Château Angélus, future star des ventes aux enchères ?

ANGELUSLa récente accession de Château Angélus au rang de Grand Cru Classé A, lors de la révision du classement de Saint-Emilion, se traduit déjà dans les ventes aux enchères.

Le marché n’aura pas attendu longtemps pour réagir. A peine l’annonce de la promotion de Château Angélus au tout premier rang du classement des crus de Saint-Emilion avait-elle été officialisée que le vin commençait à être activement recherché dans les ventes aux enchères. Par les acheteurs professionnels, en tout premier lieu, avides de profiter de ce bel effet d’annonce pour enrichir leur catalogue d’un maximum de millésimes de cette référence. Mais aussi par les amateurs particuliers, désireux de (re)découvrir ce cru. Le résultat ne s’est pas fait attendre : les prix de certains millésimes ont déjà enregistré une hausse de plus de 30% par rapport à la cote iDealwine habituelle.

L’engouement que suscite le château Angélus dans les ventes aux enchères n’est pas récent : les efforts et les investissements consentis depuis la fin des années 1980 ont eu pour conséquence une nette amélioration de la qualité des vins, dès le début des années 1990, même sur les millésimes difficiles du début de la décennie. Une évolution saluée lors de la révision du classement des vins de Saint-Emilion, intervenue en 1996. Le Château Angélus avait alors accédé au rang de premier cru classé B. Parallèlement à cette progression qualitative, un facteur inattendu a contribué à doper la demande pour les vins de Château Angélus : l’étiquette du vin, orné de la fameuse cloche, a en effet éveillé la curiosité de la clientèle asiatique. Un gage de succès… et une

Angélus

 garantie de hausse des cours. Le nouveau rang de Château Angélus, promus Grand Cru Classé A il y a quelques  semaines, devrait contribuer à amplifier ce phénomène. Angélus figure plus que jamais dans la short-list des candidats

Quelques belles enchères enregistrées récemment :au remplacement de Château Lafite en tant que vin le plus recherché sur le marché chinois.

  • Une impériale Château Angélus 2008 : 1165€
  • 12 bouteilles Château Angélus 1990 : 3751€, soit 312€ la bouteille
    (+14% / cote iDealwine)
  • 6 bouteilles Château Angélus 2001 : soit 175€ la bouteille (+27%  / cote iDealwine)
  • 12 bouteilles Château Angélus 2002 : 1607€, soit 134€ la bouteille (+24%  / cote iDealwine)

 

A lire également :

50 domaines parmi les plus recherchés dans les ventes aux enchères

Saint-Emilion : les terroirs en fusion… et en question à l’issue du nouveau classement

Le nouveau classement de Saint-Emilion ré-ouvre le débat

Vendanges haute couture au Château Angélus

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Enchères | Bordeaux rares et un catalogue dédié à une cave d’exception

Cette vente inclut de légendaires grands crus de Bordeaux, issus pour une belle part de la cave d'un grand collectionneur privé.

Palmarès Beaujolais | Retour sur les enchères du 1er semestre 2020

Cap sur le Beaujolais, terre d’avenir et d’opportunités, ainsi que le confirment les ventes aux enchères de ces derniers mois.

Indices iDealwine – CAC 40 : l’évolution depuis 2007

CQFD. En comparaison avec les valeurs du CAC40, qui ont payé un lourd tribut à la crise financière, le marché des grands crus a exercé pleinement son rôle de valeur ...

Partage(s)