La Commanderie du Bontemps, une inconnue célèbre

Commanderie du BontempsLa Commanderie du Bontemps de Médoc et des Graves, de Sauternes et de Barsac est une confrérie viticole, et pas n’importe laquelle. Avec ses 315 membres, parmi lesquels les plus grands châteaux de la rive gauche de Bordeaux et les négociants et maisons de courtage les plus influents de la région, elle est l’une des plus anciennes et des plus importantes confréries viticoles française.

On entend souvent parler de ces confréries dans le monde du vin, mais à quoi servent-elles ? Tout simplement à célébrer et défendre tous ensemble leur vin. Plus encore il s’agit de perpétuer un univers et un ensemble de valeurs, un esprit. La Commanderie du Bontemps l’explique clairement : « En tout lieu et devant quiconque, comme l’indique son rituel d’intronisation, la Commanderie représente, célèbre et défend non seulement le vin mais cet ensemble de valeurs qui lui sont étroitement liées : l’amitié, la gaieté et la fidélité à son terroir. »

 

Intronisation de Jean Réno

Un « rituel d’intronisation » ? Eh oui ! On ne devient pas membre la Commanderie du jour au lendemain. Il faut d’abord avoir fait ses preuves, montré que l’on est à même d’être un ambassadeur des vins de la rive gauche de Bordeaux. Après seulement, si l’on a de la chance, on peut se faire « introniser ». Tout cela est très symbolique, mais étant donné l’ancienneté de la confrérie, les traditions restent importantes. Lors d’une intronisation, les futurs Commandeurs, de toutes origines, se tiennent debout, devant les Commandeurs qui portent l’habit traditionnel. On rappelle leur parcours avec le vin, on leur sert un verre et le Grand Maître (Emmanuel Cruse aujourd’hui) leur demande ce qu’ils en pensent. Enfin et surtout, ils s’engagent à être fidèles aux vins du Médoc et des Graves, de Sauternes et de Barsac. A l’issue du rituel, les intronisés font partie de la Commanderie.

 

 

Quelle est cette robe que portent les Commandeurs ? Encore une fois, c’est la tradition qui est perpétuée à travers le costume des Commandeurs. La robe est une version simplifiée de l’habit traditionnel des anciennes Commanderies (notons que la Commanderie du Bontemps actuelle est le résultat de la fusion de la Commanderie du Médoc, de celle des Graves et de celle de Médoc et Barsac). Elle est faite de velours bordeaux (jaune pour les Commandeurs de Barsac et Sauternes) avec sur l’épaule une épitoge verte pour les Commandeurs du Médoc, verte et or pour ceux des Graves. La fibule, qui orne la robe, représente le Bontemps.

Commandeurs en habit traditionnel

Le « Bontemps » ? Il s’agit à l’origine d’un récipient dans lequel le maître de chai battait les œufs destinés au collage et à la clarification du vin. Il est aujourd’hui l’emblème de la Commanderie. On le retrouve sur la fibule et il sert également de modèle à la coiffe des Commandeurs. C’est pour cette raison que le dessus de leur couvre-chef  est blanc. La surface blanche représente la neige des œufs.

Comment la Commanderie peut-elle défendre le vin et toutes les nobles valeurs qui en découlent ? Cela passe avant tout par un grand nombre d’événements que la Commanderie organise grâce à ses membres, notamment Emmanuelle Ponsan Dantin, actuelle directrice de la communication. Ces événements sont internationaux. Rappelons qu’il existe aujourd’hui plus de 70 Commanderies de Bordeaux dans le monde. Pour les rassembler, la Commanderie du Bontemps organise  chaque année le « Grand Conseil de Bordeaux ». Les principaux événements organisés par la Commanderie sont :

La Saint-Vincent 

Fêtée chaque année le 22 janvier, la Saint-Vincent célèbre le martyr Vincent de Saragosse, saint patron des vignerons. Toujours dans un esprit convivial et chaleureux, elle est l’occasion pour tous ces hommes et ces femmes qui œuvrent tout au long de l’année à la production ou le négoce de vin de se rassembler autour d’un déjeuner très festif, précédé d’une messe célébrée chaque année par le cardinal de Bordeaux.

