Le vin rouge, moyen de prévention du cancer du sein ?

Accusé trop souvent de tous les maux, le vin rouge vient peut-être au contraire de trouver grâce aux yeux des médecins. En effet, une étude américaine montre qu’il pourrait avoir un effet préventif sur le cancer du sein.

Une étude du centre médical américain du Cedars-Sinai à Los Angeles vient de révéler que des substances contenues dans les peaux et les pépins du raisin noir contribuaient à abaisser les taux d’œstrogènes des femmes pré-ménopausés, le même effet n’ayant pas été constaté avec du vin blanc. Le vin rouge pourrait du coup avoir un effet d’inhibition de l’hormone qui provoque le cancer du sein.

Dans cette étude, 36 femmes ont consommé successivement soit du cabernet sauvignon puis du chardonnay ou, inversement, du chardonnay puis du cabernet sauvignon de façon quotidienne durant un mois, se soumettant à deux prises de sang (au cours de cette période) indiquant leur taux d’hormone.

L’objectif des chercheurs était de déterminer si le vin rouge imite les effets des inhibiteurs de l’aromastase (enzyme responsable de la biosynthèse des œstrogènes). Les inhibiteurs de cet enzyme sont fréquemment utilisés pour traiter des pathologies telles que le cancer et jouent un rôle clé dans la gestion des niveaux d’œstrogènes.

L’étude a révélé que le vin rouge freinait la croissance des cellules cancéreuses. Les enquêteurs ont également souligné que cela ne voulait dire en aucun cas que la consommation de vin blanc favorisait l’apparition d’un cancer. « Il y a des substances dans la peau et les pépins des raisins noirs qui ne figurent pas dans les raisins blancs, et qui pourraient faire diminuer les risques de cancer du sein » conclut Glenn Braunstein, directeur des départements Médecine et Innovation Clinique de l’Hôpital de Cedars-Sinai.

Une étude encourageante et une affaire à suivre !

Source : Decanter

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

En savoir plus sur la dégustation du vin

A lire également :

Le « French Paradox » dévoilé (18/01/2010)

Boire modérément pour vivre plus longtemps (10/05/2009)

Un rapport positif pour le vin ! (30/04/2009)

Du vin, des noix, des pamplemousses (29/04/2009)

Plus de polyphénols contre le cancer et les maladies cardio-vasculaires (14/04/2009)

Alcool et cancer : le rapport qui dérange (24/02/2009)

Cinq astuces pour bien gérer votre consommation de vin

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Bordeaux 2005 : Robert Parker multiplie les 100/100

Il y a quelques semaines, Robert Parker a révisé son jugement en goûtant à nouveau les bordeaux 2005. En gratifiant dix vins supplémentaires de la fameuse note parfaite de 100/100, ...

Paysage vins Rhone

PALMARES : le TOP 20 des vins du Rhône

Les vins de la vallée du Rhône ont représenté au cours du 1er semestre 13% des volumes vendus aux enchères ...

Après les fêtes : vin et detox, mode d’emploi

Si vous souhaitez entamer une période detox, la chasse aux calories peut parfois aller jusqu’au vin. Quelques conseils pour choisir les breuvages les moins caloriques.