Focus : Rivesaltes, comment produit-on un vin doux naturel ?

Depuis quelques années, à l’instar des Sauternes et autres nobles liquoreux, on observe un retour vers les flacons anciens de vins doux naturels : la méthode d’élaboration des vins leur garantit une longévité incomparable, et pourtant les prix demeurent incroyablement doux. Pleins feux sur des vins à (re)découvrir impérativement.

La vinification des vins doux naturels s&#039effectue de façon traditionnelle, en mélangeant tous les cépages qui entrent dans la composition du vin. Au cours de la vinification, au meilleur moment décidé par le maître de chai, on ajoute de l&#039alcool neutre d&#039origine vinique pour stopper la fermentation et maintenir ainsi à la fois une relative douceur et un niveau d&#039alcool élevé (donc un fort potentiel de garde). Ce procédé, appelé « mutage », ressemble à celui des vins de liqueur (porto, pineau, floc…) à la différence capitale que ce mutage ne se fait pas à l&#039alcool brun mais à l&#039alcool neutre : ce sont donc les arômes d&#039origine du vin qui sont conservés.

L’appellation Rivesaltes

L’appellation tire son nom de la ville éponyme, dont le nom signifie « rives hautes » en catalan. Le vignoble s’étend sur un peu plus de 8000 hectares de terrasses étagées et de collines, traversées par trois fleuves qui en ont modelé le relief. Vin de dégustation par excellence, le rivesaltes a connu un vif succès dans les années 1930, à tel point qu’ils a figuré parmi les premiers vins français à accéder au statut d’Appellation Contrôlée, en 1936. Quelques années plus tard, la période difficile de la guerre a eu raison de cet engouement.

Depuis 1997, l’appellation distingue plusieurs types de Rivesaltes :

ambrés, élevés en milieu oxydatif pendant au moins deux ans dans de grands contenants (cuves ou foudres de chêne). D’une une belle couleur doré foncé ou ambrée, ils se distinguent par leurs senteurs de noisette, d&#039amande, d&#039écale de noix, d&#039agrumes confits et de torréfaction.
–    Les Rivesaltes rouges embouteillés jeunes (75 % de grenache noir) sont conservés en milieu réducteur au moins 12 mois dont 3 en bouteilles. Ils séduisent par leur teinte rubis profond et leurs arômes de petits fruits rouges (cerise, cassis, framboise, mûre).
–    Les Rivesaltes tuilés (50 % de grenache noir), élevés dans de grands contenants au contact de l&#039air pendant au moins 2 ans. Leur robe se teinte d&#039 un joli tuilé avec des reflets bruns ou orangés. Ils développent des arômes de café, cacao, tabac et fruits confits (figue, pruneau, fraise, coing).

La mention « hors d&#039âge » peut être ajoutée aux mentions « ambré » et « tuilé » pour les vins ayant subi un élevage de cinq ans au minimum après élaboration.

Découvrez les vins de Rivesaltes proposés dans le cadre de l’Offre iDéale n°103 :

Rivesaltes Cuvée Amédée de Besombes Singla 1979

Rivesaltes Baixas d&#039Agly 1969

Rivesaltes Cuvée Amédée de Besombes Singla 1949

Consultez la liste des vins en vente actuellement sur iDealwine.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Vin-sucres-moelleux-liquoreux-differences

Moelleux, liquoreux, vendanges tardives, sélection de grains nobles, quelles différences ?

Derrière les termes moelleux, liquoreux, VT ou SGN se cachent des réalités bien différentes. Décryptage.

Dégustation : pour en finir avec les complexes

Dégustation : pour en finir avec les complexes

Les jeunes amateurs ou tous ceux qui s’estiment encore peu expérimentés font souvent un complexe quand il s’agit de donner leurs impressions sur un vin. Dans une série d’articles, iDealwine ...

Ouvrir une bouteille de vin comme un pro (tire-bouchon sommelier)

Tout le monde est capable de déboucher une bouteille de vin, mais quand il s'agit de le faire avec classe, c’est une autre histoire… Nos conseils en vidéo.