Accords mets et vins : quel plat pour accompagner une très grande bouteille ?

accords-grand-vinLes accords mets et vins fonctionnent dans les deux sens. Soit on a une idée de recette et on se demande quel vin ira bien en accompagnement. Soit on cherche quel plat pourrait bien accompagner une bouteille précise. Et la question devient brûlante lorsqu’il s’agit de LA grande bouteille qu’on a en cave…

Accords mets et vins grands vinsÇa y est, vous avez la pression. Vous avez invité deux couples de grands amateurs de vin et vous avez décidé de leur servir une des très grandes bouteilles de votre cave. En rouge, vous hésitez entre un Latour 1990, un Ausone 1995, un Clos Vougeot du Domaine Leroy 1995, un Rayas 1990 ou un Clos Rougeard 1989. Pour le blanc vous avez un choix plus limité dans votre cave : Domaine Coche-Dury Corton-Charlemagne 2002 ou un Domaine Chave Hermitage 2005. Bref du très lourd ! Et comme c’est vous qui faites aussi la cuisine, cela fait deux jours que vous ne dormez plus : quel plat allez-vous bien pouvoir préparer pour être à la hauteur de ces vins ?

Attention, ne tombez pas dans le piège de la surenchère ! On va vous expliquer pourquoi.
Pour commencer, faisons une petite digression vers les grands chefs et les restaurants très étoilés. Il fut une époque où les plus belles tables de France rechignaient un peu à proposer de très grands vins sur leur carte. Tout simplement parce que certains chefs, à l’égo quelque peu encombrant, imaginaient qu’une grande bouteille risquait de faire passer au second plan le génie de leur cuisine. Aujourd’hui cette idée provoquerait sans doute de nombreux murmures de désapprobation parmi les amateurs de grande cuisine et de grands vins. Et pourtant l’expérience montre qu’il n’est pas si simple de marier très grande gastronomie et vins de légende…

Mais revenons à votre dîner de gala. Dans votre tête se bousculent des recettes de haut niveau : lièvre à la royale du sénateur Couteaux (Bocuse), tourte de canard au foie gras (Bocuse), bar en croûte et sa sauce choron (Bocuse), ragoût de crabes aux fèves fraîches et beurre d’ortie (Loiseau), gigotin farci façon porchetta (Ducasse), et vous ne savez plus dans quel livre vous plonger…

Accords mets et vins grands vinsA notre avis, mieux vaut éviter de se prendre la tête. Pour commencer, à moins d’avoir l’étoffe d’un cuisinier professionnel, vous risquez déjà de ne pas réussir parfaitement ces recettes compliquées, plus conçues pour une brigade de grand restaurant que pour un amateur tout seul dans sa petite cuisine ! Notre conseil pour mettre votre grande bouteille en valeur : il est plutôt préférable de choisir une recette relativement simple, sans utiliser trop de saveurs différentes, mais réalisée avec de très bons produits. Il y a ainsi quelques grands classiques qui vont laisser toute la place au grand vin, tout en créant un accord parfait.

Pour les vins rouges

  • Le rôti de bœuf. Les clefs de la réussite : un boucher de confiance, une cuisson millimétrée, quelques minutes de repos pour la viande après sa cuisson (pour que le sang se répartisse bien partout) et une petite sauce simple mais goûteuse, par exemple à base d’échalotes et de vin rouge agrémentée de moelle de veau, voire de truffe râpée (puisqu’on est dans un dîner de “gala” …). Dans le même esprit on pourra également opter pour un magret de canard (et le même type de sauce). Dans les deux cas prévoir un accompagnement pas trop marqué : pommes de terre sous toutes leurs formes (purée, gratin, sautées, en crique, c’est à dire râpées puis cuites comme une crêpe), champignons en saison (cèpes, girolles), petits rectangles de polenta sautés, etc. Eviter les légumes trop “verts” dont le côté végétal va nuire au vin. Tous les vins rouges se marieront parfaitement avec ce type de plat, que l’on parle d’un vin tannique et puissant (bordeaux) ou plus délicat (bourgogne).
  • Le gigot d’agneau rôti. Mêmes impératifs de qualité de la viande et de la cuisson. Evitez l’ail, au goût trop marqué pour un grand vin rouge à maturité. Le mieux est de le servir sans sauce particulière, avec son jus de cuisson. Mêmes accompagnements recommandés que pour le rôti de bœuf, et on peut y ajouter les classiques haricots secs (flageolets) ou frais en saison (cocos de Paimpol) dont le goût délicat et la texture vont bien se marier à un vin rouge. Avec ce plat, les grands vins de Bordeaux, du Rhône nord et du Rhône sud seront plus à l’aise que ceux de Bourgogne ou de Loire.Accords mets et vins gibiers
  • Perdreau, faisan, pigeon ou pintade. Les grands vins rouges sont souvent trop tanniques et trop puissants pour la volaille classique (poulet). Ils pourront par contre s’accorder à des volatiles au goût plus marqué, ici encore préparés sans trop de cette sophistication qui consiste à empiler les saveurs (genre raisins secs, baies fruitées, comme des airelles). La chair de ces volailles est suffisamment parfumée pour s’en passer. Sur ce type de gibier ou volaille, ne pas servir de vin trop tannique ou trop puissant quand même : bourgognes et vins de la Loire seront très à l’aise. Pour Bordeaux ou le Rhône, le mariage est possible, mais il faudra servir un vin d’au moins vingt ans pour que les tannins se soient assagis.

