Louis Roederer : prestige en Champagne depuis 1776

Louis Roederer a ce petit quelque chose de magique … ce panache qu’ont les grandes maisons champenoises, un style si particulier, donnant des champagnes cousus main, sans jamais renier le savoir-faire et la tradition de la région. A la tête d’un grand vignoble de 242 hectares en propre, la maison est à la pointe des pratiques respectueuses de l’environnement, avec comme seul objectif la qualité des raisins. Son chef de cave, Jean-Baptiste Lécaillon, ingénieur agronome et œnologue, est fort de plus de 30 ans d’expérience. Visite d’une maison mythique fondée en 1776.

Les origines de la Maison

En 1833, Louis Roederer hérite de la maison de Champagne fondée en 1776 par M. Dubois et son fils. Il s’attèle à développer le vignoble, afin de contrôler toutes les étapes de la production, alors qu’à l’époque, la pratique des grandes maisons consistait plutôt à acheter du raisin, le fruit ayant peu de valeur. Ainsi, en 1845, il fait l’acquisition de 15 hectares dans le grand cru de Verzenay. Dès les années 1870, les champagnes Louis Roederer sont exportés jusqu’aux Etats-Unis ou en Russie. C’est d’ailleurs en 1876 qu’est créée la fameuse cuvée « Cristal », à l’intention spéciale du Tsar Alexandre II. Plusieurs générations se sont succédé, et c’est aujourd’hui Frédéric Rouzaud, représentant de la 6e génération, qui dirige cette maison demeurée familiale et indépendante.

Roederer produit aujourd’hui environ 3,5 millions de bouteilles par an, ce qui en fait l’un des acteurs importants de la filière Champagne. Pour vous donner un ordre d’idée, en 2021, 322 millions de bouteilles ont été produites sur toute la région champenoise.

Un grand vignoble et des pratiques durables

Le vignoble Roederer est situé essentiellement dans les grands (70%) et premiers crus de la Marne. La maison veille au respect de ses différents terroirs, répartis sur 242 hectares et 410 parcelles appréhendées comme de véritables climats bourguignons. Le vignoble est réparti entre la montagne de Reims, la vallée de la Marne et la Côte des Blancs. Les trois cépages champenois majoritaires y sont plantés (chardonnay, pinot noir et pinot meunier).

Sous l’impulsion de Jean-Baptiste Lécaillon, charismatique chef de cave et présent dans la maison depuis plus de 30 ans, les vignes sont cultivées dans le plus grand respect des sols. La maison utilise un ensemble de pratiques depuis le début des années 2000, afin d’obtenir la meilleure qualité des raisins, convaincue de la nécessité de prendre soin de ses terroirs. C’est aujourd’hui l’une de ses forces. Une belle performance pour un vignoble de cette superficie !

Sur les 242 hectares que couvre le vignoble, la totalité est certifiée HVE 3. Plus de la moitié est certifiée en agriculture biologique depuis 2021 (l’autre moitié du vignoble étant tout de même cultivée dans cette optique, sans certification). 9 hectares de vignes situés à Cumières sont également certifiés en biodynamie (Demeter). Ces parcelles spécifiques rentrent d’ailleurs dans l’assemblage du fameux Brut Nature.

Un chef de cave unique : Jean-Baptiste Lécaillon

Jean-Baptiste Lécaillon, œnologue mais aussi agronome, est un homme passionné, érudit et sage. Il a passé les cinq premières années de son parcours chez Roederer à compulser les carnets de vendanges et les relevés climatologiques de la maison, pour comprendre, décrypter et s’imprégner de l’esprit du domaine. S’il a dévoré les écrits de Goethe (La Métamorphose des Plantes), ceux du docteur Steiner ou de l’agriculteur japonais Fukuoka pour en tirer de précieux enseignements en termes de biodynamie ou de permaculture, il n’en fait pas pour autant religion et agit avec pragmatisme. « L’agriculture n’est pas faite pour nourrir l’homme mais pour le rendre meilleur. » Citant précisément Fukuoka, le chef de cave aime à dire qu’il pratique une viticulture « familiale » : l’équipe fabrique ses propres composts, les greffes sont effectuées sur place, le matériel génétique de la vigne restant interne à la propriété.

