Quand goûterez-vous au vin géorgien ?

kvevriBonne nouvelle pour la Géorgie, son vin gagne en reconnaissance. En effet, la méthode traditionnelle de vinification en « kveri » (sorte d’amphore) figure désormais sur la liste du patrimoine culturel de l’Unesco.

L’année 2013 annonce un renouveau pour la production vinicole de Géorgie et représentera surement un beau tremplin pour la promotion des vins nationaux.

En effet,  l’annonce de l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco de la méthode traditionnelle de vinification en « kvéri » scelle la reconnaissance du savoir-faire géorgien et encourage la mise en avant à l’échelle européenne mais aussi internationale de ce vignoble assez peu connu pour l‘instant.

Cette reconnaissance apporte un coup de projecteur bienvenu à la Géorgie, berceau du vin, car les premières traces de viticulture et de vinification remonteraient à 8000 ans. Ce qui en ferait la plus ancienne terre viticole au monde.

Mais d’abord, petite question qui a son importance : qu’est-ce que le kveri et comment se passe la vinification « à la géorgienne » ? Le kveri est une grande jarre en argile contenant 300 à 500 litres, parfois beaucoup plus, servant à vinifier et faire vieillir le vin. La vinification géorgienne, demeurée traditionnelle, s’opère toujours dans ce type de récipients.

Les baies sont d’abord pressées, puis le jus est versé avec les peaux, les rafles ainsi que les pépins dans les fameux kveris. Ceux-ci sont ensuite fermés puis mis sous terre pour la fermentation.  Cette étape dure environ 5 à 6 mois et cette méthode permet le contrôle de la température.

Ce type de vinification est unique et participe à la singularisation des vins géorgiens. Une autre particularité de la viticulture nationale réside dans l’abondance des cépages autochtones et d’une grande diversité de sols et de climats.

Preuve de son succès grandissant, l’œnotourisme se développe fortement en Géorgie. Notamment, une route des vins est apparue en Kakhétie, la première région viticole géorgienne, où l’on peut visiter les « marani », ces caves où sont entreposés les kveris.

A cette bonne nouvelle de l’année 2013 s’ajoute la levée de l’embargo russe sur les vins géorgiens favorable à la relance des exportations géorgiennes vers son principal client.

Ces deux évènements encouragent ainsi la montée en puissance de cet acteur sur la scène internationale.

Il faut noter que ce type de vinification (en contenants de terre cuite) a tendance à se développer dans plusieurs pays. En Italie, le domaine Foradori dans le Trentin utilise des amphores pour vinifier certains de ses blancs et de ses rouges (on pouvait d’ailleurs les goûter lors de la dernière édition du Grand Tasting à Paris). On trouve également de tels vins dans le sud de la vallée du Rhône, mais le plus spectaculaire est sans doute le cru classé de Pauillac, Château Pontet-Canet, déjà connu pour être le seul cru classé bordelais à être certifié en biodynamie, et qui a acheté, il y a un peu plus d’un an, 50 dolias (un autre type d’amphores) de 900 litres chacune pour vinifier une bonne partie de son grand vin.

Recherchez le prix d’un vin

Consultez les ventes de vin

Accédez à la rubrique « A la découverte du vin »

A lire également dans le Blog iDealwine :

Château Pontet-Canet sera en partie élevé en amphores !

La plus ancienne cave à vin du monde ?

Les paysages de Champagne candidats au patrimoine mondial de l’Unesco

Patrimoine mondial de l’Unesco : le vignoble français recalé !

Les crus classés en 1855 veulent rentrer au patrimoine mondial de l’UNESCO

Vin chinois vieux de 3000 ans : à consommer avec modération !

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Le vignoble de François Ier ressuscité 500 ans plus tard

En ce mois de juin 2015, le domaine de Chambord entreprend de replanter les vignes de François Ier, 500 ans après leur introduction en Val de Loire en 1519.

Dégustation primeurs 2011

Primeurs 2011 : un mini-marathon de dégustation à Bordeaux

Les dégustations primeurs se sont déroulées, traditionnellement, la première semaine d'avril. Premiers échos du vignoble, en attendant la commercialisation...

Alcool et cancer : le rapport qui dérange

« Cancer : halte au verre de vin quotidien ! ». Tel est le nouveau message qui figure dans une brochure pour ...