Mathusalems, nabuchodonosors… mais d’où nous viennent ces noms ?

Les amateurs les plus passionnés adorent proposer leurs vins favoris dans de grands formats qui mettent en valeur les nectars servis. Si tout le monde connaît le magnum, les autres « grandes »  bouteilles portent parfois des noms un peu compliqués. Grâce au journaliste suisse Philippe Margot, tentons de décrypter l’origine parfois mystérieuse de ces noms qui nous font rêver.

Les grandes bouteilles de vin portent, dans l’ordre croissant de contenance, les noms suivants (au moins en Champagne) : Magnum – Double-Magnum – Jéroboam – Réhoboam – Mathusalem – Salmanazar – Balthazar – Nabuchodonosor – Salomon, pour les plus courantes.

Les grands flaconnages à partir du Réhoboam ne sont plus produits de manière industrielle. Le prix d’achat du verre vide, de fabrication artisanale, atteint à lui seul un prix très élevé. Quant à l’origine principalement biblique de ces noms, elle remonte à la nuit des temps, et sans trouver une explication précise, ces noms ont été empruntés à de grands personnages de l’histoire ancienne.

Personne ne connaît véritablement l’origine des noms bibliques donnés aux grandes bouteilles de vin et de champagne

Une des versions reprise par la Maison Drappier a été retenue : lors de la naissance de Jésus, les rois mages apportent au nouveau né de somptueux cadeaux. Parmi eux Balthazar, descendant des rois de Babylone…

Un gros flacon de Champagne est un cadeau exceptionnel pour une occasion exceptionnelle. De là à attribuer à chaque contenant le nom d’un roi de la Perse ancienne, il n’y avait qu’un pas, que les Champenois auraient franchi à la fin du XIXe siècle.

Drappier précise également la manière de vinifier ses grands contenants qui est exceptionnelle : en ce qui concerne le Primat, étant le seul élaborateur de ce contenant, ils ont choisi un nom Gallo-Romain plus proche de notre terroir. Primat des Gaulles du latin Primat : de premier ordre. Quant au Melchizédec, nous faisons un retour à la tradition de Babylone. La maison Drappier est la seule à effectuer la prise de mousse, le remuage et le dégorgement individuel de chaque flacon de la demi-bouteille au Melchizédec. Cette technique traditionnelle assure au vin une fraîcheur et une finesse d’effervescence exceptionnelle.

L’origine des grands flaconnages doit donc se chercher dans la région française de Champagne. Les petites bulles caractéristiques des crus de l’endroit ayant gagné leurs lettres de noblesse, elles s’invitèrent dès le XVIIIe dans toutes les cours et les grandes réceptions d’Europe et d’ailleurs. Une clientèle fortunée a permis le développement de grands contenants de verre pouvant aller jusqu’à 15 litres.

À la fin du XIXe siècle, les négociants de Reims ont ainsi sélectionné sept grandes bouteilles dont la capacité oscillait entre 1,5 litres, soit deux fois ce que contenait la traditionnelle Champenoise, et 15 litres. Bien que cette information soit sujette à caution, il semblerait que le choix des noms donnés à ces géants œnologiques ait eu pour but de rappeler le faste des fêtes orientales antiques.

A chaque contenant son origine

Magnum contenant 1,5 litre ou 2 bouteilles de 75 cl.

Il tire son origine du mot latin magnum qui signifie  « grand ». Il serait connu depuis la fin du XVIIIe.

Jéroboam contenant 3 litres ou 4 bouteilles de 75 cl. Il se nomme double magnum dans le Bordelais. Plus rarement, on rencontre à Bordeaux des Jéroboam de 5 litres (6,66 bouteilles de 75 cl).

Selon l’histoire biblique, Jéroboam Ier (931 – 909 av. J.-C.) fut le premier roi de la partie Nord d’Israël. Il reçut la couronne des mains des dix tribus qui s’étaient soulevées contre Réhoboam, fils de Salomon. Jéroboam II (743 – 746 av. J.-C.), fils de Joas, fut aussi roi et étendit son pouvoir sur toutes les provinces perdues, à l’exception du royaume de Judas.

Réhoboam contenant 4,5 litres ou 6 bouteilles de 75 cl.

Fils du roi Salomon, son gouvernement tyrannique lui attira les foudres de dix des douze tribus d’Israël qui lui préférèrent Jéroboam. Lui-même conserva les territoires de Benjamin et de Judas.

Mathusalem contenant 6 litres ou 8 bouteilles de 75 cl. Il prend parfois le titre d’Impériale dans la région de Bordeaux.

