Domaine Vincent Pinard : les deux frères de Sancerre…

 

Florent et Clément ont repris le domaine Vincent Pinard depuis maintenant quelques années. Ces deux robustes trentenaires y élaborent des vins selon des pratiques biologiques et biodynamiques, sans même rechercher de reconnaissance ou de certification. C’est un travail bien méticuleux et précis qui les anime, un esprit artisanal… et qui paye : leurs cuvées parcellaires de sauvignon et de pinot noir se perfectionnent d’année en année, faisant d’eux une adresse désormais indispensable de Sancerre. En route pour Bué, à la découverte de ce domaine familial, fort de plus de plusieurs siècles d’histoire.

 

« Oui, bonjour ! Je suis désolé, c’est un peu compliqué, j’étais aux vignes et je suis confiné avec mes enfants ! » Clément a rejoint son frère en 2007 dans l’exploitation familiale, lui-même arrivé dès 2001 pour reprendre le flambeau. L’aîné a été formé chez Jean-Louis Trapet après un bac pro, le cadet est passé par le domaine de Trévallon, est parti en Nouvelle Zélande… bref, ils sont tous deux très fier d’avoir réalisé en 2007 leur premier millésime commun. Les Pinard sont une famille de vignerons qui remonte au moins à l’époque d’Henri IV, une vingtaine de générations, si ce n’est plus ! Dévasté par la seconde guerre mondiale, Charles Pinard parvient tant bien que mal à vendre son vin à Paris. Au début des années 70, Vincent Pinard, père de Florent et Clément, reprend le domaine et participe à son développement. Il est aujourd’hui « salarié du domaine » avec son épouse, les deux frères prenant les décisions ensemble, mais avec leurs parents toujours bien présents, par leurs conseils et leur aide quotidienne, la vigne étant avant tout un métier de traditions et de transmission.

Le domaine détient aujourd’hui 17 hectares de vignes, principalement sur la commune de Bué qui est implantée entre deux « types de sols » – caractéristiques de l’appellation de Sancerre – les terres blanches (des pentes de marnes argilo-calcaires) et les caillottes (zones moins pentues avec des sols de calcaire dur). Ce sont 12 hectares et demi en sauvignon et 4 et demi de pinot noir, cépage à ne pas oublier, qui a aussi toute sa place à Sancerre pour faire de grands vins. Formés l’un et l’autre par les domaines où ils ont travaillé, Florent et Clément pratiquent toutes les méthodes propres à la culture biologique et biodynamique, – préparations et de tisanes pour soigner la vigne, respect du calendrier lunaire pour le travail en vignes et à la cave, utilisation de souffre seulement à la mise… – mais ceux-ci ne se préoccupent absolument pas des certifications. Aucune séparation des tâches, ils travaillent tous les aspects de leur métier tous les deux et prennent leurs décisions conjointement, se répétant sans cesse que « le vin se fait à la vigne, non pas en cave ». Les procédés sont souvent remis en question, dans une quête continuelle de perfection.

« Nous faisons du vin artisanal, sans artifice, sans triche ». Appliqués à faire parler les terroirs, les deux frères produisent des cuvées parcellaires aux notes particulièrement minérales, des vins à la fois équilibrés et délicieusement épurés. Avec l’aide de 3 salariés, ils travaillent la vigne principalement à la main. Pour atteindre des petits rendements, une taille courte est réalisée, ainsi qu’un ébourgeonnage, et des vendanges en vert. Les vendanges sont elles aussi manuelles, les raisins sont triés afin de ne sélectionner que ceux qui feront des vins de qualité. Le travail en cuverie est très peu interventionniste. Les vins sont placés dans des cuves bois puis dans des fûts de 228 ou 600 litres.

