Champagne Leclerc-Briant | L’épopée américaine en Champagne

Vignes champagne Leclerc-Briant

Cap vers la Champagne, une région viticole qui, quoique déjà prestigieuse, connaît un renouveau fantastique depuis quelques années déjà. Et ce, grâce à une nouvelle génération de vignerons sensible aux questions environnementales et désireuse de signer des vins reflétant réellement les terroirs qu’elle est si fière de posséder. Aujourd’hui, nous vous invitons à percer le secret de la maison Leclerc-Briant. Vous nous suivez ?

Il était une fois, la famille Leclerc

Créé en 1872 par Lucien Leclerc, ce domaine situé à Cumières a été repris par Bertrand Leclerc et sa femme Jacqueline Briant qui, en 1955, décidèrent d’en faire une maison de négoce. Très vite, ils se tournèrent vers la culture biologique. Une prise de conscience qui toucha aussi leur fils Pascal qui la poussa un peu plus loin en se tournant vers la biodynamie dès les années 1980. En un rien de temps, Pascal Leclerc se hisse au rang glorieux des premiers vignerons de sa région à réaliser des cuvées parcellaires qui prouvent le potentiel et la beauté de son terroir.

Un nouveau souffle venu de l’ouest

Mais Pascal Leclerc-Briant s’éteignit rapidement et le domaine ne resta plus familial bien longtemps. Heureusement, les Dupré-Nunnelly- un couple d’américains- s’entichèrent de ce domaine et en firent l’acquisition en 2012.

Ceux-ci firent alors appel aux talents de l’œnologue Hervé Jestin et demandèrent à Frédéric Zeimett d’en assurer la gestion. Ces derniers l’avouent : ce renouveau ne fût pas sans peine. En effet, Pascal Leclerc-Briant disparu, les vignes ont été partagées entre les maisons Roederer et Bruno Paillard. Il fallait donc réécrire l’histoire à partir d’une page blanche. Ou presque. Sur les anciens 30 hectares que recensait la maison, il ne restait plus qu’une petite parcelle. Hervé Jestin et Frédéric Zeimett se sont donc tourné vers des vignerons comme Olivier Horiot, Hugues Godmé, Barbichon et David Leclapart, tous réputés pour leur travail bio et/ ou biodynamique. Avec le temps, ils ont pu acheter de nouvelles vignes qui courent aujourd’hui sur 9 hectares, majoritairement encépagés de pinot meunier, de pinot noir et de chardonnay.

L’innovation au service du vin

Grâce à ce duo ambitieux, la maison Leclerc-Briant assoit définitivement ses convictions sur la biodynamie, les vinifications naturelles et l’innovation. Pourtant, Frédéric Zeimett n’a pas toujours été un adepte de cette culture. Ce n’est qu’après avoir enrôlé la casquette de Directeur Général de la Maison Chapoutier de 2009 à 2011 qu’il a pu réaliser combien le profil des vins peut en être anobli.

Mais il ne s’arrête pas à cela. Hervé Jestin et lui s’adonnent en effet à des essais divers et variés. Ainsi, la cuvée Abyss a été immergée à 60 mètres de profondeur, au large d’Ouessant, pendant 15 mois. Quant à La Croisette, elle fait l’objet d’un élevage à la fois sous bois, en œufs en terre cuite et en contenant inox et or (à l’intérieur).

Abyss champagne immergé Leclerc-Briant

Force est de constater que, grâce à eux, les vins bios qui, autrefois étaient vendu à un prix dérisoire compte-tenu du travail fourni par le propriétaire, sont littéralement renés de leurs cendres. Peu dosés et peu sulfités ils dégagent une personnalité forte, précise et vive qui séduit un nombre croissant d’amateurs avertis.

Arrivés à un tel stade qualitatif, nous pouvons demander si la Maison pourrait monter encore plus haut. De fait, il semblerait que les propriétaires n’aiment pas se reposer sur leurs lauriers… en attestent leurs nouvelles acquisitions en Côte Chalonnaise (22 hectares à Rully) et en Côte de Beaune (Clos de la Commaraine à Pommard).

Alors, chez lecteurs, si vous avez un faible pour les domaines à la fois soucieux de préserver leur patrimoine naturel, mais aussi désireux d’innover dans l’excellence, cette maison champenoise est faite pour vous !

