Domaine Paul & Marie Jacqueson : résurrection de la Côte Chalonnaise

Paul et Marie Jacqueson - iDealwine

Dans l’ombre discrète des grandes appellations prestigieuses de la Bourgogne, la Côte Chalonnaise, et plus particulièrement Rully, connaît une ascension fulgurante qui doit beaucoup au travail précis, fin et toujours savoureux du Domaine Paul & Marie Jacqueson. Nous avons interviewé cette dernière afin d’en savoir un peu plus sur le savoir-faire familial.

Des vins juteux, purs, aromatiques, qui restituent à merveille le fruit, sa texture et ses arômes… on comprend mieux le succès de ce domaine qui se démarque de ses pairs bourguignons par des prix encore doux. Une véritable rareté qualitative qu’il serait malvenu de dédaigner.

Rully et les guerres mondiales

Rully a connu des heures de gloire avant la Première Guerre mondiale. Mais celle que l’on espérait être la « Der des Ders » a emporté avec elle un grand nombre de viticulteurs et engendré l’abandon des vignes. Mais au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, une petite lueur d’espoir se met à luire : Henri Jacqueson jette son dévolu sur les terres argilo-calcaires régionales, créé son domaine à partir de terres familiales. Son leitmotiv ? Faire renaître ce terroir de ses cendres.

Certainement mordu par ce défi, son fils Paul le seconde dès le début des années 1970, augmente encore la qualité des vins et fidélise sa clientèle.

Paul et Marie Jacqueson - iDealwine

Paul et Marie Jacqueson : la troisième génération

A son tour de s’effacer et de transmettre le flambeau à sa fille Marie en 2007, puis à Pierre en 2015. 2015, un beau millésime pour commencer sa carrière, n’est-ce pas ? Marie Jacqueson témoigne : « Nous n’avons rien révolutionné car nous avons la chance d’avoir un père qui faisait déjà de très bons vins et qui était particulièrement avant-gardiste à son époque. Si l’appellation Rully est ce qu’elle est aujourd’hui, c’est d’ailleurs en grande partie grâce à lui. D’années en années, mon frère et moi changeons cependant de nombreuses petites choses, pour ne citer qu’un exemple, nous essayons d’être de plus en plus précis dans le choix de nos fûts. »

Curieux comme vous l’êtes, chers amateurs, vous devez certainement vous interroger sur les ambitions de la 3ème génération. « Nous faisons surtout avec ce que la nature nous donne, et pour cela nous tenons à ce que notre travail soit le plus méticuleux possible dans la vigne, afin que les raisins soient les plus beaux possibles. A partir du moment où nos raisins sont beaux, c’est 80% du travail qui est fait ! »

Domaine Jacqueson - iDealwine

Ainsi, le domaine travaille en culture raisonnée, n’emploie plus d’herbicides depuis une quinzaine d’années, n’utilise que des engrais organiques et travaille les sols. Place à la vinification, maintenant : suivez-nous dans la cuverie. Là, vous constaterez que les rouges sont entièrement égrappés, fermentent lentement et sont encuvés entre 3 et 4 semaines. Une fois la fermentation alcoolique terminée, le vin passe en fût (dont 25% fût neuf) un an. Quant aux blancs, vinification et élevage sont aussi effectués en fûts, dont 20% de fûts neufs. C’est donc une petite équipe de 6 employés qui s’active sur 19 hectares. « Chacun a sa spécificité mais tout le monde est polyvalent, car nous avons un métier qui demande de savoir tout faire. »

Cave Domaine Jacqueson - iDealwine

Après ces détails quelques peu techniques, finissons sur une note pratique et gourmande. Car, vous le savez chers lecteurs, parler du vin c’est bien, le goûter – en bonne compagnie – c’est encore mieux ;).

« Dans le millésime 2017, je conseillerai d’attendre au moins 6 mois pour ouvrir le rully Blanc et au moins 2 ans pour ouvrir les 1ers crus. C’est un grand millésime, particulièrement pour les blancs. Mais ceux-ci sont nerveux et ont besoin d’un peu de repos afin de s’exprimer au mieux. Ils s’accorderont parfaitement avec des crustacés, poissons, et viandes blanches. Ils se dégusteront également très bien en toute simplicité à l’apéritif.

