Le Château Haut-Marbuzet, « Qualité est ma vérité »

Basé à Saint-Estèphe, le Château Haut-Marbuzet a acquis une grande renommée grâce à la qualité de ses vins unanimement saluée par les critiques, adorée par les clients. C’est l’aventure d’une famille de passionnés et de précurseurs qui a bâti l’une des plus belles références de Saint-Estèphe.

 

Fondé en 1770, Haut-Marbuzet ne connait le début de sa gloire qu’à partir de 1952, quand Hervé Duboscq acquiert la demeure. Passionné par le vin mais sans formation viticole, il commence à reconstituer la vaste exploitation morcelée par la famille MacCarthy, un siècle plus tôt. 10 ans plus tard, en 1962, son fils Henri Duboscq le rejoint. Père et fils vont hisser Château Haut-Marbuzet parmi les meilleurs crus de l’appellation saint-estèphe.

Le château Haut-Marbuzet est l’un des plus anciens domaines de Saint-Estèphe, situé sur la rive gauche de la Gironde à 50 km au nord de Bordeaux. Le vignoble, parfaitement exposé, s’étend sur des coteaux de graves mélangées à de l’argile calcaire. Le domaine, qui a une densité de 9 000 pieds/ha, s’étend sur 75 hectares de vignes plantées sur un terroir composé de graves, planté de 50% de merlot, de 40% de cabernet-sauvignon et de 10% de cabernet-franc. Les vignes, âgées de plus de 30 ans en moyenne, sont cultivées en lutte raisonnée : aucun désherbant chimique n’est utilisé, les vignes sont labourées et griffées. La forte proportion de merlot présente dans l’assemblage (40%) lui confère un moelleux exceptionnel, à l’origine du qualificatif flatteur de vin décerné par Robert Parker.

Au château Haut-Marbuzet, la vendange des raisins légèrement surmûris est réalisée à la main, à partir d’une sélection parcellaire. Henri Duboscq et ses fils vinifient le vin de manière traditionnelle, à l’aide de levures indigènes, et vieillissent leur vin en fûts de chêne neufs, ce qui confère à ce Saint-Estèphe un caractère suave et moelleux.

Apte à une longue garde favorisant l’expression du terroir dont il est issu, Haut-Marbuzet est aussi plein de charme dans sa jeunesse, développant de formidables notes épicées et de fruits rouges. Considéré par certains … comme le plus bourguignon des vins du Bordelais, le Château Haut Marbuzet a été consacré Cru Bourgeois Exceptionnel lors de la révision du classement des Crus Bourgeois, intervenue en juin 2003. Une distinction qui n’a certes plus cours aujourd’hui, mais qui en dit long sur le caractère très spécifique de ce cru.

Un style à part pour l’appellation, un vin rond et onctueux, presque féminin, que ses amateurs apprécient comme tel dans ses quatre à cinq premières années, puis qui retrouvera les caractéristiques des vins de Saint-Estèphe après une dizaine d’années.

Mais il est impensable de rédiger un article sur le Château Haut-Marbuzet sans mentionner le travail colossal du talentueux Henri Duboscq. Son éloquence, son vin et sa passion ont bâti toute la grandeur de ce château, dont le succès dépasse aujourd’hui certains grands crus classés.

50 ans de travail acharné et d’accueil chaleureux au château ont permis à Henri Duboscq de fidéliser une clientèle de passionnés. Dans les années 80, il a été le premier à ouvrir les portes de son château. Chaque personne était accueillie les bras ouverts, séduit par le charme solaire de Henri, source d’histoires infinies, et repartaient le coffre toujours rempli de vin.

Henri Duboscq a fait de Haut-Marbuzet ce qu’il est devenu, en consacrant tout son temps et son énergie à ériger une clientèle fidèle et assidue. C’est bien le public qui a donné au vin sa grandeur. Et les amateurs de Château Haut-Marbuzet sont aujourd’hui nombreux, avec 25000 clients dont 10000 fidèles : particuliers, cavistes, restaurateurs mais aussi la Présidence de la République, l’Hôtel Matignon ou le Parlement Européen.

Aujourd’hui, Henri, avec plus de 55 millésimes à son actif, continue de transmettre son savoir et sa culture à ses deux fils, Hugues et Bruno, qui perpétuent cette aventure familiale de passionnés et de précurseurs. Les deux fils reprennent petit à petit le flambeau de leur père, avec chaque génération sa sensibilité.

Le talent, la gentillesse désarmante et l’accueil toujours chaleureux de la famille Duboscq a su de longue date fédérer et fidéliser une clientèle d’amateurs aujourd’hui inconditionnelle de ces vins souples, ronds, aux tannins fondus et aux arômes intenses.