Si Jean-Baptiste Lécaillon s’est imprégné de la sagesse des anciens et de l’histoire de la maison, voilà un homme qui ne tient pas en place : il fourmille d’idées, et, au fond de ses précieuses caves, il ne semble s’interdire aucune expérimentation. L’une des plus emblématiques a vu le jour il y a quelques années, pour preuve une série très limitée de cuvées Cristal « Vinothèque », déclinées en blanc et en rosé, issues de millésimes exceptionnels des années 90.

La liberté du style Louis Roederer

Dernière création en date du chef de cave de la maison, la cuvée Collection 242, sortie en 2021, a fait beaucoup parler d’elle dans le monde du vin. En effet, le champagne « brut sans année » (appelé BSA pour les intimes) d’une maison de champagne représente généralement la grande majorité de sa production. C’est une cuvée porteuse du style d’une maison, que l’on retrouve chaque année presqu’identique.

Louis Roederer a voulu s’affranchir de cette pratique, en recréant un champagne qui soit différent chaque année. Jean-Baptiste Lécaillon a donc décidé dès 2017, de créer une cuvée multi-millésimée, lui permettant d’exprimer les nuances d’une vendange spécifique d’année en année.

Collection 242 a donc été créée à ces fins, et mise sur le marché en 2021, remplaçant ainsi définitivement l’ancienne cuvée Brut Premier. Celle-ci est composée à plus de la moitié de la vendange de l’année 2017, de près de 30% de réserve perpétuelle (cuve inox assemblant divers millésimes, commencée en 2012 sous forme de solera) et 10% de vins de réserve élevés sous-bois.

Collection 243 sortie récemment, suit le même modèle, étant composée quant à elle d’une majorité du millésime 2018.

A noter que les autres cuvées de la maison Louis Roederer (Brut Nature, Cristal, Blanc De Blancs, Rosé, Brut Millésimé) proviennent à 100% de raisins issus des vignes du domaine. Leur production est donc assez confidentielle. En ce qui concerne la cuvée Collection, près de la moitié des raisins vient d’achat auprès de vignerons partenaires, suivis et accompagnés par la maison.

Cristal, une icône en Champagne

Les vignes qui concourent à l’élaboration de la cuvée Cristal offrent une variété et une unicité remarquables, car elles sont issues de 45 lieux-dits qui comptent parmi les plus calcaires de la Champagne. Ces vignes proviennent à part égale, du vignoble de la montagne de Reims, de la Côte des Blancs et de la vallée de la Marne. Elles sont âgées au minimum de 25 ans car, d’après Jean-Baptise Lécaillon, c’est uniquement au-delà que le chardonnay perd son caractère variétal, et que le terroir de craie ressort, permettant au champagne d’exprimer le caractère salin propre à Cristal. Les vendanges sont évidemment effectuées à la main, et en cave, le pressurage est mené délicatement. Les vinifications sont parcellaires, assurant le respect de l’origine et la traçabilité des raisins : les traits de caractère de chaque cru sont ainsi préservés jusqu’à l’assemblage. Sur les 45 lieux-dits vinifiés, il arrive que le chef de cave en écarte certains de son assemblage, jugeant que dans ce millésime, la parcelle n’est pas au niveau attendu. Inutile de préciser que Cristal est réalisé uniquement dans des millésimes exceptionnels, où la maturité des raisins est parfaite.

Cristal ne bénéficie d’aucune fermentation malolactique, afin de préserver la fraîcheur de la cuvée. Les élevages sont menés sur lies en cuve et en foudre (1/3 sous-bois environ). L’assemblage est à majorité composé de pinot noir (environ 60%), complété par du chardonnay (40%). Le vin est conservé au total près de 8 années en cave, avant d’être mis sur le marché. En 2022, la cuvée Cristal 2014 est donc le millésime en cours.

