Domaine Lise et Bertrand Jousset : un vent de fraîcheur souffle à Montlouis

Domaine-Lise-et-Bertrand-JoussetLe domaine Lise et Bertrand Jousset vient tout juste de rejoindre le réseau iDealwine et nous sommes particulièrement fiers et heureux de pouvoir vous proposer leurs vins. Un beau patrimoine viticole travaillé le plus naturellement possible et un travail en cave dans la même philosophie … Le résultat est juste superbe. Faisons les présentations.

Vous connaissez peut-être déjà le domaine Lise et Bertrand Jousset, à Montlouis, dans la Loire ? Nous vous en avons en tous cas parlé à plusieurs reprises, dans notre article sur les salons d’Angers et même il y a un an, suite au salon de Romuald Cardon car notre équipe était littéralement tombée sous le charme de ses vins ; seulement à l’époque, nous ne pouvions malheureusement pas vous proposer leurs vins à la vente. Oui, mais ça c’était avant ! 😀 Aujourd’hui, ce superbe domaine biodynamique et nature vient de rejoindre le réseau iDealwine et nous sommes très heureux de pouvoir désormais les proposer. Et pour fêter ça, on vous raconte toute leur histoire.

Domaine-Jousset-Degustation-Dive
L’équipe du domaine Jousset, lors de notre dernière rencontre avec eux au salon de la Dive

Créé en 2004 à Montlouis-sur-Loire par le couple Lise et Bertrand Jousset, le domaine éponyme est situé en appellation Montlouis sur Loire et Touraine. Tout a commencé par une rencontre, celle de Betrand et Lise évidemment. Lui était un ancien militaire reconverti à la viticulture et elle était sommelière et travaillait à Paris. Plus précisément, Bertrand avait repris des études en viticulture et œnologie à Amboise et avait notamment fait son stage au Domaine des Maisons Brûlées et poursuivi son expérience auprès de différents domaines ligériens, mais aussi suisses. « Dès le départ, il a baigné dans la philosophie bio, biodynamique et nature via le domaine des Maisons Brûlées, ça l’a beaucoup influencé, en développant une grande sensibilité par rapport à la nature et aux sols », nous raconte Lise. Ensemble, ils ont eu envie de s’installer à Montlouis et de faire leurs propres vins. Ils ont commencé par reprendre des vignes en location, dès 2003, avant de les racheter en 2011. Si Betrand est très présent dans les vignes et en cave, Lise n’a de cesse d’œuvrer à la promotion et la commercialisation de ses vins et intervient également sur le domaine par exemple pour gérer les vendanges. Ils sont tous deux aidés d’une petite équipe de deux salariés.

Domaine-Lise-et-Bertrand-Jousset-Lise

Ils ont progressivement agrandi leur vignoble, puis ont fini par le rétrécir au fur et à mesure que leurs exigences vis-à-vis du travail dans les vignes augmentaient. Nous avons aussi réduit notre vignoble afin d’être en mesure de mieux le protéger face au gel, précise Lise : nous avons eu beaucoup de millésimes de gels ces dernières années à Montlouis et donc nous avons cherché à rationaliser notre vignoble en ayant des vignes moins morcelées, en concentrant notre vignoble pour pouvoir mieux le protéger. ».

Des vignes travaillées en  bio et en biodynamie

Domaine-Lise-et-Bertrand-Jousset-vignesLe vignoble, qui s’étend aujourd’hui sur environ 8 hectares, est réparti en 18 parcelles de jeunes et vieilles vignes (entre 5 et 100 ans), plantées en grande majorité en chenin, complété par du chardonnay, du gamay et du grolleau. Chaque parcelle a une identité propre, avec des terroirs différents, aux sols parfois composés d’argile et silex, drainants, ou plus rarement, des sols argileux. Dès le départ, Lise et Bertrand ont cultivé leurs vignes en bio (certification effective en 2008), autant par conviction philosophique que pour parvenir à leurs fins : ils souhaitaient avant tout produire des vins de terroirs, authentiques, qui expriment leurs origines et pour cela il leur a semblé indispensable d’avoir « des sols vivants, avec une vraie activité microbienne, une vigne vivante et une vie végétale et animale équilibrée dans nos parcelles. ». Ils se sont ainsi tournés vers des produits naturels (soufre, cuivre, fumier organique), bannissant tous les engrais, désherbants et autres pesticides. Si la biodynamie leur parlait depuis longtemps, ils ont décidé de s’y essayer progressivement depuis 6-7 ans. Ils se sont notamment groupés avec d’autres vignerons pour mutualiser les investissements (dynamiseurs, pulvérisateurs) et prodiguent à leurs vignes les principales préparations biodynamiques, tout en suivant le plus possible le calendrier lunaire.

