Remplir sa cave : la bonne équation

prodeg_caveFini d’entasser compulsivement – comme par peur d’en manquer – tout et n’importe quoi. Une bonne cave commence par une bonne sélection que l’on pourrait résumer à une équation mathématique très simple : « 40 + 30 + 30 = cave intelligente ».

> 40% de votre stock doit être composé de vins à consommer dans les 3 ans.

Parmi cette gamme, 2/3 seront des vins rouges – normal ce sont ceux qui accompagnent idéalement le plus grand nombre de plats – alors que le dernier tiers sera dédié aux vins blancs, moelleux et autres champagnes. Concernant cette catégorie de garde, osez partir à la découverte des vins de petits vignerons, d’ici et d’ailleurs. Dégustez, achetez parcimonieusement s’ils vous ont séduits et rangez-les méthodiquement dans votre cave. Ce qu’il faut, c’est surtout rester ouvert pour créer de la diversité et éviter de rendre votre cave monotone.

> 30% du stock doit être formé de vins de moyenne garde ;

C’est-à-dire de bouteilles prêtes à boire dans les 3 à 6 ans. Essayez de conserver la même « mixité intelligente » entre vins rouges, vins blancs, moelleux, et cette fois champagnes millésimés.

S’agissant de ces vins, orientez-vous sur des cuvées plus évoluées offrant des vins plus confortables sur des appellations telles que

En Blanc : Chablis, Saumur blanc, Menetou-Salon, Sancerre, Alsace, Saint-Joseph blanc, Bergerac Blanc, etc. (ne vous arrêtez pas à cette liste)

En Rouge : Chinon, Bourgueil, le sud de la Bourgogne (Côte Chalonnaise, Mâconnais), les vins de la Vallée du Rhône, de Provence, du Languedoc et du Roussillon, etc. (ne vous arrêtez pas à cette liste)

> les 30% du stock restant seront constitués de vins de grande garde… à boire dans les 7 à 12 prochaines années.

Pour cette gamme, pas de changement, vous privilégiez toujours le nombre de vins rouges… à moins que vous n’ayez un faible pour quelques grands crus en blanc !?

Question provenance, les vins de Bordeaux et de Bourgogne emplissent bien souvent nos caves, mais n’oubliez pas également, parmi les vins de garde, ceux de la Vallée du Rhône (Côte Rôtie, Hermitage, Chateauneuf-du-Pape) , du Languedoc Roussillon (Pic-Saint-Loup, Aniane, Faugères, Collioure…) de la Loire (Saumur-Champigny, Savennières…), les Cahors et autres Madiran du Sud-Ouest, qui en plus d’être très accessibles, se gardent aisément une dizaine d’années.  Et puis découvrez de grands terroirs proches de chez nous : Piémont, Toscane en Italie, le Priorat, le Ribeira del duero en Espagne…

Mais surtout, ne vous arrêtez pas à une seule appellation. On s’améliore en découvrant !

En savoir plus sur la conservation des vins
Recherchez un vin en vente actuellement sur iDealwine.

Cet article vous est proposé en partenariat avec

Grâce à ProDégustation® – leader du cours d’œnologie en France -, apprenez à déguster le vin simplement avec la méthode pédagogique VOG®.
Cette séance ludique vous permettra de partager avec vos proches votre passion de l’œnologie.

  • Voir les commentaires (2)

  • DR KHALVADJIAN ROBERT

    Les 40% de vins à boire dans les 3 ans peuvent être les trés bons Bordeaux de 95 , 96 , 99 ou 2000 et les 30% a boire
    dans les 3 à 6 ans des 2001 , 2004 par ex.Je veux dire par là que les vins à
    boire dans les 3 à 6 ans ne sont pas forcément des petits vins à boire rapidement…merci pour vôtre attention

  • DR KHALVADJIAN ROBERT

    Les 40% de vins à boire dans les 3 ans peuvent être les trés bons Bordeaux de 95 , 96 , 99 ou 2000 et les 30% a boire
    dans les 3 à 6 ans des 2001 , 2004 par ex.Je veux dire par là que les vins à
    boire dans les 3 à 6 ans ne sont pas forcément des petits vins à boire rapidement…merci pour vôtre attention

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Décryptage : quelle est la spécificité des vins casher ?

Depuis une bonne dizaine d’années, des versions casher des grands vins français ont fait leur apparition en France. Les producteurs ...

Les arômes du vin, d’où viennent-ils ?

Le néophyte de la dégustation que vous êtes, ou que vous avez un jour été, s’est forcément déjà posé cette question. On vous explique tout ici, en toute simplicité !

Ce chêne si cher aux tonneliers …

Si le chêne français tient encore la cote auprès des tonneliers (on utilise aussi du chêne américain, russe ou hongrois), deux variétés sont utilisées, le chêne sessile et le chêne ...