Pour les vins blancs

  • Poissons (et assimilés). Ici l’important et d’éviter les saveurs excessives qui pourraient “tuer” un très grand vin blanc. On laissera donc de côté tous les fruits de mer et autre saumon fumé. Mais aussi les poissons trop forts en goût (donc gras), comme le saumon, le thon et évidemment sardine et maquereau. Eviter aussi bien entendu les sauces parfumées à base d’aneth, de baies roses, de fenouil, etc. Idem pour les accompagnements qui ne doivent pas être trop aromatiques. Le riz est parfait, une purée avec une pointe de céleri peut être intéressante aussi. Puisqu’on parle riz, un risotto aux langoustines sera également un très bon partenaire d’un grand vin blanc.
  • Volaille à la crème. Une volaille de Bresse à la crème sera très à l’aise avec une grande bouteille de Meursault ou de Puligny-Montrachet. Et en accompagnement on peut y ajouter des morilles (ou des girolles) qui amèneront certainement une touche intéressante à l’accord !

Vous voilà rassurés ? Vous pouvez donc faire un grand dîner avec des recettes relativement simples pour mettre en valeur une bouteille exceptionnelle. Pour renforcer le côté “gala” vous pouvez également soigner le décorum : belle vaisselle, beaux couverts, belle nappe. Ça fera aussi son petit effet, plus en tout cas qu’une recette compliquée et pas totalement maîtrisée !

Tous les vins actuellement en vente sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Accords mets et vins : les pâtes

Accords mets et vins : quelques règles essentielles

Quels accords à table avec du champagne ?

Accords mets et vins : les fromages

Les accords mets et vins avec un sauternes

Quels accords à table avec un vin à maturité ?

Nos conseils : 6 bonnes raisons de boire son vin en magnum (ou plus…)

Carafera ? Carafera pas ? Faut-il aérer les vins avant de les servir ?

Pour conserver mon vin, ma cave ne doit pas dépasser 14°. Vrai ou faux ?

Le saviez-vous : le champagne peut-il se conserver ?

Oxydation, réduction, bouchon : les mauvais goûts du vin passés au crible

On sert le vin blanc très frais et le rouge à température ambiante. Vrai ou faux ?

Le vin blanc c’est pour le poisson et le rouge pour la viande. Vrai ou faux ?

Il faut toujours servir les blancs avant les rouges. Vrai ou faux ?

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine – Suprême de volaille aux champignons

Les blancs de chardonnay sont particulièrement à leur aise sur de la volaille cuisinée avec de la crème et des champignons. Comme dans cette recette qui fera le bonheur d’un ...

Pomerol

« Les bannis de Pomerol » : plusieurs domaines expulsés de l’appellation ?

Depuis 2009, la guerre des décrets et des jugements dans l’appellation Pomerol fait rage. Dans un premier temps les domaines ...

La recette de la semaine : Côte de boeuf au barbecue

En apparence, c’est facile à préparer, une côte de bœuf. Et pourtant, réussir la cuisson d’un morceau de belle taille ce n’est pas toujours une mince affaire. Voici la recette, ...

Partage(s)