Le nom du patriarche -la personne la plus âgée mentionnée dans l’Ancien Testament- est devenu synonyme de longévité. Selon la Genèse, ce fils d’Enoch aurait vécu 969 ans et aurait péri lors du Déluge.

Salmanazar contenant 9 litres ou 12 bouteilles de 75 cl.

Ce patronyme a été porté par cinq rois assyriens. Salmanazar Ier dirigea l’Assyrie entre 1275 et 1245 avant notre ère. Salmanazar III était le fils d’Assourbanipal et fut un grand conquérant. Salmanazar V régna de 727 à 722 av. J.-C. et envahit la Palestine. Il y battit le souverain d’Israël, Osée, puis assiégea Tyr et la Samarie jusqu’à sa mort.

Balthazar contenant 12 litres ou 16 bouteilles de 75 cl.

Balthazar faisait partie des trois rois mages qui vinrent rendre hommage à Jésus enfant. Dans l’iconographie traditionnelle, il représente l’Afrique. Un deuxième Balthazar biblique existe et pourrait avoir donné son nom au flacon. Il s’agit du dernier roi de Babylone, tué lors de la prise de la ville par Cyrus en 539 av. J.-C.

Nabuchodonosor contenant 15 litres soit 20 bouteilles de 75 cl.

Il fut le plus grand roi de Babylone et gouverna entre 605 et 562 av. J.-C.. Après avoir battu les Égyptiens, il conquit Jérusalem plusieurs fois et emmena les Hébreux en captivité à Babylone, dont il fit une cité magnifique.

Au-delà de ces bouteilles traditionnelles, quelques négociants utilisent des contenants encore plus grands.

Salomon contenant 18 litres ou 24 bouteilles de 75 cl.

Il est appelé parfois Melchior, du nom du roi mage censé venir d’Europe. Le Salomon de l’Ancien Testament fut roi d’Israël entre 970 et 931 av. J.-C. Doté de nombreux dons, comme la sagesse ou la connaissance des langues, il a fait l’objet de plusieurs livres de la Bible. Sa richesse, son harem et sa liaison avec la reine de Saba ont également atteint des dimensions légendaires.

Souverain contenant 26,25 litres soit 35 bouteilles de 75 cl.

Le souverain a été conçu par Taittinger pour le baptême du plus grand paquebot au monde « Sovereign of the sea » le 16 janvier 1988.

Primat contenant 27 litres, soit 36 bouteilles de 75 cl.

Ce nom vient du bas latin et signifie  « de premier ordre ». Historiquement, nom donné à quelques archevêques qui, par d’anciens droits, ont une sorte de supériorité sur tous les évêques et archevêques d’une région.

Il aurait été utilisé pour la première fois en 1999 pour ce qui était alors la plus grosse bouteille jamais produite.

Melchizédec contenant 30 litres, soit 40 bouteilles de 75 cl, utilisée depuis 2002.

Cette vasque géante porte le nom d’un personnage énigmatique de l’Histoire Sainte. Melchisédech a béni Abraham et possède un caractère messianique similaire à celui du Christ.

Ces deux derniers contenants sont propres à la maison de Champagne Drappier.

Oversized

Maximus.

Le record établi par ce Maximus fut ensuite battu par la Five Virtues Shiraz Australie appartenant au North Road Liquor, Albany, de 1,82 m et 589 kg, contenance 290 l, soit 387,66 bouteilles, en 2008.

Five Virtues.

La nouvelle titulaire du record mondial

Une quintessence de l’extraordinaire Tout ce qui entoure la bouteille détenant le record du monde est réellement sensationnel: sa taille, son poids et à plus forte raison sa fabrication.

La bouteille détenant le record du monde existe à un seul exemplaire. Pour sa fabrication, de nombreuses explications et des calculs précis ont été nécessaires.

Cette bouteille géante trône dans un restaurant suisse. La plus grande bouteille de vin au monde a été présentée en novembre 2007 à Rehetobel (Appenzell – Suisse), au Gasthaus zum Gupf. Le restaurateur Emil « Migg » Eberle a imaginé la plus grande bouteille du monde. Fabriquée en Allemagne, elle contient du vin blanc doux du Burgenland autrichien.

Elle a des mensurations de rêve pour les amateurs de vin : 2,4 mètres de haut pour un diamètre de 68 centimètres. Bien plus grande qu’un Jéroboam (4,5 l), un Nabuchodonosor (15 l) ou encore un Melchior (18 l), cette bouteille ne contient pas moins de 480 l d’un vin doux du Burgenland autrichien, millésime 2005. Quant au bouchon, il mesure 18 centimètres, un bouchon de liège moyen mesure 2,4 centimètres. Un record qui sera inscrit dans le Guiness Book. Le précédent record appartenait à une bouteille mesurant 1,37 mètres pour une contenance de 130 litres. Une fillette en comparaison.

