Quels accords mets et vins avec un chablis ?

Chablis, un nom magique qui évoque à lui seul l’univers des vins blancs secs, particulièrement frais, s’accordant à merveille avec les produits de la mer.

En règle générale, les vins de Chablis sont de très beaux vins de repas. Leur fraicheur, leur tension, leurs arômes nets et pas envahissants en font des vins faciles à marier à table.

De manière assez évidente les notes iodées qu’ils développent souvent au nez comme en bouche en font des compagnons idéaux pour tous les produits de la mer, en particulier les huîtres. Il faudra faire attention dans ce cas de choisir un vin qui n’a pas été élevé en barrique, les notes boisées se mariant terriblement mal avec ce coquillage (et les fruits de mer crus en général). Un beau chablis générique élevé en cuve est donc parfait pour accompagner une petite douzaine de fines de claire ou de marennes ! Même chose pour une association gagnante avec des sushis ou des sashimis.

Le chablis est également le partenaire idéal de la plupart des poissons, plutôt sans trop de sauce. Sur une sole meunière, une daurade ou un bar au four, un gigot de lotte, un premier cru fera merveille. Là encore privilégier plutôt les vins non boisés. S’il s’agit d’un premier cru ou d’un grand cru élevé en barrique, l’accord fonctionnera mieux avec des produits de la mer cuisinés en sauce, poissons ou crustacés à la crème, langouste à l’armoricaine. On peut également imaginer une blanquette de veau où la texture limpide d’un beau chablis se mariera parfaitement à la chair délicate du veau et à la sauce légèrement crémée et citronnée qui accompagne ce plat traditionnel.

Il n’y a pas véritablement de différences marquées dans les accords possibles entre un chablis générique et un grand cru. Les grandes familles des produits restent évidemment les mêmes. Tout se jouera sur la complexité des textures et/ou des arômes des plats. Un poisson grillé peut se contenter d’un chablis générique ; un turbot poché sauce hollandaise mérite certainement un beau premier cru ou un grand cru. Des coquilles saint-jacques justes saisies à la poêle peuvent se satisfaire d’un beau chablis ou d’un premier cru pas trop puissant ; le même coquillage enrobé d’une petite crème au safran aura besoin d’un grand cru pour lui tenir tête.

A vous de jouer !

Accédez à l’Offre iDéale Chablis en cours

Recherchez un accord met et vins

Nos conseils pour bien associer un plat et un vin

Recherchez le prix d’un vin

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

La recette de la semaine : Cake aux pruneaux, magret de canard fumé et noix

Cette recette raffinée fera une belle entrée. Vous pouvez également la servir sur un plateau devant votre film du dimanche soir. Accompagnez ce cake d’un verre de pinot (Beaune, Gevrey-Chambertin) ...

Vécu : la 78° édition de la Paulée de Meursault au Château de Meursault

Non, la Paulée de Meursault n’est pas une « poêlée » comme me l’a récemment demandé une amie. C’est un monument bourguignon institué en 1923 par le Comte Jules Lafon ...

winelab-2018

Dégustation : les coups de coeur de l’équipe au WineLab

Il y a quelques jours se tenait à Paris la 5ème édition du WineLab, le salon 100% professionnel de Bettane & Desseauve. Une merveilleuse occasion pour l’équipe iDealwine de partir ...