Emmanuelle Ponsan Dantin

Le Ban du Millésime

Cet événement est extrêmement important. Il se tient pendant la semaine des primeurs et rassemble les plus grandes maisons du négoce bordelais, leurs amis et surtout leurs clients. Un très prestigieux dîner auquel se joignent quelques grands châteaux et la presse internationale est alors organisé.

La Fête de la Fleur

Créée en 1950, elle était à l’origine la fête du printemps. Puis après le rapprochement des Graves et du Médoc, elle est devenue la Fête de la Fleur. Pourquoi alors dédier une fête à une fleur ? Et de quelle fleur s’agit-il ? Celle dont tous les vignerons guettent l’apparition, la fleur de vigne. Car la qualité de floraison de cette petite fleur blanche est porteuse de l’espoir des vendanges, en quantité et en qualité. La tradition ancienne était de vendanger 100 jours après l’apparition de la fleur. Aujourd’hui, grâce aux contrôles de maturation des cépages, les délais ont été légèrement modifiés. Mais les viticulteurs, négociants et courtiers de la rive gauche de Bordeaux continuent de se réunir à cette date, qui correspond à la fin du mois de juin. La Fête de la Fleur rassemble aujourd’hui, le temps d’une très prestigieuse soirée, plus de 1500 amateurs de grands vins du Médoc et des Graves, de Sauternes et de Barsac, dont des chefs étoilés, stars de cinéma et de la musique, personnalités internationales. La presse internationale est également présente pour faire partager au monde entier cette expérience. L’édition 2012 avait lieu sur la place des Quinconces, à Bordeaux. En 2013, la fête se tiendra au Château Lagrange, à Saint-Julien.

Le Marathon du Médoc

La Commanderie en est la cofondatrice et le premier partenaire. Créé en 1984, le Marathon du Médoc, que l’on surnomme le « Médoc », accueille chaque année 8500 coureurs et mobilise 2300 bénévoles. Rendez-vous incontournable des marathoniens, il repose sur quatre piliers fondamentaux : Santé, Sport, Convivialité et Fête, le tout sur 42,195 km. La qualité de son organisation et la beauté de son parcours en ont fait aujourd’hui l’un des marathons internationaux les plus importants. Il compte d’ailleurs dans ses rangs de plus en plus d’étrangers. En une seule boucle, il fait le tour de plus de 50 châteaux le long d’un circuit étourdissant de beauté. En 2013, il aura lieu le samedi 7 septembre.

La Fête des Vendanges

Il s’agit là encore d’une tradition ancienne. A l’origine, le « Ban des Vendanges » était un droit exercé par les seigneurs qui leur permettait de sauvegarder un modeste revenu financier. En effet, durant les trois grands siècles du Moyen Age (XIIIe, XIVe et XVe) la vigne appartenait au « travailleur de la vigne ». Les possesseurs de cette vigne ne se réservaient donc qu’au maximum le quart ou le cinquième de la vendange. Le ban des vendanges servait essentiellement à faciliter et contrôler le partage de la récolte. Une date était ainsi rigoureusement fixée pour le début des vendanges, sans quoi les raisins auraient été coupés avant maturité pour encaisser plus tôt le prix de la récolte et le prestige de Bordeaux n’aurait pas été le même. Alors qu’il n’existe plus aujourd’hui d’autorité préfectorale pour fixer le début des vendanges, la Commanderie du Bontemps tient à respecter cette première époque de la vie d’un millésime et organise chaque année en septembre la Fête des Vendanges. En 2013, elle sera accueillie par le Domaine de Chevalier et l’Union des Crus Classés.

Left Bank Bordeaux Cup, Concours Œnologique des Grandes Ecoles

L’initiative a commencé en 2002. La Commanderie avait créé le concours “20 sur Vin”, un concours de dégustation à l’aveugle destiné au départ aux grands écoles parisiennes : Sciences Po, HEC, Dauphine, Polytechnique, l’ENS, etc.

Grâce au franc succès connu par le concours, la Commanderie l’ouvre rapidement aux universités britanniques (Oxford,Cambridge, etc.), puis à quelques grandes écoles de province (EDHEC, Centrale Lille, ENS Lyon, Sciences Po Bordeaux, etc.). Le concours motive énormément les étudiants. Pourquoi alors ne pas l’ouvrir à l’international ? La Commanderie tient le pari et internationalise jusqu’au nom du concours. Aujourd’hui, la “Left Bank Bordeaux Cup” est devenu LE concours incontournable dans le milieu œnophile des Grandes Ecoles. Elle accueille depuis 2011 des universités du monde entier selon la formule de la célèbre coupe de l’America : des demi-finales de sélections de deux équipes Amérique du Nord à New York, de deux équipes d’Europe à Londres, de deux équipes d’Asie (une à Honk Kong et une à Shanghai) et de deux équipes française à Paris.