 

Château Haut-Marbuzet, ce qu’en pensent les guides :

Guide Bettane + Desseauve (Guide 2020) – 4**** Étoiles :

« Ce cru mondialement connu se trouve à Marbuzet, coteau faisant face à la Gironde. Son vignoble est situé à mi-chemin entre Cos d’Estournel et Montrose. Henri Dubosq, figure incontournable du Médoc, vinifie les vins de la propriété depuis 1982 avec la plus grande réussite. En 2006, il s’associe à Philippe Jorand, chef de cuisine étoilé, pour magnifier les 13 hectares du château Layauga-Duboscq, situés sur de bons terroirs autour de Gaillan et de Queyrac. Les vins de Haut-Marbuzet sont de toujours de grande constitution, alliant rondeur et volupté, avec une grande aptitude au vieillissement. Haut-Marbuzet est vraiment une super propriété incontournable de l’appellation. »

Revue du Vin de France (Guide Vert 2021) – 2**Étoiles :

« Aucun cru à Bordeaux ne peut se targuer de réunir une telle communauté d’amateurs inconditionnels. Depuis plus de trente ans, Haut-Marbuzet et son truculent et dynamique propriétaire, Henri Dubosq, désormais épaulé par ses fils, ont conquis le cœur des œnophiles avertis. Si l’on a longtemps considéré les vins comme charmeurs dans leur jeunesse (ce qu’ils sont indéniablement), mais limités en termes de potentiel de garde, il faut déguster des millésimes mûrs de ce cru de Saint-Estèphe pour comprendre que son terroir est surtout capable d’engendrer des vins qui vieillissent à merveille. Les vieux merlots plantés sur argile bleue confèrent au bouquet de Haut-Marbuzet de superbes notes de truffes qui évoquent certains vieux pomerols. Comme beaucoup, le cru a connu une petite baisse de régime au début de la décennie 2000, mais le retour en force ces dernières années le rend plus indispensable que jamais dans la cave des amateurs. Le quatuor 2015, 2016, 2017 et 2018 lui a permis de retrouver une deuxième étoile bien méritée.

Les vins : la dernière trilogie de millésimes produits porte le cru vers ses plus hauts niveaux. Derrière un 2016 très classique et profond, le 2017 déroule surtout une matière élégante et soyeuse à souhait, avec le toucher de bouche qui fait le succès du cru. 2018 est explosif : il exprime un fuit généreux, charnu et plein, avec beaucoup de richesse, mais aussi une finale tonique. »

 

Les vins en vente :

Château Haut-Marbuzet 2018 & 2018 Magnum : Hautement recommandable, ce vin mérite de belles années de garde, 10 ans au bas mot.

Château Haut-Marbuzet 2017 & 2017 Magnum : Ce vin puise dans ses contenants une onctuosité qui masque la virilité traditionnelle des vins de saint-estèphe.

Château Haut-Marbuzet 2014 & 2014 Magnum : Charmeur dès la mise en bouteilles, Château Haut-Marbuzet atteint avec l’âge la noblesse que permet le génie de son terroir.

Château Haut-Marbuzet 2012 & 2012 Magnum :  Haut-Marbuzet est un cru aujourd’hui mondialement connu. Il se veut robuste et viril dans la jeunesse, mais gagne en finesse avec l’âge.

Château Haut-Marbuzet 2011  & 2011 Magnum : Ce beau château de Saint-Estèphe est un vin de caractère, disposant d’un potentiel de vieillissement incomparable.

Château Haut-Marbuzet 2010 : Ce cru nous offre une robe très sobre et un nez puissant aux arômes de sous-bois et de crème de mûre sur quelques accents d’épices et de chocolat noir.

Château Haut-Marbuzet 2009 & 2009 Magnum & 2009 Double Magnum & 2009 Impériale : Ce Saint-Estèphe est soyeux, distingué, avec une trame précise sur des tannins bien intégrés. La fin de bouche est aromatique, suave.

Château Haut-Marbuzet 2008 Magnum : Le Château Haut-Marbuzet offre un vin complexe et un charnu, doté d’un bouquet parfumé avec des arômes de groseilles et de canneberges.

Château Haut-Marbuzet 2005 : Un vin  succulent et richement fruité aux notes de cassis et de mûres, à consommer dès maintenant.

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

grappe de raisins blancs

Les vendanges en vert, à quoi ça sert ?

Voici une expression que vous entendrez assez souvent dans la bouche d’un vigneron qui vous annonce fièrement qu’il « fait des vendanges en vert » pour améliorer son vin. Ah ...

Parutions : « Pourquoi boit-on du vin ? », de Fabrizio Bucella

Voici l'un de nos derniers (gros) coups de cœur littéraires en matière de vin. Un livre enrichissant et éclectique, particulièrement agréable à lire, joyeux et drôle, à l’image de son ...

Pourquoi le vin est-il rouge, blanc ou rosé ?

Les vins ont différentes couleurs : rouges, blancs, rosés… ou même orange. Mais alors qu'est ce qui fait la couleur d’un vin ? Réponse en détail !