Pauillac : Haut-Batailley racheté par la famille Cazes (Lynch-Bages)


Fin mars, la famille Borie annonçait la vente du château Haut-Batailley à la famille Cazes. Un changement de propriétaire rare dans l’univers des crus classés, qui plus est à Pauillac.

Propriété de la famille Borie (Grand-Puy Lacoste) depuis 1930; le Château-Haut-Batailley, cinquième cru classé en 1855 à Pauillac vient d’être racheté par la famille Cazes. Déjà propriétaire de Lynch-Bages (également cinquième cru classé de Pauillac), la famille médocaine étend encore son patrimoine viticole qui compte également Les Ormes de Pez (à Saint-Estèphe) et des domaines à Châteauneuf-du-Pape, dans le Languedoc et au Portugal.

Jean-Charles Cazes, directeur général du groupe familial se félicite de l’acquisition de ce « vignoble clé en main ». En effet, François-Xavier Borie avait investi dans un cuvier neuf en 2004, et l’âge moyen des vignes (35 ans) permet d’élaborer un superbe pauillac. Pour l’heure, 22 hectares sur les 40 de la propriété sont cultivés avec une majorité de cabernet-sauvignon (70%), de merlot (25%) et de cabernet-franc (5%). Le montant de la transaction n’a pas été divulgué mais dans une appellation où les changements de propriétaires sont extrêmement rares, l’hectare de vignes s’élève généralement à plus 2 millions d’euros. Ce qui fait de Pauillac une des appellations les plus chères de Bordeaux…et de France.

Bien que les investisseurs asiatiques et américains aient été nombreux à se montrer intéressés par le rachat de ce château légendaire, cette affaire restera entre les mains d’une famille pauillacaise. Acheteur et vendeur se connaissant depuis quelques décennies, le facteur familial a visiblement été déterminant lors de la transaction. François-Xavier Borie cède donc le Château Haut-Batailley à Jean-Charles Cazes, afin de se concentrer désormais sur la gestion de sa propriété Grand-Puy Lacoste, elle aussi Grand Cru Classé 1855 à Pauillac.

Véritable ambassadrice des vins bordelais de par le monde, la famille Cazes a affiché ses ambitions pour Haut-Batailley. Celui-ci ne sera pas avalé par Lynch-Bages dont la réputation n’est plus à faire. Bien au contraire, l’idée est de poursuivre la croissance qualitative de Haut-Batailley et de son second vin la Tour d’Aspic. Jean-Charles Cazes souhaite également étendre le domaine pour augmenter à terme la production de 120 000 et 140 000 bouteilles.

Les vins de Bordeaux actuellement en vente

Voir tous les vins actuellement en vente

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Bordeaux : les primeurs comment ça marche ?

Bordeaux : Cos d’Estournel rachète le château Pomys à Saint-Estèphe

Combien coûte un hectare de vignes ?

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Primeurs 2015, les coups de cœur d’iDealwine à Margaux et Pessac-Léognan (Episode 2)

Verre et carnet en main, l’équipe d’iDealwine, se rend chaque année depuis 10 ans à Bordeaux à la découverte du ...

Belles enchères on-line sur les Bordeaux 1959 et les vins de Rousseau, Coche-Dury, Méo-Camuzet et Beaucastel

Les amateurs ne comptent pas quand il s’agit de vieux millésimes de Bordeaux, ainsi qu’on a pu le constater lors des enchères portées sur la vente on-line du 12 novembre. ...

vente prix fixes rhone

Vente à prix fixe : la variété magique des vins du Rhône

La magie de la vallée du Rhône c’est que ce vignoble propose du nord au sud un éventail de vins extrêmement différents, tant en rouge qu’en blanc et c’est unique ...