Conservation : de l’importance d’une cave humide et fraîche

Bouchon tombé dans la bouteilleVous pourrez le constater sur cette photo : les conséquences d’une cave insuffisamment humide et/ou fraîches sont irrémédiables. Suivez donc nos conseils pour bien conserver vos précieux flacons.

Réglage de la température

Primordiale quoique souvent négligée, la température de conservation du vin peut altérer son vieillissement, et donc son arôme et son bouquet. Idéalement, elle se situe entre 10°C et 13°C. En pratique, une tolérance de 2 à 3°C reste acceptable. Une température de conservation  » inférieure  » ralentit le mûrissement du vin. Une température plus élevée l’accélérera, mais attention : elle risque de diminuer le potentiel de garde du vin et peut également l’empêcher d’atteindre son apogée. La stabilité de cette température est en revanche primordiale. Les brusques changements de température, circadiens comme annuels, affectent beaucoup sa maturité. A cet effet, on privilégiera les caves enterrées au sol en terre battue, ou à défaut recouvert de petits gravillons. Des murs de pierre seraient l’idéal. Il faut éviter de ranger les bouteilles près des conduits de chauffage, et mieux, les isoler efficacement.

L’humidité contrôlée

Essayez de maintenir, un taux d’hygrométrie compris entre 70-75% de manière constante. Notre conseil : Une cave trop sèche génère un dessèchement des bouchons, qui deviennent ainsi moins hermétiques ; pour y remédier, placez un grand récipient rempli de sable et mouillez à intervalles réguliers. Une trop forte humidité présente peu de risque pour le vin; par précaution, on peut placer un récipient en grès ou en verre rempli de chaux vive qui absorbe l’humidité. Une cave trop humide provoque souvent une dégradation des étiquettes et à plus long terme du bouchon; par précaution, on peut enrober ses bouteilles d’un film plastique. Il est aussi bénéfique d’enduire les murs de chaux une fois l’an, ce qui permet aussi de lutter contre les insectes. La conservation des vins en caisse bois atténuera considérablement les effets d’une trop grande humidité.
Et surtout : ne conservez jamais vos vins dans les cartons.

A lire également :
Faut-il conserver vos vins dans leur caisse bois d’origine ?
Tous nos conseils pour une bonne conservation du vin.

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • Max

    C’est la cuvée Titanic sur la photo 😉

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Le goût de bouchon : décryptage

Le goût de bouchon se caractérise par une odeur liégeuse, de moisi, d'humidité. Si chacun y est plus ou moins sensible, en tous les cas le vin est imbuvable. Explications.

Dégustation : les trois âges des vins rouges

Un bon vin doit être bon tout le temps, à tous les stades de son évolution, de son enfance à sa maturité. Mais le plaisir ne sera pas tout à ...

UN MAL, DES MOTS : l’art de parler du vin

Il suffit de nommer les choses pour qu'elles existent. Soyons précis et usons des bons termes. La dégustation n'échappe pas à la règle : dans cet exercice délicat et totalement ...