Beaucoup de travail est accompli tout au long de l’année pour accompagner les vignes, d’autant plus que sur certaines parcelles, le couple de vignerons a aussi banni la mécanisation, comme sur le Clos aux Renard, qui ne voit plus passer ni tracteur ni aucune machine, uniquement des hommes et des chevaux. « Dès le départ on a remarqué que cette parcelle donnait des jus très différents du reste de la propriété, qu’ils avaient une autre dimension, c’est pour ça qu’on a voulu aller encore plus loin dans l’expression de ce terroir. » Ils font de même sur leurs parcelles de jeunes vignes pour ne pas risquer de les abîmer. Les sols sont travaillés au printemps, notamment pour ne pas trop d’herbes sous le pied des vignes (pour limiter l’humidité et les effets du gel). Les vendanges sont évidemment manuelles.

Domaine-Lise-et-Bertrand-Jousset-vendanges-

Travail naturel et non interventionniste au chai

En cave, comme vous pouvez vous en douter, le travail est également très naturel et peu interventionniste et les vinifications sont parcellaires. Le passage aux différentes étapes se fait par gravité, le domaine ayant la chance de disposer d’installations réparties sur trois niveaux. Le pressurage est particulièrement lent et doux. Les rouges subissent une macération carbonique afin de maximiser le fruité et la fraîcheur. Vient ensuite l’entonnage, en fûts de de 225, 400 et 600 litres, âgés de 0 à 10 vins (jamais plus de 10% de bois neuf pour ne pas marquer les vins). Aucun intrant dans les vinifications, le seul produit utilisé et un peu de soufre, en très faibles quantités. « Chez nous pas de cuisine à la cave, résume Lise Jousset, nous laissons nos vins se faire naturellement sans utilisation de produits œnologiques. Juste un peu de soufre et juste ce qu’il faut ! », peut-on lire sur leur site Internet. Lise nous précise « Nous n’avons aucune règle gravée dans le marbre, il n’y a rien de systématique et nous pouvons changer les choses selon les cuvées et les millésimes. Par exemple certaines cuvées n’ont pas du tout de soufre ajouté, alors que pour d’autres, nous en mettons un tout petit peu à la sortie du pressoir puis à la mise en bouteille. On utilise souvent le soufre en quantités homéopathiques (on reste en général en-dessous de 40mg/L dans les vins), mais on veut faire des vins droits, donc on met tout de même ce qu’il faut selon nous, ni plus ni moins. Ca dépend vraiment des millésimes, certains millésimes chauds comme 2018 n’ont pas donné beaucoup d’acidité et donc les jus étaient plus sensibles à l’oxydation. ». L’important pour eux est surtout d’être transparent sur le mode de production de leurs vins et de ne rien cacher. Ils ne recourent à aucune technique brutale durant les vinifications et n’ajoutent aucun produit. Les vins ne sont pas collés mais ils sont souvent filtrés (pas toutes les cuvées).

Chai-domaine-Jousset

Leur philosophie ? Laisser s’exprimer au maximum leurs terroirs

« On met beaucoup de moyen à la vigne, on y abat beaucoup un travail considérable, justement parce qu’on cherche à exprimer le plus profondément et le plus fidèlement possible nos terroirs. En cave, à l’inverse on reste peu interventionniste et on travaille tout en douceur, par gravité, sans pigeages, pas tellement de remontages et sans bâttonage pour les blancs. On ne recherche pas particulièrement des vins démonstratifs et on ne veut surtout pas maquiller nos vins. On cherche au contraire à ce qu’ils restent au plus proche du raisin. », résume Lise.

En quelques années seulement, le couple de vignerons a conquis les amateurs. On retrouve notamment leurs vins dans des salons comme la Dive ou dans de nombreux bars à vins tendance nature, où ils cartonnent. Et ce succès n’est sans doute pas près de s’arrêter…

Des accords mets et vins favoris ?

Il paraît que le rosé effervescent Rose à Lies fait des merveilles avec une soupe de fraise ou des fraises fraîches avec de la menthe et du poivre. Trait d’Union s’accorde quant à elle très bien avec des blanquettes de vœu, volailles à la crème ou foie gras ou avec une tarte à la rhubarbe ou aux abricots.

Domaine-Lise-et-Bertrand-Jousset-accords-mets-vins
Idées d’accords mets et vins marins avec Bubulle, by iDealwine

Les vins du domaine Lise et Bertrand Jousset

Le domaine produit plus d’une dizaine de cuvées, qui livrent chacune leur interprétation du chenin et expriment une identité propre, reflétant la diversité de leurs terroirs. Elles nous ont toutes séduits, qu’il s’agisse des vins du domaine ou de ceux du négoce (la gamme « Exilés »). Des vins francs, gourmands et gouleyants, généreux mais aussi très précis et justes, offrant beaucoup de fraîcheur et de complexité. Nous sommes conquis par le style, mais aussi par la philosophie du domaine qui cherche à produire « des vins qui expriment le plus profondément possible leur terroir et qui ont de la profondeur, mais sans tomber dans des vins trop démonstratifs et surtout des vins pompeux. Pour nous, le vin reste un produit de consommation, un produit issu de l’agriculture, destiné à être bu et à être bon. On trouve que parfois le vin et le monde du vin manquent de simplicité… On cherche à produire des vins complexes, mais sans prétention ou du moins, pas prétentieux ! Des bons canons qu’on prend plaisir à boire !», comme nous l’explique Lise Jousset. Et ça, ça nous plaît ! Et puis c’est drôle parce que ça se ressent vraiment à la dégustation de leurs vins, c’est d’ailleurs exactement ce que nous avions écris précédemment sur ces vins. Pari réussi, donc ! Et on peut que vous inviter à les goûter pour vous faire votre propre avis.

