Vif engouement pour les grandes cuvées de Champagne du groupe LVMH

Le groupe LVMH a publié le 4 février dernier des résultats 2010 qui marquent une progression des ventes de 19%. La branche Vins et Spiritueux, et notamment les marques de Champagne Dom Pérignon et Krug, ont contribué à ce résultat positif.

Sur le marché des ventes aux enchères de vin, ces cuvées ont elles aussi été particulièrement entourées en 2010.

Le groupe LVMH le confirme : pour les marques de luxe, la crise est finie. C’est tout particulièrement vrai pour la marque phare du numéro un mondial du luxe, Louis Vuitton, qui a connu en 2010 « une année record », mais c’est également le cas pour les grandes marques de Champagne du groupe.

Dom Pérignon et Krug ont tiré vers le haut les ventes de l’activité Vins et Spiritueux de LVMH, confirmant l’attrait des amateurs pour les signatures de prestige. Lors de la présentation des résultats, les dirigeants ont même souligné le risque de pénurie d’approvisionnement auquel ces Maisons pourraient avoir à faire face au cours des mois à venir. La branche vins et spiritueux du groupe LVMH, qui comprend également la marque de Cognac Hennessy et 50% des parts du Château Cheval Blanc, à Saint-Emilion, a représenté un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros, en hausse de 19%, sur un montant total des ventes pour le groupe légèrement supérieur à 20 milliards d’euros. Une belle performance après une année 2009 particulièrement difficile pour l’ensemble de la filière Champagne.

Sur le marché des enchères, les champagnes du Groupe ont enregistré de belles performances au cours de l’année 2010, tout particulièrement dans les millésimes anciens.

Grandes cuvées de Champagne aux enchères
Lot Prix de vente CoteiDealwine Variation
1 bt Moët & Chandon Dom Pérignon 1949
La Varenne (novembre 2010)
576 508 13%
2 bt Moët & Chandon Dom Pérignon 1961
Paris (juillet 2010)
551 422 31%
1 bt Moët & Chandon Dom Pérignon 1964
Paris (février 2010)
466 360 29%
1 bt Moët & Chandon Dom Pérignon 1969
Cannes (décembre 2010)
369 283 30%
1 bt Moët & Chandon Dom Pérignon « Oenothèque » 1995
Bouliac (mars 2010)
202 140 44%
1 bt Krug Clos du Mesnil 1985
Paris (septembre 2010)
722 613 18%
1 bt Krug Clos du Mesnil 1986
Paris (août 2010)
643 507 27%
1 bt Clos du Mesnil Krug 1988
La Varenne (novembre 2010)
696 496 40%
1 bt Clos du Mesnil Krug 1989
Paris (septembre 2010)
641 465 38%
1 bt Krug Clos du Mesnil 1990
Lyon – Brotteaux (novembre 2010)
552 468 18%
1 bt Krug Brut Vintage 1981
Lyon – Brotteaux (novembre 2010)
288 236 22%
1 bt Krug Brut Vintage 1982
Paris (octobre 2010)
280 245 14%
1 bt Ruinart – Dom Ruinart 1964
Paris (juillet 2010)
251 185 36%
1 bt Ruinart – Dom Ruinart 1969
Villefranche sur Saône (septembre 2010)
187 165 13%
1 bt Ruinart – Dom Ruinart 1985
Paris (mars 2010)
105 65 62%
1 bt Ruinart – Dom Ruinart 1990
Paris (juin 2010)
118 100 18%

Recherchez la cote d’un vin

Consultez les ventes de Champagne en cours

A lire également

Cheval Blanc : plus qu’un grand cru, une marque de luxe

La branche Vins & Spiritueux de LVMH booste la croissance du groupe

Un nouveau chai pour Château Cheval Blanc

En savoir plus sur la cuvée Dom Pérignon (Moët et Chandon)

En savoir plus sur la cuvée Clos du Mesnil (Krug)

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Au top des enchères, Haut Brion 1989, Bonneau, Château-Chalon, Overnoy, et les grands champagnes millésimés

Revue de détail des belles enchères qui se sont achevées en ligne le 26 octobre dernier sur iDealwine, marquant le succès des grands crus classés de Bordeaux - au premier ...

Nikka whisky japonais iDealwine FSA Fine Spirits Auction La Maison du Whisky

Fine Spirits Auction | Spiritueux français et whisky japonais, au sommet

Alors que les spiritueux français et les whiskys japonais poursuivent leur envolée, les rhums n’ont pas encore dit leur dernier mot. Revue d’enchères.

Interview BFM | Hospices de Beaune | Faut-il acheter des vins de Bourgogne actuellement ?

Angélique de Lencquesaing était sur BFM Business à la veille de la vente des Hospices de Beaune, finalement annulée. Son analyse du marché des vins de Bourgogne.