Yquem 1901, Romanée Conti 1940, Châteauneuf du Pape Beaucastel 1966 : la consécration pour les vieux millésimes

Alors que le CAC 40 s’affaissait de 1,44% à la faveur de la torpeur du mois d’août, les indices vins sont restés stables, le Indices iDealwine 100 affichant une très légère hausse +0.10%. Le marché des enchères a une fois de plus été animé par le succès des millésimes anciens, particulièrement les bourgognes issus de la Côte de Nuits.

l'indice

courbe

Les vins de Bourgogne ont sans conteste occupé le devant de la scène des enchères lors de la vente on-line qui s’est clôturée sur iDealwine le 27 août dernier. Au tout premier plan, sans surprise, on retrouve le domaine de la Romanée Conti, dont un flacon de romanée-conti GC 2004 a été vendu 7080€ et un autre, millésimé 1940, a atteint 3360€. Mais c’est une bouteille d’une absolue rareté qui a marqué cette vente : un « Gaudichots » 1929, s’est envolé à 6420€. Ce vin est issu d’une parcelle de La Tâche, dont le domaine est propriétaire dans son intégralité depuis 1933.

La Côte de Nuits a été au centre de toutes les attentions au cours de cette vente, avec un trio de tête constitué sans surprise des domaines mythiques que sont Armand Rousseau, Mugnier et Roumier. On note les beaux résultats obtenus par les vins du domaine Prieur, en rouge (360€ pour un musigny 2002) comme en blanc (288€ pour un montrachet 2007). Parmi les chardonnays, les vins de la Maison Bouchard se distinguent, et particulièrement les montrachets : 276€ pour le millésime 2009 et, en magnum, 475€ pour la cuvée « La Cabotte » dans la même année. A suivre également, les vins des domaines Dujac et A.-F. Gros.

A Bordeaux, si les millésimes récents se vendent à des niveaux de prix stables, du côté des flacons de collection la tendance est à la flambée des cours. Un rare Château Mouton Rothschild 1946 s’est en effet vendu 5640€, soit un prix en hausse de 77% sur sa cote iDealwine habituelle. Le score est inhabituel pour un vin de ce millésime (moyen), mais il s’explique par la rareté de cette bouteille, très recherchée par les collectionneurs qui constituent des « verticales » (séries de bouteilles d’un même vin dans une succession de millésimes). Toujours parmi les millésimes anciens, une bouteille de Château d’Yquem 1901 a été adjugée 3000€ (+51%). A noter également, les 1200€ enregistrés pour un magnum de Château Cheval Blanc 1975 (+57%).

Dans la vallée du Rhône, c’est un millésime ancien, de nouveau, qui a affolé les enchères : un châteauneuf-du-pape 1966 du Château de Beaucastel s’est envolé à 264€, en hausse de … 354% sur sa cote iDealwine. Le catalogue proposait quelques grands formats qui ont enregistré de beaux résultats, à l’instar de ce jéroboam d’Ermitage « l’Ermite » de Chapoutier, adjugé 660€ à un amateur autrichien. En magnum, la cuvée Cuvée Vieilles Vignes 2010 du domaine de La Janasse à Châteauneuf s’est vendu 264€ (+16%).  Au nord de la région, un hermitage (rouge) 2004 signé Jean-Louis Chave, toujours en magnum, a quant à lui atteint 384€ (+15%).

Dans les autres régions, on notera le prix de 3240€ atteint par un magnum de Champagne Krug Collection 1969 et de beaux résultats sur les vieux cognacs. Parmi les vins étrangers, c’est la cuvée Opus One qui se distingue : un flacon de 2007 frôle les 200€ (197€, soit +29%).

Dans le rapport d’enchères concernant la vente qui s’est déroulées on-line sur iDealwine jusqu’au 27 août dernier, vous trouverez un point sur les belles adjudications et les vins qui ont fait la Une.

Placement vin : consultez les derniers rapports d’enchères

Revente de votre cave : en savoir plus sur le fonctionnement des ventes via iDealwine

Estimation de vin : demandez une estimation de votre cave

Consultez les ventes de vin

En savoir plus sur Les indices iDealwine

A lire également dans le Blog iDealwine :

Belle enchère : 6420€ pour Les Gaudichots 1929, l’ancêtre de La Tâche

Grands crus : les 100 bouteilles les plus chères du marché

Ventes on-line : palmarès des 20 plus belles enchères du premier semestre

Vendre ses vins aux enchères : quelles sont les meilleures périodes ?

Une caisse de Romanée Conti 2006 adjugée 19800€ en vente on-line le 9 juillet

Yquem, DRC, Clos Rougeard ou Whisky japonais, les belles enchères de la vente on-line du 9 juillet

Ravages de la grêle en Côte de Beaune : quelle incidence sur le prix des vins ?

Indices iDealwine stables en juin, les millésimes matures dopent le marché des enchères

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

David Cobbold et Ludovic Ragot remportent le Wine Blog Trophy

L’équipe composée de David Cobbold (blog Les 5 du Vin) et Ludovic Ragot (restaurant Le Café de la Promenade à Bourgueil) ont remporté le Wine Blog Trophy 2012, un concours ...

Enchères : à table avec les plus grands, en 4200 lots

De tout temps les grands vins ont accompagné les repas les plus fastueux… Petrus, La-Tâche, La Grange des Pères, Riesling ...

vente salle

Vente en salle : Chapoutier, Roederer, Guigal… et bien d’autres grands noms

Venez découvrir les lots mis en vente dans ce catalogue prestigieux. De belles références en perspective : Roumier, Mouton Rothschild, Moët & Chandon, Mumm, …