 

Ce qu’en disent les Guides

Le Guide Vert de La Revue du vin de France dessert deux étoiles sur trois au domaine Vincent Pinard. « Les fils de Vincent et Cosette Pinard, Florent, l’aîné, et Clément, son cadet, secondent leurs parents pour le meilleur du domaine et de Sancerre. Déjà d’un très bon niveau depuis quinze ans, la maison a accompli, en cinq ans, des progrès impressionnants. Les blancs s’inscrivent parmi les meilleurs de l’appellation. »

Bettane et Desseauve en parlent dans ces termes : « Les frères Clément et Florent Pinard, trentenaires aguerris, ont hissé leur domaine au summum de la réussite ; sans agent commercial ni représentant, la gamme s’écoule sur les plus belles tables étoilées et à lexport, contentant une poignée damateurs fidèles et avides de goûter leurs dernières cuvées. Ils livrent des blancs fins et délicats, et des rouges de plein fruit, certains en vendanges entières ce qui propulse le pinot dans une richesse et une complexité supplémentaires et les placent parmi les meilleurs spécimens de la Loire. Tout ici converge vers lexcellence, poussant chaque détail pour se remettre en cause à chaque millésime. »

 

Retrouvez les vins du domaine Vincent Pinard en vente sur iDealwine :

Clémence (blanc) : Une vinification et un élevage en cuve ont permis à cette cuvée au doux nom de préserver toute la fraîcheur et la délicatesse de ses notes. Ce vin tire son origine d’un sol riche en argile et en silice.

Grand Chemarin (blanc) : Un sancerre d’une belle tension, avec des notes minérales soutenues par des arômes fruités. Elevé en cuve inox et en demi-muids, le sauvignon est issu de vignes âgées d’une cinquantaine d’années.

Petit Chemarin (blanc) : Un sancerre équilibré entre des arômes fruités et végétaux et une belle minéralité. La vigne est située sur des caillotes, ces pierres calcaires du Sancerrois ce qui confère au vin des notes crayeuses. A la dégustation, cette cuvée se distingue par sa tension affirmée, qui s’équilibre avec des saveurs fruitées. La finale est saline et d’une longueur remarquable.

Vendanges Entières (rouge) : Elevé longuement sous bois, ce sancerre complexe et fin à la fois se gardera volontiers une dizaine d’années en cave. C’est un vin aérien avec une grande finesse et une élégance déroutante. Comme son nom l’indique, la vendange n’a pas été égrappée. Un vin de grande gastronomie.

Charlouise (rouge) : Un sancerre qui approche les niveaux de certains grands bourgognes. A faire vieillir quelques années. C’est un vin au nez complexe qui livre des arômes de petits fruits rouges et des notes boisées, épicées et florales (mentholé). La finale est savoureuse avec de beaux amers en finale.

Chêne Marchand (blanc) : Un grand sancerre, d’une intensité et d’une envergure incroyables ! Vincent Pinard signe ici l’un des plus beaux crus du sancerrois. La bouche est divine, intense, profonde d’une grande vivacité et d’une jolie minéralité. Un vin taillé pour la garde.

Le Château (blanc) : Une très belle cuvée qui sublime encore une fois une parcelle des plus intéressantes : un vin équilibré et profond. Les vignes de cette parcelle sont âgées d’une cinquantaine d’années et proviennent d’un sol calcaire kimméridgien inférieur.

Sancerre pinot noir (rouge) : Comme le répètent Florent et Clément, Sancerre regorge aussi de terroirs propices au pinot noir. La preuve en flacon. Les vignes sont âgées de près de 30 ans et sont plantées dans un sol argilo-calcaire.

Sancerre rosé (rosé) : Un rosé à la fois vif et rafraîchissant. A déguster avec des tapas. Ce rosé est réalisé à partir du lieu-dit « les Poivris » planté dans un sol argilo-calcaire. Ce rosé est fruité, légèrement acidulé et précis.

 

Découvrez tous les vins du domaine Vincent Pinard sur iDealwine.com 

Découvrez tous nos vins sur iDealwine.com

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Chateau-Maison-Blanche

Château Maison Blanche : « culture sans nature n’est que ruine de l’homme »

Découvrez notre nouvelle allocation, une pépite biodynamique de la rive droite bordelaise : le château Maison Blanche, propriété de la famille Despagne (Grand Corbin Despagne).

Offre iDéale : domaine Henri Boillot

Il ne vous reste plus que quelques heures pour accéder aux dernières bouteilles du domaine Boillot… Dépêchez-vous ! Il peut être ...

2015 : l’année de la reprise du marché chinois des vins et spiritueux

Après deux années de net ralentissement des importations de vins et spiritueux, le marché chinois semble repartir à la hausse.