Dégustation des Crus Bourgeois du Médoc 2016, nouveau classement en vue

Crus Bourgeois

Il y a deux jours, une équipe 100% féminine d’iDealwine s’est rendue à la 9ème édition de la sélection officielle des Crus Bourgeois animée par Olivier Cuvelier et Armelle Cruse, respectivement Président et Vice-Présidente de l’Alliance des Crus Bourgois du Médoc. Retour sur cette matinée instructive.

Cap vers le classement des Crus Bourgeois 2020

En septembre dernier déjà, lors de la 8ème édition, Olivier Cuvelier évoquait la volonté de l’alliance de modifier son système. L’idée étant de passer à un classement quinquennal et de retrouver une hiérarchie parmi les crus. A savoir, Cru Bourgeois, Cru Bourgeois Supérieur et Cru Bourgeois Exceptionnel. C’est désormais chose faite : les châteaux n’ont plus que jusqu’au 30 septembre pour envoyer leur dossier de candidature complet. Verdict en 2020 pour savoir à qui seront attribués les plus hautes distinctions. Distinctions qui pourront être apposées sur les étiquettes du millésime 2018. D’ici là, le suspense est total. La liste des propriétés ayant fait acte de candidature est un secret qui restera jalousement gardé. La composition du jury n’est pas connue non plus.

Armelle Cruse vice-présidente de l'Alliance des Crus Bourgeois du Médoc
Armelle Cruse vice-présidente de l’Alliance des Crus Bourgeois du Médoc

Les mentions supérieures du classement seront attribuées au regard de critères précis, tels que :

  • La dégustation des vins sur cinq millésimes (entre 2008 et 2016),
  • L’engagement de la propriété dans une démarche environnementale,
  • La distribution qualitative avec une stratégie tarifaire en adéquation avec la qualité du vin,
  • La justification argumentée de la démarche vitivinicole,
  • La mise en place d’un espace d’accueil pour les visiteurs au domaine.

Crus Bourgeois dégustés

Chiffres Crus Bourgeois

La 9ème édition de la sélection officielle des Crus Bourgeois Supérieur

Elsa déguste
Elsa et son magnifique tote-bag iDealwine !

Cette année donc, Angélique, Elsa et Constance ont été conviées à découvrir le dernier millésime récemment mis en bouteille : 2016. Particulièrement attendu avant les quantités malheureusement plus restreintes de 2017 (rappelez-vous les catastrophes météorologiques que le Bordelais avait subi en avril dernier), le 2016 se caractérise par des vins au profil droits et empreints de belle fraîcheur.

Toutefois, même pour des professionnelles de haut niveau comme nous (😊), déguster des vins si jeunes reste un difficile exercice. En effet, les vins ayant été embouteillés il y a seulement trois ou quatre mois traversent une période « de fermeture » normale. Leur potentiel était toutefois perceptible et 2016 sera, à notre avis, un millésime élégant taillé pour la garde. Il nous tarde donc d’attendre quelques années pour pouvoir les goûter à nouveau et découvrir leur évolution. Car, ne l’oublions pas, les vins de cette région prestigieuse gagnent à sommeiller en cave quelques temps.

D’ailleurs, au cours du déjeuner qui a suivi la dégustation, Angélique a pu apprécier le millésime 2012 du Château Paveil de Luze, qui arborait des tannins fins et bien fondus, une texture souple pour un vin bien concentré et doté d’une belle énergie.  Coup de cœur pour le château Poitevin 2014, charmeur avec son attaque douce, son nez gourmand et fin, livrant dans un ensemble bien équilibré de jolies notes mentholées. La finale est encore légèrement boisée mais les tannins devraient s’assouplir. Dans le même millésime le Château Cissac livrait une trame serrée et puissante, une texture tendre et une bouche tout en rondeur. Trois vins élégants qui illustrent bien le classicisme bordelais. Classicisme joyeusement bousculé par le talentueux Akrame – qui officie désormais rue Tronchet – dans d’élégantes compositions délicatement pimentées.

Mets Akrame

 

Voir les vins de Bordeaux actuellement en vente

Voir les ventes de vin sur iDealwine :

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

En savoir plus sur les classements des vins de Bordeaux

A lire également dans le Blog iDealwine :

Millésime 2017 : Bordeaux à son tour victime du gel

Dégustation des Crus Bourgeois du Médoc 2015

Dégustation : crus bourgeois, les promesses du 2014

  • Voir les commentaires (1)

  • Formation diplômante en oenologie

    L’idee de passer à un classement par cinq ans n’est pas mal du tout.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Les trésors des vieux millésimes de la Maison Louis Latour

Voici une allocation unique en son genre : de vieux millésimes en direct de la célèbre maison bourguignonne Louis Latour.

La Commanderie du Bontemps, une inconnue célèbre

La Commanderie du Bontemps de Médoc et des Graves, de Sauternes et de Barsac est une confrérie viticole, et pas n’importe laquelle. Avec ses 315 membres, parmi lesquels les plus ...

Château de Carles

Château de Carles : ce fronsac a tout d’un grand

L’appellation Fronsac ne possède pas de grand cru. Mais s’il devait y en avoir un ce serait à coup sûr Haut-Carles ! Robert Parker ne s’y trompe pas, lui qui ...