Les vins de la maison Louis Roederer actuellement en vente

Collection 242 (bouteille et magnum) : Nouvelle cuvée multi millésimé de la maison, Collection 242 est la plus pure expression des grands terroirs champenois minutieusement sélectionnés.

Collection 243 : Collection 243 est un champagne multi millésimé, issu à majorité de la vendange 2018.

Brut Nature Starck 2015 : L’association des lignes pures de Philippe Starck et du génie de la maison Louis Roederer crée un champagne élégant et droit, tout en gourmandise raffinée.

Brut Nature Starck rosé 2015 : Un champagne rosé nature, élégant, frais et gourmand. 

Brut Rosé 2014 : Un rosé d’infusion : unique en champagne, à mi-chemin entre un rosé d’assemblage et un rosé de saignée. Le vin est délicat, avec une belle fraîcheur et une subtilité exceptionnelle.

Brut millésimé 2015 : Un grand classique, de haut niveau, riche, structuré et puissant, ne manquant pas pour autant de finesse.

Cristal 2014 : Un très grand vin de garde, l’icône de la maison.

La Maison Louis Roederer, ce qu’en disent les guides

La Revue du Vin de France 3*

Voici un des plus beaux porte-étendards de la Champagne. Cette maison familiale s’appuie sur un vignoble de 420 parcelles à majorité pinot noir et classé en grand cru à 70 %. La viticulture est ici une réelle priorité, notamment via le passage en biodynamie. Le travail des sols se généralise. Seul un vignoble aussi exceptionnel explique le niveau d’harmonie et de concentration unique sur des volumes aussi importants. Ce n’est pas un hasard si le chef de cave, Jean-Baptiste Lécaillon, est œnologue mais aussi agronome, tout comme Jean-Claude Rouzaud, qui a bâti l’empire actuel des grands vignobles internationaux Roederer. En bonne intelligence, il a confié tôt les rênes du groupe à son fils, Frédéric Rouzaud, actuel président. Ici, les fermentations malolactiques ne sont que partielles et aléatoires (entre 25 % et 50 %). Les jus sont travaillés sur lies en cuve et en foudre de chêne, afin de leur donner de l’épaisseur.

Bettane & Desseauve 5*

Fondée à Reims en 1776, c’est l’une des rares grandes maisons de Champagne à être toujours détenues par la famille fondatrice. Elle fût la première à investir sur les soins naturels au vignoble et à l’attention environnementale. Il en résulte un patrimoine qui relève d’une exceptionnelle sincérité, porté par une vision vers l’avenir qui force le respect. 126 hectares sur 242 que Louis Roederer possède sont conduits en biodynamie, le reste est certifié HVE et VDC. Frédéric Rouzaud, 7e génération de la lignée, poursuit cette incroyable ascension. Jean-Baptiste Lecaillon, éminent chef de cave ne cesse d’impressionner à travers les vins qu’il élabore. En recherche permanente, au vignoble, en cuverie et en cave, il continue sa quête d’excellence avec la volonté de la partager à l’ensemble des vins. Un modèle et une inspiration.

Voir les champagnes Louis Roederer en vente

Voir les champagnes en vente

Tous nos vins en vente

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Un parcours « Art et Vin » à Paris Tableau (11-15 novembre)

Du mercredi 11 au dimanche 15 novembre se tiendra la cinquième édition de Paris Tableau, le salon international de la peinture ancienne, dont l’un des thèmes sera l’art de vivre ...

graphique_winedex

Quels vins vendre en 2014 ?

Quels vins ont atteint les sommets des prix dans les ventes 2013 ? Que faut-il vendre en 2014 ? iDealwine vous dévoile les dessous des ventes aux enchères…

Enchères : grands bordeaux 2000 et joyaux du vignoble

A l’affiche de ces enchères qui se déroulent jusqu’au 11 octobre prochain, les vignobles français et étrangers brillent de mille feux au sein de ces catalogues riches de plus de ...