Petrus

petrusMythe parmi les mythes, c’est avec Petrus que nous clôturons cette semaine notre saga des grands crus Bordelais..

petrusBien que cru non classé, à l’instar de l’ensemble des crus de Pomerol, Petrus est le plus célèbre mais aussi le plus prestigieux de tous les vins. La légende débute à la fin du 19ème siècle. La famille Arnaud est propriétaire du domaine, et Petrus bénéficie déjà d’une notoriété qui ne faiblira jamais par la suite. Edmonde Loubat rachète progressivement à cette famille les parts de la Société Civile du Château Petrus à partir de 1925. Elle en devient unique propriétaire en 1945. Dynamique et consciente du potentiel exceptionnel de ce « petit » vignoble (environ 6ha – 11,5 ha actuellement après le rachat d’une parcelle au Château Gazin), elle trouve dès 1947 un complément idéal en la personne de Jean-Pierre Moueix, négociant libournais issu d’une famille corrézienne.

Un engouement mondial
Ce duo aux aptitudes commerciales remarquables va hisser le domaine vers les cimes dès le début des années 1950. Connu en France mais surtout reconnu à l’étranger, Petrus orne ainsi la table de fiançailles d’Elisabeth II. Dans les années 1960, le président Kennedy l’apprécie particulièrement et en fait indirectement une référence pour le marché américain.
Dès lors, Petrus devient synonyme d’engouement, voire de frénésie dans les périodes économiques fortes.

Un mythe soigneusement entretenu
Le terroir de Petrus, situé sur le point culminant de l’appellation (40 mètres) bénéficie d’une excellente situation. Le sol, essentiellement argileux, est particulièrement favorable au Merlot, qui constitue 96% de l’encépagement du vignoble. Les 4% restant sont plantés de Cabernet Franc, dont la majeure partie ne se retrouve pas dans le grand vin. Les vendanges sont manuelles et l’élevage dure en moyenne 20 mois (100% de fûts neufs). La faible acidité de Petrus en fait un vin tendre, ce qui, combiné avec le caractère voluptueux du Merlot, permet d’élaborer un vin d’une incroyable concentration. Il se révèle tout simplement majestueux, d’une puissance et d’une richesse inégalables, certains millésimes pouvant se garder plus de cinquante ans.
Outre la qualité remarquable du vin, deux faits majeurs contribuent à entretenir le mythe Petrus. Sa production, environ 40000 bouteilles par an (aux alentours de 20000 seulement en 2003 !), est très faible dans l’environnement des Bordeaux de réputation internationale. Sa distribution, ensuite, exclusivement réalisée par les sociétés de négoce du groupe Moueix. Une partie de la production est commercialisée en primeur, on trouve également des flacons de Petrus dans des caisses panachées incluent différents crus du même millésime

Voir tous les lots de Petrus en vente actuellement
Voir tous les Pomerol en vente actuellement

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

lafaurie peyraguey

Silvio Denz achète le Château Lafaurie-Peyraguey

Le Château Lafaurie-Peyraguey, premier grand cru classé de Sauternes, a été racheté par Silvio Denz, propriétaire de différents vignobles dans le Bordelais et à l’étranger ainsi que de la cristallerie ...

Le domaine Vacheron : une valeur sûre de Sancerre

Il y a longtemps que le nom de Vacheron est synonyme de qualité à Sancerre, tant en blanc qu’en rouge. Partons à la découverte de ce domaine considéré de longue ...

Cabernet Sauvignon Bordeaux

Quels sont les cépages phares des régions viticoles de France ? (Partie 2) | Bordeaux

Après vous avoir fait voyager dans les vignobles du nord de la France, à la rencontre de leurs cépages emblématiques, on poursuit notre périple avec les cépages du vignoble de ...