Château Le Puy à Bordeaux : une future appellation monopole pour la star du manga Les gouttes de Dieu ?

Les Gouttes de Dieu
Bannissant tout œnologue et le bois neuf, travaillant en bio depuis la nuit des temps, vinifiant largement sans soufre, le château Le Puy (Côtes de Francs) est un peu un ovni à Bordeaux. Et il se sent tellement à part qu’il a demandé à bénéficier d’une appellation “Le Puy” qui se résumera à… lui-même !

Jean-Pierre Amoreau et son fils Pascal, propriétaires du château Le Puy ont déposé auprès de l’Inao (Institut national de l’origine et de la qualité) une demande de reconnaissance d’AOC “Le Puy” dont la surface ne concernerait en fait qu’une petite partie (5,6 ha) des 50 du domaine éponyme. Mais une partie que Jean-Pierre Amoreau juge singulière sur la foi d’études géologiques menées en collaboration avec Claude et Lydie Bourguignon, études qu’il a bien entendu versées au dossier déposé à l’Inao depuis août 2011. Mais, en général, l’institution prend son temps pour rendre son verdict…

Vignoble1

La démarche n’est pas ordinaire, c’est même une grande première à Bordeaux où l’on pose sur cette initiative un regard légèrement amusé et un peu perplexe. Il faut dire que plus rien n’étonne de la part de ce domaine qui cultive sa différence depuis toujours, sur la base d’une tradition ancestrale (les Amoreau sont vignerons au même domaine depuis 1610 !).

On ne sait pas sur la parcelle en question est celle des « Rocs », qui permet de produire la cuvée Emilien, ou la cuvée Blaise-Albert (une cuvée élevée… 11 ans !).

chateau-le-puy-tradition-2009-1Toujours à l’écart des modes, le domaine était en bio sans le savoir puisque les propriétaires successifs n’ont jamais compris l’intérêt d’utiliser la “chimie” dans leurs vignes. Dans la cave aussi la famille Amoreau a toujours privilégié les méthodes de vinification simples et avec un minimum de produits œnologiques. C’était d’autant plus facile qu’aucun œnologue n’a jamais franchi les portes de la cave ! Quant au bois neuf pour élever les vins il a toujours été banni par les Amoreau. « Quand mon père rinçait ses barriques neuves à leur arrivée au château raconte Jean-Pierre Amoreau, il me faisait ensuite goûter l’eau qui avait une saveur horrible ! Et il ajoutait en souriant : “Tu vois, et bien cela donne le même goût horrible au vin !” » Les barriques neuves sont donc “culottées” (ou « expérimentées », selon les termes utilisés par le propriétaire) plusieurs années de suite avec des vins de presse qui ne sont pas utilisés dans les assemblages avant de servir pour élever plus tard les diverses cuvées du domaine. Enfin, pour couronner le tout, les Amoreau ont toujours été extrêmement avares avec le soufre dans leurs vins car, quand un vin rouge est produit avec des raisins très sains dans un chais bien propre, le soufre devient une béquille pénalisante pour la pureté d’expression du vin et inutile pour sa conservation. Au final des vins qui sont tout le contraire de vins standardisés, d’une droiture étonnante, d’une sympathique rusticité un rien paysanne doublée d’une buvabilité étonnante pour un bordeaux, autant de qualités qui ont été très médiatisées lorsque le millésime 2003 du château Le Puy a été sacré meilleur vin du monde par le célèbre manga japonais Les Gouttes de Dieu

Rien d’étonnant donc que ce château, toujours un peu en marge de son appellation (Côtes de Francs) et du monde très policé de Bordeaux, cherche aujourd’hui à faire cavalier seul, loin des standards habituels… Affaire à suivre !

En savoir plus sur les grandes régions viticoles

Consultez les ventes de Bordeaux sur iDealwine

Consultez toutes les ventes de vin

Recherchez le prix d’un vin

A lire également :

Réforme des appellations : mode d’emploi des futures étiquettes

La Revue du vin de France décerne ses Trophées du vin 2010

 

Tags:

  • Voir les commentaires (4)

  • Amoreau

    Merci pour votre article, je viens de publier votre blog sur notre page Facebook.
    Bonne journée
    Cordialement,
    Valérie Amoreau

  • Minvielle Olympe

    Merci pour votre article concernant le Chateau Le Puy. Une initiative à faire connaître. Nous saluons le courage de Jean Pierre Amoreau  » envers et contre tous »,
    que nous avons reçu hier soir à Cap Sciences Bordeaux dans le cadre de la série de Conférences  » Vignerons en compagnonnage » . Soirée  » Etonnants vignerons » . Merci à Jean Pierre Amoreau pour sa belle contribution.
    Voir notre blog pour en savoir plus.
    olympeminvielle@orange.fr,

  • GRUBER

    quel est le prix du Château le PUY grand vin
    Bordeaux Côtes de France
    Année 2000 ???
    Merci pour votre réponse
    Cordialement
    Mme Gruber

    • iDealwine

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire. Nous ne disposons pas d’une cote précise pour ce millésime, mais le prix devrait se situer aux alentours d’une vingtaine d’euros.
      Cordialement,
      La rédaction.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Zoom sur l&#039appellation Nuits-Saint-Georges

À mi-chemin en Dijon et Beaune, Nuits-Saint-Georges est une AOC de 305 hectares extrêmement réputée, en raison du style robuste ...

Vin et web : le blogueur va-t-il détrôner Parker ?

A l’occasion de la journée Le Vin 2.0 organisée le mercredi 8 décembre par Vinternet, et à laquelle iDealwine participait, nous publions le point de vue de Marc Roisin, fondateur ...

Le Château Lamothe, un Sauternes de coeur

Succulent, ce Château Lamothe 1986 ! Il n’est pas fréquent de proposer, dans le cadre d’une Offre iDéale, un vin ...