2012 : un bilan mitigé pour les expéditions de Champagne…

champagneLes chiffres provisoires des expéditions de champagne ont été rendus publics au cours d’une grande réunion de l’Union des Maisons de Champagne qui se tenait la semaine dernière. Bilan en demi teinte.

A Reims, 308,8 millions de bouteilles ont été expédiés en 2012, ce qui représente 4,37 milliards d’euros. Une belle saison qui frôle le record de 2007, en valeur, de 4,56 milliards d’euros. Mais ces chiffres sont légèrement plus faibles que ceux auxquels on s’attendait. Et pour ce qui concerne les volumes expédiés, 2012 est même l’une des années les plus faibles depuis 2005. Les expéditions vers la France, qui représentent 55,5% des expéditions totales, ont chuté de 5,6% en volume (environ 10 millions de bouteilles) pour atteindre seulement 171,4 millions de bouteilles expédiées. Le marché extérieur à l’Union Européenne a en revanche progressé de 3,2 % en volume sur l’année, soit d’environ 2 millions de bouteilles. Ce sont donc 61 millions de flacons qui auraient été exportés hors UE en 2012. Cette augmentation est principalement due à une bonne croissance dans les marchés clés tels que le Japon ou l’Australie et à une demande grandissante des pays « émergents » comme la Chine, la Russie, le Mexique, et même le Nigeria.

D’après le Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne (CIVC), cette baisse du volume expédié était plus ou moins attendue en raison du contexte économique défavorable en Europe. La stratégie adoptée en réaction à la situation économique est la création de valeur et le développement du prestige des vins de Champagne, ce qui expliquerait l’augmentation du prix moyen par bouteille et donc les bons résultats en valeur.

Consultez les ventes de Champagne

Recherchez le prix d’un vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Quelle température pour le champagne, une expérience chez Dom Pérignon

Explosion des ventes de Cognac en 2012 : merci la Chine !

LVMH : les ventes de vins et spiritueux en hausse de 11% en 2012

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Château Bourgneuf, la bonne affaire de Pomerol

Production morcelée entre de nombreux petits domaines, forte demande mondiale pour une appellation dont le nom « sonne » bien dans toutes les langues, les pomerols atteignent parfois des prix ...

2018, année record pour la production mondiale de vin

En 2018, la production mondiale de vin a progressé de 14,5%. Une hausse historique, la plus importante depuis 15 ans.

botrytis

Le Château Lafaurie-Peyraguey va diviser par trois sa production de Sauternes

Nous évoquions il y a quelques jours l’achat du Château Lafaurie par Silvio Denz, propriétaire de différents vignobles ainsi que de la cristallerie Lalique. Ce changement ne sera pas anodin ...