A goûter impérativement : les macarons du vignoble corse

Elle aurait tout aussi bien pu mal tourner, Anne Marchetti. Imaginez, devenir journaliste ! Ce n’est pas passé loin mais la voie pâtissière l’a sauvée des rédactions.

Tout commence avec l’arrivée d’un paquet de farine de châtaigne. Pour une Corse, ce n’est pas si étrange. Mais il va falloir en faire quelque chose. Des petits sablés par exemple. Famille et amis en redemandent. Et qu’est-ce que tu fais pour les vacances ? T’as changé d’adresse ? Ben non. Toujours à Porto-Vecchio. Fais donc des biscuits pour les épiceries du coin alors. Anne se dit qu’il y a une petite place à se faire dans le créneau de l’épicerie fine et de la biscuiterie haut de gamme. Nous sommes en 2005.

Noir de travail, tablier, et la voilà chez Lenôtre, en formation. Or il y a un truc qu’il faut savoir, c’est que la cantine de Lenôtre, c’est pas le self de la Tour PB6 du parvis de la Défense…. Non non, c’est plein de macarons à volonté ! Bref, pas méfiante, Anne tombe dedans même si elle n’était plus trop petite.

Une vocation est née (Alleluia !)

Son premier essai est un macaron à la rose, à base de farine de noisette (et non d’amande comme tout macaron qui se respecte). C’est la cata. Trop gras, t’y arriveras pas qu’on lui dit. Que si, qu’elle se dit.

Beaucoup d’efforts et de persévérance plus tard, le premier macaron à la rose et à la farine de noisette AU MONDE est créé. Bon depuis, il y a eu des copies, normal.

Anne créé alors son entreprise en 2006 et se lance dans le macaron et le biscuit pour de bon.

Depuis c’est un succès. Et comme la demoiselle a épousé un vigneron et que dans la région (et sur l’île), il y a des vignes (et des amis vignerons partout), elle lance une ligne de macarons « ampélographiques » !

Anne utilise directement le vin qu’elle mélange à du chocolat. Quelques ingrédients rappelant les arômes des cépages utilisés sont ajoutés. Forcément, Nicolas Stromboni, l’excellent sommelier et caviste du coin, a mis son nez là-dedans ! Il y a donc des macarons au muscat petit grain (Domaine Arena à Patrimonio), au niellucciu (Domaine Stéphanie Olmeta à Patrimonio), vermentino (Domaine Nicolas Mariotti Bindi à Oletta) et sciaccarellu (Domaine Clos Venturi à Ponte Leccia). La collection débute, d’autres cépages, corses bien sûr, sont à l’étude (bianco gentille, carcajou neru, barbarossa, aleatico …)

Terrible ! Il y a aussi les « empyreumatiques » (pistache, praliné, caramel beurre salé, café noir, chocolat praliné…), les « fruités » (framboise, tarte au citron, mandarine, bergamote, cédrat…), celui aux pétales de rose ou à la menthe fraîche (en fonction de la saison) et des créations « exceptions » (huile d’olive, chocPepper au poivre sauvage de Madagascar, onde2choc au chocolat, aceto balsamico au vinaigre balsamique). Tous les ingrédients sont choisis scrupuleusement en fonction de leur origine (corse le plus souvent !) et de leur qualité. Evidemment tout cela est travaillé à la main, les fruits sont confits sur place, les confitures faites maison… ça prend un temps fou et la production est donc limitée.

Mais Anne s’en fiche : son but est de faire tout elle-même, et si on veut des macarons, il faut venir les chercher * !

Donc pas une minute à perdre : cet été c’est sûr, on va tous à Porto-Vecchio !

* En 2012, Anne déménagera dans un labo tout neuf, sur le vignoble du Clos Venturi. Il y aura une belle boutique (avec celle des vins du Clos Venturi).

Pour les expéditions, le macaron étant très fragile et d’une durée de vie limitée, vous pouvez passer commande sur le site www.anne-marchetti.com. Livraisons en fonction de la saison. 3,90 euros le sachet de 150g de biscuits et 7,50 euros les 100g de macarons.

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • sportiello jerome

    super macarons un gout imcomparable comme l’ odeur du maquis ……

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

La Part des Anges : une belle réussite pour l’Institut de France

La vente de la Part des Anges est devenu le rassemblement annuel incontournable des hommes et des femmes du Cognac autour d’une action caritative. Pour sa 4ème édition, l’évènement, organisé ...

Belles enchères : le domaine de la Romanée-Conti toujours au sommet le 15 juillet dernier

Si le vin le plus cher des enchères du premier semestre 2016 ne vient pas de Bourgogne, mais du Rhône puisqu’il s’agit d’un hermitage La Chapelle 1961, le domaine de ...

Le vin et les jeunes : zoom sur les clubs de dégustation des grandes écoles

Au sein des grandes écoles, les associations sont au cœur de la vie étudiante. Parmi elles, les clubs d’œnologie et de dégustation ont la cote et participent activement à la ...