans les salles de vente du monde entier. Et en ce qui concerne les enchères de grands crus, l’année ...