Concernant les rouges 2017, ils sont déjà accessibles et très gourmands : les mercurey Les Vaux ainsi que les rully Les Chaponnières se goûtent déjà bien et seront superbes dans 2 ans. Les mercurey 1er Cru Les Champs Martin et les rully 1er Cru Préaux se présentent déjà bien mais seront à leur apogée dans 3 ou 4 ans. D’une manière générale, nos rouges sont très gourmands et se marieront bien avec des viandes. Ou en toute simplicité à l’apéritif avec de la bonne charcuterie ! »

Voilà, chers amateurs, vous savez tout. Maintenant il ne vous reste plus qu’à goûter ces jolis flacons !

 

LES VINS DU DOMAINE PAUL ET MARIE JACQUESON
Bourgogne Sélection Paul & Marie Jacqueson 2015

Issu de l’agriculture raisonné, ce chardonnay a été vendangé à la main et a fait l’objet d’un tri sérieux. Une vinification respectueuse de la pureté de ses arômes lui permet aujourd’hui de révéler sa fraîcheur avec élégance autour de mets délicats (poissons de rivière, volaille, fromage de chèvre). Nul besoin de trop attendre : il se savoure dans sa prime jeunesse.

Mercurey Les Grillots Paul & Marie Jacqueson 2016

Ce domaine emblématique des appellation Rully et Mercurey signe un mercurey harmonieux dévoilant une grande franchise de fruit et du caractère. Si elle offre beaucoup de plaisir dès sa mise en bouteille, un vieillissement lui permettra d’évoluer favorablement

Mercurey 1er Cru Les Champs Martin Paul & Marie Jacqueson 2016

Cette cuvée provient d’un des plus beaux terroirs de l’appellation Mercurey. Le pinot noir utilisé est issu d’une parcelle exposée au sud. Cette exposition lui permet un ensoleillement maximal et idéal à sa maturation. Ainsi, il se montre puissant, concentré et intense en notes de fruits rouges frais. Il sera donc parfait avec des viandes rouges ou des volailles rôties. Gardez-le en cave quelques années et buvez-le dans ses 15 ans. Cette garde assurera son épanouissement.

 

Domaine Paul et Marie Jacqueson, ce qu’en disent les guides : 
Guide Vert de La Revue du Vin de France (1 étoile sur 3)

La famille Jacqueson a beaucoup œuvré pour la réputation de l’appellation Rully, avec Henri, puis Paul, et désormais Marie et son frère Pierre. Ces trois générations n’ont cessé de faire progresser la qualité des vins de ce domaine familial, produisant avec régularité des vins qui figurent parmi les plus fins de Bourgogne. Ils affichent une rare harmonie, ce qui est moins populaire, mais satisfait davantage l’amateur. Le domaine fait preuve d’une égale réussite en blanc comme en rouge. À partir du millésime 2016, deux nouvelles parcelles, La Barre et Fromanges, donnent un rully-village blanc.

Les vins : le bouzeron est un aligoté au fin élevage boisé, croquant, de bonne maturité et à l’équilibre plaisant. Le rully blanc est peu complexe. Il accuse des amers marqués. Grésigny tient son rang : frais et mûr, c’est une réussite. Ses arômes pâtissiers et son boisé-toasté juvénile sont très appréciables. Les deux rullys rouges sont d’un égal niveau : des pinots infusés et mûrs, à l’élevage mesuré, avec un avantage pour La Barre en terme de précocité. Entre Préaux et Les Cloux, c’est le premier qui l’emporte : très pur, voici un pinot parfait tant en maturité qu’en fraîcheur. Sa texture charnue et élégante évoque un coulis de cerises. Les Velley confirme son style ferme et racé. La fraîcheur de 2016 lui va bien.

Bettane+Desseauve 2019 (3 étoiles sur 5)

Marie Jacqueson et son frère Pierre qui l’a rejointe récemment perpétuent le savoir-faire familial pour produire une gamme devenue le classicisme de l’appellation.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

grands crus vallée du rhône vente aux enchères inao

Cairanne entre dans le club des crus des Côtes-du-Rhône

Voilà une belle histoire qui met un terme à huit années de négociations aussi bien avec l’INAO qu’avec le terrain. L’appellation Cairanne entre dans la cour des grands ! Elle ...

enchères grands crus tendances de marché

Les indices WineDex® iDealwine en hausse de 12,17% en 2015

Les indices vin d’iDealwine ont enregistré en 2015 des évolutions contrastées. Si, globalement, l’indice WineDex® iDealwine 100 a progressé de 12,17% sur l’exercice, les cours des vins des grandes régions ...

Zoom sur un producteur : Jean-Michel Stephan, un puriste

D’un domaine créé en 1991, Jean-Michel Stephan a sorti son premier Côte-Rôtie en 1994. Retour sur l’itinéraire et les méthodes de ce vigneron que Robert Parker n’hésite pas à qualifier ...