Vin de France Rose à Lies

Produit à partir de gamay et de grolleau dont les vignes sont âgées d’une quarantaine d’années, cet effervescent naturel rosé, vinifié en barriques de 400 litres (de 4 à 7 vins), présente moins de 5 grammes de sucres résiduels. A la dégustation, il offre des arômes délicats de fruits rouges, mêlés à des notes florales et livre une bouche ronde et fruitée, acidulée et très gourmande. C’est un vin idéal pour l’apéritif ou pour accompagner des desserts à base de fruits rouges.

Montlouis Bubulle

Voici le vin effervescent du domaine, un chenin vinifié en barrique (sans bois neuf), sans intrant, sans soufre et sans dosage. Au nez, il se montre très expressif, livrant des arômes de fruits blancs ainsi que des notes florales. En bouche, il se révèle parfaitement équilibré, entre la fraîcheur et la minéralité d’un côté et la matière riche et dense de l’autre, la gourmandise, le fruité. Il convient ainsi aussi bien à l’apéritif que pour accompagner un repas, particulièrement s’il s’agit de mets iodés. Un superbe « pet’nat’ » à découvrir.

Montlouis Premier Rendez-vous

Cette cuvée provient de 8 parcelles différentes, dont les sols sont majoritairement composés d’argile à silex, sur roche mère calcaire et les vignes sont âgées de 5 à 100 ans. Elle est vinifiée en barriques de 400 et 600 litres de 1 à 8 vins pendant 10 mois. A la dégustation, on découvre un vin fruité et juteux, gourmand, friand et généreux, d’une grande buvabilité. Une belle entrée en matière pour se familiariser avec le style et la philosophie du domaine. A apprécier avec des tartares de poissons, des viandes blanches ou du fromage de chèvre.

Montlouis Premier Rendez-vous Version Longue

Il s’agit de la même cuvée que « Premier Rendez-vous », mais avec en plus un élevage de 12 mois en cuve et cette cuvée n’est pas filtrée. Un beau vin à apprécier avec des poissons ou des crustacés.

Montlouis Trait d’Union

Issu d’une parcelle de vignes âgées de 60 à 80 ans, ce vin est un demi-sec, produit à partir de raisins surmaturés, triés sur pieds. Ce vin est vinifié en barriques (de 1 à 8 vins) et le dosage est de 23 grammes de sucres résiduels par litre. Un superbe vin moelleux qui se mariera parfaitement avec du foie gras poêlé ou du fromage de chèvre affiné.

Vin de France Vilain Petit Chenin

Un vin aux arômes de fruits blancs (pomme, poire), offrant une belle tension en bouche et un profil très digeste.

Montlouis Clos aux Renards

Cette cuvée provient d’une parcelle de vieilles vignes (âgées de 60 à 100 ans), particulièrement choyées, puisque toute mécanisation a été bannie ici, les vignes étant travaillées manuellement et à l’aide de chevaux ; les rendements sont particulièrement bas, de l’ordre de 20 hectolitres/hectares. Vinifiée en barriques de 400 à 600 litres (de 1 à 4 vins), cette cuvée parcellaire exhale des parfums floraux (fleur d’acacia) et fruités (fruits exotiques) et livre une bouche à la fois fraîche, légèrement suave, dense et fruitée. Un beau vin de gastronomie, à apprécier avec des plats de viande blanche, des noix de Saint-Jacques ou encore du fromage de chèvre frais.

Voir tous les vins de Lise et Betrand Jousset en vente

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine – Tagliatelles sauce bolognaise

Un grand classique de la cuisine italienne, une recette simple et délicieuse à condition de ne pas choisir du bœuf haché, trop sec, mais un mélange de viandes blanches. De ...

couple & wine

Le ministre de la Communication britannique salue la communication des vins et spiritueux sur Internet

Le ministre anglais de la Culture et de la Communication, Ed Vaizey, a salué la responsabilisation des acteurs britanniques de la filière vins et spiritueux sur la protection des jeunes ...

Pave VO octobre 2013

Vente on-line : une superbe sélection d’anciens millésimes bordelais, mais aussi de Bourgogne et de la vallée du Rhône

Découvrez vite les 14 catalogues de la vente on-line : dans toutes les régions de belles opportunités à saisir jusqu’au 16 octobre prochain !