Grêle dans le Beaujolais : un point sur les dégâts

Alors que les orages et la grêle ont durement touché le Beaujolais la semaine dernière, nous avons eu envie de prendre des nouvelles de nos domaines partenaires dans cette région, qui, fort heureusement, ont eu des dégâts limités. 

Déjà frappé en 2016, le Beaujolais a de nouveau été traversé lundi 10 juillet par un violent orage et épisode de grêle, provoquant des dégâts d’intensité variée selon les secteurs, principalement à Fleurie, Chénas et Moulin-à-vent selon l’interprofession. L’orage qui est arrivé en fin d’après-midi (vers 17h00) a eu beau être bref, il a provoqué tout de même des dommages sévères dans certains secteurs, notamment parce qu’il était accompagné de violentes pluies et même d’une mini-tornade. Il a balayé le nord de la région d’ouest en est, suivant pratiquement le même couloir que les intempéries dévastatrices de 2016 (2 épisodes de grêle), soit entre Beaujeu et Moulin-à-Vent.

La météo de ce millésime 2017 semble décidément très peu clémente pour la vigne (après le gel printanier dans presque tout le vignoble). Nous renouvelons tous notre soutien à tous les vignerons touchés par ces désastres, et particulièrement ce mois-ci, aux vignerons du Beaujolais. Nous avons contacté certains des domaines auprès desquels nous nous approvisionnons.

Au domaine Foillard, l’un des domaines les plus renommés à Morgon et Fleurie, la grêle s’est concentrée sur deux hectares, touchés à 40%. Une proportion certes non négligeable, mais qui permet d’espérer que sur ce domaine de près de 15 hectares la récolte sera tout de même au rendez-vous. Nous croisons les doigts pour que la suite de l’été se passe sereinement jusqu’aux vendanges.

Le domaine Dominique Piron – autre grande figure du Beaujolais – a quant à lui été touché de manière hétérogène, puisque son vignoble est très morcelé. Si les plus grandes parcelles ont été relativement épargnées, c’est moins le cas de celles qui sont situées à Lantignié BV, Régnié, Morgon, Fleurie, Moulin à vent et, dans une moindre mesure, à Chénas.

Au superbe domaine Desvignes également, le bilan est mitigé : toutes les parcelles situées au Sud de Morgon sont épargnées, tandis que les dégâts se concentrent au Nord du domaine, mais le bilan n’est pas encore dressé.

Le président de l’interprofession a rapporté, « les grêlons étaient de taille réduite, ce qui laisse penser que la protection anti-grêle plutôt bien fonctionné ». En effet, de nombreux générateurs anti-grêle avaient été installés dans le Beaujolais au mois de mai. C’est d’ailleurs également le cas en Aquitaine, où de nouvelles solutions de détection SKYDETECT sont installées. Ce réseau de capteurs va permettre aux viticulteurs dont les exploitations sont situées 30 km autour de la solution de détection, via un abonnement, de bénéficier du système d’alertes et ainsi utiliser efficacement le système de lutte active de leur choix (canons, fusées, ballons…). En effet, les aléas climatiques comme la grêle sont de plus en plus rapprochés, obligeant les propriétés viticoles à mieux sécuriser leur récolte. « Nous devons faire face à des épisodes de grêle de plus en plus fréquents, violents, et dont les parcours sont aujourd’hui extrêmement aléatoires. […] nous n’avons pas hésité une seule seconde lorsque nous avons été sollicités pour accueillir ce radar… Il permettra au plus grand nombre d’entre nous de lutter le plus efficacement possible. » indique Stephan von Neipperg, propriétaire des châteaux Canon La Gaffelière et La Mondotte.

Vous nous connaissez : nous sommes ici de grands amateurs des vins du Beaujolais… et d’ailleurs. Nous espérons donc que ces beaux domaines de la région n’auront plus à subir d’aléas climatiques cette année … Il faut sauver le millésime 2017 !

Voir les vins du Beaujolais actuellement en vente

Voir tous les vins actuellement en vente
Sujets liés à lire également dans le Blog iDealwine :

Millésime 2017 : Bordeaux à son tour victime du gel

Pour lutter contre les risques dus au gel, les champagnes Drappier agrandissent leur vignoble

Millésime 2017 : gel dans le vignoble

Gel de printemps : la Loire et la Bourgogne durement touchées

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Les frères Pourcel s’installent à Shanghai

Maison Pourcel. Tout simplement. Les jumeaux gastronomes Jacques et Laurent Pourcel ont inauguré en août leur nouvelle table chinoise. Si l'on connaît déjà le duo pour leur Jardin des Sens ...

Millesime-en-8-idee-cadeau-une

Idée cadeau : les meilleurs millésimes en 8… et les années anniversaire

Offrir une année anniversaire à un proche, c’est le succès assuré, l’émotion garantie. Suivez le guide.

BRÈVES DE COMPTOIR avec Charles-Antoine Genuyt

La valeur n'attendant pas le nombre des années, Charles-Antoine Genuyt figure parmi les membres les plus jeunes du Club iDéal.