Beaune, capitale de la Bourgogne viticole, va ouvrir une « cité du vin »

Toit de BourgogneLes travaux de construction de cette “cité du vin” sont attendus pour 2016 à Beaune, ville phare du vignoble bourguignon. Descriptif d’un nouveau projet autour du vin au budget de 10 millions d’euros minimum.

A tous ceux (rares) qui ne connaîtraient pas Beaune, rappelons que cette ville est au cœur de la Côte de Beaune, région viticole phare de Bourgogne, et dont les appellations sont toutes plus splendides les unes que les autres (Beaune, Pommard, Volnay et tous les grands blancs de Chassagne et Puligny-Montrachet).  C’est dans cette ville que le BIVB (Bureau Interprofessionnel des vins de Bourgogne) a logiquement décidé d’implanter sa future Cité des Vins, un peu à l’image de la Cité des Civilisations du Vin de Bordeaux. Cette ville attractive au rayonnement œnotouristique important (1,7 million de visiteurs par an, dont 450 000 payent pour visiter les fameux Hospices), sera le siège parfait pour accueillir ce centre, dédié exclusivement aux vins de Bourgogne, et non pas aux vins français en général. Cette démarche s’inscrit également dans celle de la candidature des climats de Bourgogne au classement du patrimoine mondial de l’Unesco.

Allier luxe et culture, c’est ce que souhaite Alain Suguenot, le député-maire de Beaune, qui compte bien attirer encore plus facilement chez lui un type de clientèle particulièrement intéressant : les amateurs de vins dotés de solides moyens financiers ! Sur un site développé sur plus de six hectares, les visiteurs pourront découvrir l’univers du vin, tout en côtoyant des parcs, une terrasse panoramique ouvrant sur les vignobles alentour et même une rivière traversant l’espace.

A l’heure où une Cité de la Gastronomie voit le jour à Lyon, ce projet s’inscrit dans une volonté d’ouvrir le monde du vin à un public plus large, qu’il soit déjà, ou non amateur (et connaisseur) des vins de Bourgogne.

Le budget de ce projet, financé par des partenaires publics comme la ville de Beaune, le département et la région, devrait donc s’élever au moins à 10 millions d’euros. Cet investissement serait, dans l’idée, remboursé ensuite par des partenaires privés qui loueraient les emplacements du centre. Mais rien n’est fait encore car la procédure suit encore son cours. Un projet d’association de différentes activités est aussi à l’étude, comme par exemple proposer des billets communs à la Cité du Vin, les Hospices de Beaune et la future école de cinéma de la ville.

A suivre donc, et à surveiller en 2016.

Consultez les ventes de vin de bordeaux

Recherchez le prix d’un vin

A lire également dans le Blog d’iDealwine :

Robert Parker est nommé ambassadeur de la Cité des Civilisations à Bordeaux

Audace et modernité pour le centre culturel et touristique du vin de Bordeaux !

La Route des Vins de Bordeaux en Graves et Sauternes : la nouvelle attraction oenotouristique

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Domaine de la Romanée-Conti

Belles enchères : à l’honneur, une verticale de La Tâche, de vieux Dom Pérignon et la réserve des Célestins d’Henri Bonneau

Les premières enchères 2016, qui se sont achevées le 13 janvier dernier sur iDealwine, comportaient leur lot de vins rares. Petit inventaire à la Prévert des flacons d’exception, plébiscités par ...

arnaud-et-charles-mortet-sept-2008

Vente à prix fixe : finesse et densité, les bourgognes exceptionnels du domaine Denis Mortet !

Longtemps réputé pour la puissance de ses gevreys, le domaine Mortet propose depuis quelques années des vins plus fins et plus délicats qui n’ont rien perdu de leur densité. Un ...

Vente à prix fixe de Noël : 3300 lots, autant de cadeaux à offrir ou à s’offrir !

Le compte à rebours a commencé : dans moins d’un mois, le chapon devra être au four, les marrons glacés, les souliers sous le sapin mais aussi et surtout, les ...