Les huit équipes (composées de 3 personnes) sélectionnées  sont conviées pendant une semaine à un « wine tour » des plus beaux châteaux de la rive gauche de Bordeaux (exceptionnel !) en terminant par le Château Lafite Rothschild, où se déroule la finale du concours (dans les chais, ambiance tamisée).

Equipes chinoise (HongKong) et danoise de la Left Bank Bordeaux Cup 2012

Les épreuves du concours ? En juin 2012, la finale s’est déroulée de la façon suivante :

– QCM de culture générale sur le vin, avec des questions du type « Quel est le plus grand de ces millésimes : 1896, 1899 ou 1907 ? » ou encore « Qui a dit : “Les Français sont si fiers de leurs vins qu’ils ont donné les noms de grands crus à leurs villes ?” Winston Churchill, Edgar Poe ou bien Oscar Wilde ? » Vous avez une minute…

– dégustations à l’aveugle avec trois verres devant les yeux et des questions du type « Quel est l’intrus parmi ces trois vins ? Donnez son appellation. Classez-les du plus jeune au plus vieux. » « Parmi ces trois vins blancs liquoreux, l’un est un Barsac. Lequel ? Quel est son millésime ? » Comme les questions sont liées et qu’on ne vous donne les réponses qu’à la fin de chaque dégustation, il faut être très cohérent et croire en ce que l’on dit.

– un commentaire de dégustation à l’issue duquel chaque équipe doit indiquer l’appellation, le nom du château et le millésime de son vin, chaque équipe ayant devant elle un vin différent. Là encore il faut se montrer cohérent, même si l’épreuve est extrêmement difficile.

En 2012 Left Bank Bordeaux Cup confirmait son succès avec la participation de 15 école et françaises, 10 équipes des Etats-Unis (Harvard, Columbia, University of Chicago, Wharton, Stanford, etc.), 12 équipes d’Asie (HongKong U, Jiaotong, Fundan, etc.) et 5 équipes européennes (Cambridge, Copenhaguen University, etc.). Les inscriptions viennent d’ouvrir pour 2013 !

Finalement, la Commanderie du Bontemps est donc une organisation de défense et d’amour des vins de la Rive gauche de Bordeaux, dans une ambiance toujours festive et conviviale et surtout amicale.

 

A lire également :

 

Immersion au cœur du marathon du Médoc 2012 : le témoignage d’une fan

Le « Médoc » vu par les marathoniens

Left Bank Bordeaux Cup : l’EDHEC triomphe au Château Lafite-Rothschild

J’ai couru le premier Marathon de Sauternes

 

En savoir plus sur les vins de Bordeaux

Consulter la liste des vins de Bordeaux actuellement en vente sur iDealwine

En savoir plus sur le Marathon du Médoc

Consulter les prix des vins

Tags:

  • Voir les commentaires (2)

  • Philippe MARGOT

    Dans le 2ème alinéa, vous dites :
    … Plus encore il s’agit de perpétrer un univers et un ensemble de valeurs, un esprit…
    Plutôt que de perpétrer, ne s’agit-il pas de perpétuer ?
    Excellent article, très complet.

    • iDealwine

      Merci de votre remarque, nous corrigeons !

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Arbois Pupillin

Enchères : plus de 3 500 trésors d’horizons variés

En quête d’originalité, de millésimes oubliés et de pépites ? Cette vente est faite pour vous. Vins étrangers, formats étonnants ...

Notes millésime 2015

Notes du millésime : superbe, le 2015 dans les vignobles du Nord de l’hexagone

Le millésime 2015, tant attendu, annoncé comme exceptionnel, est désormais en bouteille, et disponible à la vente. Pour vous guider dans vos achats, iDealwine fait le point, région par région. ...

La Percée du Vin Jaune à l’épreuve du froid

La 16ème édition de la Percée du Vin Jaune a accueilli 30 000 visiteurs samedi 4 et dimanche 5 février dans le village de Ruffey-sur-Seille dans le Jura.