Guide Michelin 2017 : pluie d’étoiles sur le vignoble

Le palmarès du guide Michelin 2017 a été dévoilé au début du mois de février. Plusieurs établissements exploités par des familles ou des groupes propriétaires de premiers crus classés ont été distingués. Une consécration qui vient démontrer, s’il était nécessaire, combien gastronomie et vin s’inscrivent dans une démarche complémentaire sur le chemin de l’excellence.

La parution du Michelin est toujours un événement. Attendu aussi dans l’univers du vin. En effet, depuis quelques années les propriétaires de crus classés ont résolument choisi la voie de la haute gastronomie pour offrir un écrin à leurs vins. Plusieurs d’entre eux ont été récompensés dans l’édition 2017 du fameux guide. Yannick Alléno est cette année le seul chef à voir l’un de ses restaurants promu au stade suprême de 3 étoiles. Déjà sacré pour le Pavillon Ledoyen en 2015, Alléno récidive mais cette fois dans un projet résolument tourné vers le vin : annonciateur d’une nouvelle tendance ?

Le 1947 du Cheval Blanc

L’évocation de Cheval Blanc ou de 1947 ne peut laisser aucun amateur de vins indifférent. Ce millésime consacré par Robert Parker avait longtemps été oublié. Dans une année très chaude, Cheval Blanc a produit un vin hyper concentré, riche, avec une sensation de sucre résiduel. Les détracteurs y voient un vin de Porto, les amateurs un vin hors-norme, génial, baroque et atypique. LVMH propriétaire du célèbre Premier cru classé A de Bordeaux a souhaité capitaliser sur l’image de la marque Cheval Blanc en nommant ainsi sa nouvelle activité hôtelière de luxe. En 2006, LVMH ouvre les portes de son superbe chalet à Courchevel puis suivront les Maldives, Saint Barthélémy et bientôt Paris.

A Courchevel – la station aux 14 étoiles Michelin pour 2400 habitants – il était naturel que le restaurant gastronomique se pare de l’un des millésimes qui ont fait la réputation de Cheval Blanc. La promesse est aussi de faire travailler de pair chef et sommelier. Une façon également hors norme pour LVMH de valoriser son portefeuille de marques : Cheval Blanc, Yquem, Dom Pérignon, Krug, Clos des Lambrays etc.

Le Clarence: directement promu deux étoiles


Une promotion directement à deux étoiles est un fait suffisamment rare pour être souligné.  Au 31 de l’avenue Franklin Roosevelt à Paris, les équipes du Clarence reçoivent dans le cadre feutré, un hôtel particulier qui donne le sentiment d’être propulsé à la table des propriétaires du Château Haut-Brion. Le chef Christophe Pelé partage la vedette avec Antoine Petrus, dont l’exquise gentillesse et l’accueil attentionné n’ont d’égal que son talent, immense, en matière de vin. Et si l’univers du Cheval Blanc est résolument paré de paillettes, celui du Clarence est à l’image de son propriétaire, le prince Robert de Luxembourg, aristocratique et sublimement élégant.

 

Mais aussi…

Et la liste continue : Bernard Magrez, l’unique propriétaire de quatre crus classés, comme il aime se définir, a également été promu deux étoiles grâce au travail de Pierre Gagnaire. A Saint-Emilion, au centre du village, la famille Perse (propriétaire de Pavie) est à la fête pour l’Hostellerie de Plaisance qui décroche elle aussi ses deux étoiles. A quelques minutes de marche de là, en bordure du village, c’est un domaine de Saint-Emilion, récemment classé A, le Château Angélus, qui est promu une étoile : avec le Logis de Cadène.

Le phénomène est donc marquant et démontre bien la volonté de certains acteurs majeurs du vin d’utiliser et de valoriser leurs marques viticoles. Pour l’instant limité aux châteaux bordelais, ce modèle pourrait donner des idées à d’autres régions comme le Château de Berne en Provence, lui aussi récompensé cette année d’une étoile.

 

Voir les vins de Cheval Blanc actuellement en vente.
Voir les vins de Haut-Brion actuellement en vente.
Voir les vins de Pavie actuellement en vente.
Voir les vins d’Angélus actuellement en vente.
Voir les vins de Bordeaux actuellement en vente

Tous les vins actuellement en vente sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

A suivre à la loupe : ces appellations qui montent
Pourquoi parle-t-on de château à Bordeaux et de domaine en Bourgogne ?
Languedoc : notre guide des vins

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine – Potée à la beaujolaise

A plat paysan, vin friand ! Un dicton parfaitement illustré par le mariage d’amour entre cette potée classique et un bon cru du beaujolais qui se boira avec gourmandise sur ...

Fotolia_17699_S

Oenotourisme : qui sont les touristes du vin ?

Ils sont 7,5 millions de touristes à séjourner dans les vignobles français. Qui sont ces touristes du vin ? Sont-ils des Chinois fortunés, des Anglais amateurs de nos grands crus ...

Domaine Chandon de Briailles, la future star de la Côte de Beaune

Le domaine Chandon de Briailles est une véritable merveille. On vous explique pourquoi c'est la future super star de la Côte de Beaune et même de toute la Bourgogne.