Le propriétaire de l’établissement, Emil « Migg » Eberle, visiblement heureux, a déclaré que  « posséder la plus grande bouteille du monde est pour moi le couronnement d’un long travail ». Les clients pourront déguster le vin qu’elle contient. Reste à savoir comment ils se serviront !

 

La bouteille détenant le record pèse autant (630 kg) qu’un des jeunes bœufs du Limousin qui broutent devant le Gasthaus zum Gupf.

Rapport 1 : 640. Dans la bouteille détenant le record absolu, on pourrait mettre la contenance de pas moins de six cent quarante bouteilles de vins normales de 0,75 litres.

Cette photo illustre de manière évidente le rapport de 3 bouteilles de 75 cl comparées à ce géant !

Pour mémoriser l’ordre des grands contenant les plus usités, nous vous proposons ce procédé mnémotechnique, soit le mot  « abracadabrantesque » : ma je re ma sal ba na (Magnum, Jéroboam, Réhoboam, Mathusalem, Salmanazar, Balthazar, Nabuchonodozor), puis à vous d’inventer comment retenir la contenance !

Sources bibliographiques partielles et des photos:

Romanduvin
Wikipédia
Gasthaus zum Gupf
La plus grande bouteille de vin du monde
Installer la cave de ses rêves
Champagne Drappier
Dictionnaire encyclopédique Auzou, Editions Philippe Auzou, Paris, 2003.

® Copyright

Philippe MARGOT
journaliste vitivinicole
Quai de la Veveyse 6
CH-1800 VEVEY (Suisse)

Prenez un instant pour visiter son site:

http://www.cepdivin.org/persos/phmargot.html

En savoir plus sur la vinification du Champagne

Les magnums en vente actuellement

Les double magnums en vente actuellement

Les jéroboams en vente actuellement

Les impériales en vente actuellement

Les mathusalems en vente actuellement

A lire également dans le Blog iDealwine :

Nos conseils : 6 bonnes raisons de boire son vin en magnum (ou plus…)

Conservation du vin : quelques principes à respecter pour prendre soin de vos précieux flacons !

Le saviez-vous : le champagne peut-il se conserver ?

Vous êtes plutôt magnum, jéroboam ou impériale ? Le bon flacon, au bon format

Peut-on faire vieillir un rosé ?

 

Tags:

  • Voir les commentaires (5)

  • Florence

    Bonjour, mais saviez-vous la différence bordeaux / champagne ? par exemple qu’un 6 l est un Mathusalem pour un champagne, bourgogne, vin iatalien mais on parle d’Impériale pour un bordeaux de 6 L.
    Aussi j’ai une question, y a-t-il des majuscules au début de chacun de ces noms ? même pour double-magnum ?
    Merc.

  • Véronique Raisin

    Bonjour. Si l’on suit les règles de typographie française, les noms communs ne prennent pas de majuscule. J’écrirais ainsi un magnum, un double-magnum, une impériale, un mathusalem etc. !

  • Neuenschwander

    Bonjour j’ai un Balthazar champagne moet et chaudron vide mes refermer comme neuf savez vous combien cela peut se vendre merci

    • iDealwine

      Bonjour,
      Merci de votre intérêt pour iDealwine mais nous ne vendons pas de flacons vides, nous aimons trop ce qu’ils contiennent 😉
      Cordialement,
      La Rédaction

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Les « Musts d’iDealwine », 50 vins en achat direct pour débuter votre cave

iDealwine a réuni une cinquantaine de vins qui ont pour vocation de constituer le cœur d’une jolie cave d’amateur. Associant grands classiques et pépites chinées dans tous les vignobles, cette ...

Offre iDéale : Rivesaltes 1945 à 1950, nectars oubliés du Roussillon

Voici revenue, sur iDealwine, la belle saison des vins doux naturels… Les flaveurs enivrantes de fruits noirs, confits et exotiques qui se dégagent de ces vins aux nuances fauves sont ...

La vente à prix fixe est ouverte : plus de 2000 lots issus des grands vignobles de France, d’Italie et d’Autriche

Six catalogues, plus de 2000 lots : la vente à prix fixe est ouverte ! Les régions de Bordeaux et de Bourgogne sont les plus abondamment fournies. Vous trouverez aussi ...

Partage(s)