Et Bernard Magrez créa le Clos Sanctus Perfectus

magrez

Bernard Magrez est décidément toujours aussi infatigable. Ce propriétaire de quatre crus classés vient d’annoncer sa dernière acquisition : une parcelle à Saint-Estèphe pour créer une nouvelle étiquette des plus exclusives, le Clos Sanctus Perfectus.

Celui que l’on surnomme l’homme aux 40 châteaux a annoncé avoir acquis un nouveau vignoble à Bordeaux. Et ce n’est pas un cru classé ! Aucune information précise n’a filtré sur la taille, ni sur le montant de l’opération mais la volonté est bien là : il s’agit de créer une nouvelle cuvée très exclusive limitée à 3200 cols par an. Cette parcelle se situe sur le lieu-dit La Peyre dans le secteur de Marbuzet, qui domine le reste du vignoble de Saint-Estèphe.

Pour Bernard Magrez, « Beaucoup de grands initiés dans le monde sont désormais en quête d’étiquettes très rares produites en toutes petites quantités, qui leur procurent des émotions exceptionnelles ». Le Clos Sanctus Perfectus vient donc répondre à cette à cette demande.

L’ambition d’un nouveau vin de garage

Nous vous annoncions il y a de cela un an (voir l’article) que Bernard Magrez vendaient ses propriétés non classés : Arnaucosse, Galan, Gramond, Hauterive, Latrézotte, Les Jourdis, Magrez Fombrauge, Moulin d’Ulysse, Moulin de Noaillac, Pérenne, Plaisance, Poumey, Tour Blanche, La Sérénité, La Servitude Volontaire et Magrez Tivoli. Il annonçait ne pas vouloir concurrencer les négociants qui achetaient ses grands crus. D’autres y voyaient un repli vers les valeurs les plus rentables de son portefeuille dans un contexte difficile pour les petites étiquettes bordelaises.

Il se murmure à Bordeaux que Bernard Magrez aurait un cru classé de Margaux dans le viseur. Celui-ci viendrait ainsi s’ajouter à Pape Clément (Pessac-Léognan), La Tour Carnet (Haut-Médoc), Clos Haut-Peyraguey (Sauternes) et Fombrauge (Saint-Emilion Grand Cru). Le Clos Sanctus Perfectus lui permet de « patienter », mais aussi de s’inspirer de ce qu’on appelait au début des années 2000 – lors de la création d’iDealwine, à la préhistoire, donc ;)-  les vins de garage, produits pour la plupart sur la rive droite.  Les aventures réussies de Jean-Luc Thunevin (Valandraud) ou, sur la rive gauche, celle de Jean Guyon avec sa cuvée Haut-Condissas  montrent qu’il est encore possible d’identifier certains terroirs et de produire un grand vin, à condition d’y consentir un investissement significatif, pour se hisser au niveau des meilleurs crus.

Tout sauf un revirement dans la stratégie de Bernard Magrez

L’acquisition de ce vignoble de Saint-Estèphe vient donc confirmer la stratégie mise en oeuvre par Bernard Magrez. Outre ses grands vignobles situés à Bordeaux, en France et dans le monde, l’entrepreneur a développé avec succès une activité d’oeno-tourisme premium. Il est également le propriétaire de la Grande Maison à Bordeaux, un restaurant gastronomique animé par Pierre Gagnaire, et de deux caves à son nom, situées à Pessac et à Paris. Ce Clos Sanctus Perfectus ne sera distribué que dans un ou deux points de vente des plus grandes capitales du monde… D’ici là, nous ne saurions trop vous recommander de vous intéresser aux vins de Saint-Estèphe actuellement proposés à la vente sur iDealwine, histoire de vous faire le palais avant de goûter ce nouvel entrant…

Voir les vins de Bernard Magrez en vente sur iDealwine.

Consultez les ventes de vins de Bordeaux en cours sur iDealwine

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

A lire également sur le blog d’iDealwine :
Bernard Magrez vend ses propriétés non classés
Bordeaux : Bernard Magrez, l’homme aux 40 châteaux !
Joël Robuchon et Bernard Magrez s’associent pour créer un nouveau restaurant à Bordeaux
Bernard Magrez achète un nouveau domaine en Espagne
Le comte von Neipperg (Canon La Gaffelière et La Mondotte) investit en Afrique du Sud
2% seulement du vignoble français est possédé par des étrangers

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

En vidéo : tout savoir sur les vins doux naturels (accords, conservation, mode de production)

Si chaque année, chez iDealwine, nous dénichons pour vous de vieux vins doux naturels correspondant à une année « anniversaire », c’est avant tout par coup de cœur. Pour vous ...

2010 à Bordeaux : premiers échos de la vendange

Chaque vendange, chaque nouvelle récolte est vécue comme une naissance par les producteurs. Comment se porte donc, à Bordeaux, ce millésime sur le point de voir le jour ? Alors ...

Loi Evin : informer sur le vin est enfin autorisé

La semaine dernière, une vaste majorité de députés ont voté une extension de la loi Evin apportant la distinction essentielle ...