Bordeaux 2005 : dix ans après, comment évolue la cote ce millésime de légende ?

Château Lafite Rothschild

Il était annoncé comme étant déjà l’un des grands millésimes du 21ème siècle, notamment à Bordeaux. Alors que La Revue du vin de France consacre un dossier complet à la dégustation des Bordeaux 2005, 10 ans après, iDealwine dresse un bilan de l’évolution des prix des grands crus dans ce fameux millésime.

Des raisins en parfait état sanitaire, un volume raisonnable, une maturation lente caractéristique des années légendaires à Bordeaux, la liste des superlatifs employés pour décrire ce millésime est longue comme le Nil. Il faut dire que les conditions climatiques ont été idéales au cours de cette année et ce du mois de mai au début des vendanges, avec un ensoleillement permanent sans excès de chaleur, très peu de pluie et de la fraîcheur nocturne.

On le sait, les grands vins du Bordelais sont sous le feu de la spéculation depuis la fin des années 90. Chaque millésime est évalué, noté par les plus célèbres critiques de la sphère viticole comme l’américain Robert Parker ou la britannique Jancis Robinson, qui font et défont les réputations. Un vin qui s’est vu attribué la note maximale par Parker (100/100) peut voir son prix s’envoler en quelques jours, de quoi attirer les spéculateurs lors des ventes en primeur.

Le système des primeurs est spécifique à la place de Bordeaux et a fait la part belle à la spéculation ces quinze dernières années. Le principe est simple : les particuliers du monde entier peuvent acheter leurs bouteilles deux ans avant leur date de commercialisation en bénéficiant d’un prix primeur censé être avantageux. Ce système  a entraîné des différences de prix parfois très importantes entre des millésimes qui se suivent comme ce fut le cas entre les millésimes 2004 et 2005 avec une augmentation des prix de l’ordre de 50% à 100% désignant 2005 comme le millésime le plus cher de l’histoire à Bordeaux  (battu depuis par les millésimes 2009 et 2010). Dix ans après, on peut donc légitimement se demander : comment ont évolué les prix des 2005 ?

Le constat est sans appel, la campagne primeur des 2005 a été un large succès pour les différents châteaux mais les spéculateurs ont quelques raisons d’être déçus ! En effet les prix des grandes références ont aujourd’hui,  pour la plupart, des niveaux de prix relativement similaires à ceux d’il y a dix ans ! Parmi les vins qui ont vu leur cote progresser on trouve notamment Angélus (+31%), Lafite Rothschild (+23%) ou Ausone (+17%). Des vins portés soit par l’explosion de la demande asiatique (c’est le cas des deux premiers, auxquels on peut ajouter Beychevelle) soit par la rareté du vin (Ausone produit environ 20 000 bouteilles par an). Le vin dont la cote iDealwine s’est le plus appréciée est sans conteste Petrus. Dans le cas du vin emblématique de Pomerol, la faible quantité de vin disponible à l’achat en primeur, conjuguée à un prix volontairement bas, crée un phénomène d’attraction, qui contribue à construire le mythe de Petrus dès l’origine !

En revanche, pour la plupart des vins du millésime 2005, la cote a retrouvé le niveau du prix de sortie en primeur, après des années difficiles. Ce millésime a en effet été commercialisé en bouteilles quelques mois avant l’éclatement de la crise des subprimes (septembre 2008), qui a été suivie d’une longue période de récession. Le prix des vins s’en est fortement ressenti, et celui des grands crus, sur le marché des ventes aux enchères de vins, est resté longtemps en dessous des tarifs primeurs initiaux. Aujourd’hui, Figeac, Ducru Beaucaillou, Palmer ou encore Pichon Baron sont revenus à ce prix. D’autres restent encore en retrait, c’est notamment le cas de Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande, plombé par une médiocre note Parker (86/100). Les prix de Château Margaux (-6%) et de Château Cheval Blanc (-7%) restent encore légèrement en retrait par rapport à leur cours de sortie. La baisse la plus significative concerne le seigneur de Sauternes : Yquem (-32%).

Vin Prix Primeur Cote actuelle Evolution %
Petrus 544 € 2 185 € 302%
Château Beychevelle 40 € 78 € 95%
Château Lafleur 405 € 778 € 92%
Château Trotanoy 90 € 170 € 89%
Château Pontet-Canet 65 € 107 € 65%
Château Lynch-Bages 70 € 108 € 54%
Clos Fourtet 64 € 96 € 50%
Château La Conseillante 109 € 161 € 48%
Château Talbot 40 € 55 € 37%
Château Angélus 210 € 275 € 31%
Château Lafite Rothschild 490 € 605 € 23%
Château Giscours 46 € 56 € 22%
Château Ausone 1 048 € 1 230 € 17%
Château Calon Ségur 64 € 74 € 16%
Château Calon Ségur 64 € 74 € 16%
Château Latour 586 € 637 € 9%
Château Montrose 92 € 96 € 4%
Château Pape-Clément 126 € 130 € 3%
Château Ducru-Beaucaillou 148 € 148 € 0%
Château Figeac 100 € 102 € 0%
Château Palmer 210 € 209 € 0%
Château Pichon-Longueville Baron 109 € 109 € 0%
Château Mouton Rothschild 490 € 478 € -2%
Château Cos d’Estournel 164 € 160 € -2%
Château Margaux 586 € 549 € -6%
Château Cheval Blanc 620 € 577 € -7%
Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande 117 € 104 € -11%
Château d’Yquem 622 € 425 € -32%

 

Consultez les vins de Bordeaux – Rouge 2005 actuellement en vente

Consultez les vins de Bordeaux – Blanc 2005 actuellement en vente

Consultez les Bordeaux – Liquoreux 2005 actuellement en vente

 

Voir toutes les ventes de vins de Bordeaux

Recherchez le prix d’un vin

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

En savoir plus sur les Primeurs

A lire également dans le Blog iDealwine :

Primeurs : Château Latour crée l’évènement

Quels sont les (vrais !) millésimes du siècle ?

Château Montrose : Robert Parker octroie 100/100 au millésime 2010

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Matignon

Après l’Elysée, Matignon met sa cave aux enchères !

L’hôtel Matignon va prochainement se séparer de 10% de sa cave lors d’une vente aux enchères qui se déroulera à Drouot.

Enchères on-line : un festival de plus de 8000 bouteilles prestigieuses !

Chez iDealwine l’heure des grandes ventes de fin d’année a sonné… Le choix est comme toujours immense. Avec des centaines de bouteilles de prestige venues des meilleurs domaines de chaque ...

top 100 idealwine

Grands crus : les 100 bouteilles les plus chères du marché

Au palmarès des 100 bouteilles adjugées au plus haut niveau lors des ventes on-line du premier semestre 2014 sur iDealwine, Bordeaux compte 60 représentants, contre 37 pour la Bourgogne. Un ...