 

Maison Leclerc-Briant, ce qu’en pensent les guides

Guide Vert de La Revue du Vin de France, 1* sur 3

Le crédo de cette petite maison de Cumières, fondée en 1872, est d’élaborer des champagnes singuliers, issus d’une viticulture soignée. Menée par un couple de passionnés américains, elle s’inscrit dans la mouvance moderne de champagne à l’empreinte forte du terroir, aux dosages faibles et à l’utilisation très modérée du soufre. Hervé Jestin, le conseiller biodynamique le plus influent de Champagne, pilote les vinifications à partir de la reprise d’un vignoble de huit hectares, surtout à Cumières. Leclerc Briant connaît une brillante renaissance avec des champagnes biologiques de fort caractère, plus précis que jadis.

Les vins : les vins possèdent une indéniable personnalité et beaucoup de cachet, à commencer par le brut Réserve, très expressif. Le premier cru va encore plus loin dans la finesse et l’expression sapide du jus en finale. Le rosé est porté par des notes très fines de fruits rouges et un joli côté crémeux. Au sommet de la gamme, le blanc de meuniers non dosé, ciselé et ample offre une très grande persistance. Cuvée parcellaire, La Croisette possède beaucoup de fond et de puissance, mais avec un boisé un peu trop marqué. Il aurait mérité un peu plus de repos.

Bettane + Desseauve 2019, 3* sur 5

Certifié bio en 2004 et biodynamique depuis 2008, ce domaine de 3 hectares doit beaucoup à Pascal-Leclerc-Briant, décédé en 2010. Racheté par un couple d’Américains, Mark et Denise, passionnés de l’art de vivre à la française, cette maison est dirigée par un champenois, Frédéric Zeimett, qui a intelligemment reconstitué ses approvisionnements auprès des vignobles cultivés en biodynamie. Les résultats, visibles dans les cuvées non millésimées, son savoureux. L’ensemble de la gamme est intéressant et consistant, mais ce sont certainement le brut et le rosé qui séduisent le plus car ils affichent un profil plus élancé, sapide et affiné que l’ancienne personnalité volontiers austère de la maison.

Les vins de la Maison Leclerc-Briant en vente sur iDealwine

 

Brut Millésimé Leclerc Briant 2010

Très peu dosé (4 g/l) ce champagne séduit d’emblée par sa robe lumineuse et intense qui annonce un vin riche et généreux. Au nez, le bouquet aromatique exhale d’intenses notes de fruits confits, de miel, d’agrumes confits, de gingembre, de poivre, de rhum et de caramel. En bouche, sa matière généreuse est équilibrée par une belle minéralité qui le dote d’une grande élégance, d’une belle persistance aromatique et, bien sûr, d’un bon potentiel de garde.

Brut Réserve Leclerc Briant

Très peu dosé (4 g/l) ce champagne brut réserve présente une belle robe or paille animée par des bulles fines et vives. A la dégustation, on perçoit un joli bouquet aromatique composé de notes de pommes vertes, d’agrumes, de fruits à coque (amande fraîche), de fleurs blanches et d’épices douces comme la réglisse ou le girofle. Quant à la bouche, elle s’apprécie pour son équilibre entre fraîcheur, volume fruité, persistance aromatique et finale saline. Voici un joli vin de gastronomie qui trouvera aussi bien sa place à table avec une viande blanche qu’avec des poissons.

Brut Zéro Abyss Leclerc Briant

Pour réaliser cette cuvée unique en son genre, issue de la vendange de 2013, le domaine s’est associé avec Amphoris (une compagnie spécialisée dans l’exploitation sous-marine) pour l’immerger à 60 mètres de profondeur pendant 15 mois. Cet affinage sous-marin lui permet d’exprimer avec justesse fraîcheur des notes crayeuses de son terroir d’origine et belle maturité des fruits. Au nez, on retrouve aussi des touches rappelant le coquillage couplées à celles de torréfaction, de pâtisserie, de fruits exotiques, d’agrumes et de fruits à noyaux. En bouche, on apprécie la netteté, la franchise, la charpente et la persistance aromatique de sa texture. Un vin bien atypique à apprécier, bien sûr, avec des mets aux accents iodées !

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

VinAuNaturel

Parution – « Le Vin au naturel », pour comprendre (et aimer !) le vin sans artifices

Aujourd’hui certains amateurs vantent de plus en plus souvent les “vins nature” ou les “vins naturels”, sans toujours savoir de quoi ils parlent. Ce n’est pas de leur faute, il ...

Lifting de rentrée pour le magazine Terre de Vins

Pour le cinquième anniversaire de son édition nationale, Terre de vins s’offre un léger relooking, avec, entre autres, un cahier dégustation remanié, et de nouvelles chroniques dont celle d’Angélique de ...

Giuseppe Quintarelli, le grand Maestro de l’amarone

Devenu synonyme d’excellence et tradition, ce domaine est considéré comme le meilleur de l’appellation et l’un des plus grands vins italiens.