Château Troplong-Mondot : un premier grand cru classé B de Saint-Emilion au terroir unique

Une propriété historique où la culture de la vigne remonte à 1700, une diversité de terroir exceptionnelle et une situation idéale … voilà ce qui fait l’étoffe du Château Troplong Mondot, premier grand cru classé B de Saint-Emilion assez unique en son genre !

 

Une histoire riche de plusieurs siècles

Si l’on se plonge dans l’histoire du Château Troplong Mondot, il faut remonter à 1700, date de création du vignoble. Le château, quant à lui, est bâti en 1745 par l’abbé Raymond de Sèze, issu d’une prestigieuse famille bordelaise. Le domaine de Mondot compte alors déjà parmi les grands vins de Saint-Emilion. En 1850, Raymond-Théodore Troplong, qui deviendra par la suite Président du Sénat, complète le domaine, et sa superficie ne sera plus modifiée par la suite. Son neveu, Edouard Troplong vend la propriété à la famille Valette.

Le nom du château est donc composé de deux noms de familles, Mondot et Troplong, ayant œuvré à l’identité et à la configuration du domaine.

Le cru est racheté en 2017 par le réassureur Scor. Actuellement le maître de chai est Rémy Monribot et l’œnologue Thomas Duclos.

Banniere-acheter-vins-blog-v2

Un écosystème unique à Saint-Emilion

Situé sur la butte de Saint-Emilion, le château domine un terroir atypique entouré de collines d’un côté et de la vallée avec le village de Saint-Emilion de l’autre. Un environnement composé de vignes, haies, chemins et murets enlace donc le château, lui offrant un écosystème unique. La biodiversité y est préservée depuis plus de 20 ans.

Le terroir du château bénéficie d’une excellente exposition à 360° puisqu’il domine le paysage, avec le point le plus haut de la région (provoquant un drainage naturel), culminant à 110 mètres. Il s’étend sur 43 hectares d’un seul tenant, constituant l’un des plus vastes vignobles de l’appellation. Une magnifique diversité prospère sur le vignoble avec quelques 25 sous-terroirs, 3 cépages et des variations d’altitude de de plusieurs dizaines de mètres.

L’encépagement est réparti entre le merlot majoritaire (85%), complété de cabernet sauvignon (13%) et d’un peu de cabernet franc (2%). Le château a pris un engagement durable afin de respecter au mieux son environnement. Le travail à la vigne est réalisé notamment avec une dizaine de chevaux parcourant les rangs entre mars et novembre pour le labour. Les vignes ont en moyenne 20 ans quoique les plus anciennes ont jusqu’à 90 ans. Les vendanges sont manuelles.

 

Les vins du Château Troplong-Mondot

La propriété produit chaque année 190000 bouteilles avec des rendements de l’ordre de 40 hectolitres. La vinification est réalisée de façon traditionnelle, et l’élevage en barrique neuve à 85%.

Le grand vin est composé de 90% de merlot, 5% de cabernet sauvignon et 5% de cabernet franc tandis que le second vin baptisé « Mondot » est un monocépage de merlot.

 

Château Troplong Mondot : D’une robe très soutenue, ce vin développe des arômes complexes de réglisse, de cassis et d’épices. Incroyablement profond et concentré, il peut se prévaloir d’un potentiel de garde exceptionnel.

Millésime 2005 : 100 Robert Parker / 96 Wine Spectator

Millésime 2010 : 99 Robert Parker/ 19 La RVF

 

Mondot : Une merveilleuse introduction au style du premier grand cru classé de Saint-Emilion. Avec un style moderne et unique, cette cuvée séduit grâce à son intensité aromatique et sa fraîcheur. Energique, la bouche est enveloppée par des tannins élégants et une belle tension. On retrouve bien la minéralité du terroir. Vous pouvez déguster ce cru dès maintenant ou jusqu’à une garde de 15 ans.

Millésime 2016 : 94 Jeb Dunnuck / 91 James Suckling / 90 Vinous / 90 Wine Spectator

 

Ce qu’en pensent les guides

La RVF * :

« La diversité des sols et des expositions autour de la butte de Mondot amènent complexité et masse au vin. Aymeric de Gironde, directeur du cru depuis son rachat, s’attache à parcelliser au maximum l’intégralité de la propriété afin de donner aux vins davantage de précision. Il les fait évoluer ainsi vers la finesse alors que c’est un style plutôt massif qui s’imposait jusqu’à peu. 2019, le troisième millésime depuis le rachat, confirme le désir d’évolution vers moins d’extraction. »

Bettane et Desseauve **** :

« Pour que le cru gagne en nuances et en fraîcheur de constitution, ce charentais d’origine (Aymeric de Gironde, à la tête de la propriété) a modifié, dès son arrivée, les vinifications (…). pour mieux mettre en valeur les parcelles, un nouveau chai est en construction (…).»

 

Voir les vins du château Troplong Mondot

Tous les vins iDealwine

Vendez vos vins avec iDealwine

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Vente on-line : grands champagnes et flacons d’exception

La vente on-line qui démarre l’année 2012 place d’emblée la barre très haut avec près de 3500 lots à se partager. Des vins de très haut niveau dans toutes les ...

Enchères | De 1900 à nos jours, deux siècles de flacons rares

Ces enchères vous proposent de remonter le temps de deux siècles : rareté, maturité et mythe au rendez-vous.

Peut-on boire les vins rouges plus jeunes qu’autrefois ?

Un vin doit-il toujours être attendu pour être « grand » ? Changements d’habitudes ou évolutions dans les techniques d’élaboration, le débat est lancé.