Vega Sicilia : au coeur de la Castille, le roi des vins espagnols

Vega Sicilia est à la Ribera del Duero ce que la Romanée-Conti est à la Bourgogne et Petrus à Bordeaux : un mythe unique, et à la fois une « locomotive » pour le reste de son vignoble d’origine. iDealwine vous emmène à sa découverte de ce joyau ibérique.

L’histoire du domaine de la Vega Sicilia ne remonte pas aux Romains ni au Moyen-Age. C’est seulement en 1864 qu’Eloy Lecanda fonde la propriété qui incarne, aujourd’hui encore, l’excellence de l’Espagne viticole. A l’époque, décidé à imiter les grands crus médocains, il plante principalement du cabernet sauvignon, du merlot, du malbec, et du carménère. Mais c’est surtout  en 1904 que Domingo Garramiola, personnage clé dans l’histoire de Vega Sicilia, commence à appliquer les techniques bordelaises de vinification et d’élevage du vin. Le travail porte ses fruits en 1915 lorsque naissent les deux cuvées mythiques du domaine : Vega Sicilia et Valbuena.

Les nouveaux propriétaires, la famille Herrero, décident de réserver leur vin à un public d’exception : leurs amis. C’est ainsi que les flacons de Vega Sicilia commencent à circuler parmi la haute bourgeoisie et l’aristocratie. L’unique condition : être un proche des Herreros. La légende du vin le plus exclusif d’Espagne est née, puisqu’il ne s’acquiert pas par de l’argent, mais par l’amitié.

Après la Guerre Civile d’Espagne (1936-1939), le domaine connaît un passage à vide qui dure quelques décennies. Mais en 1982, un nouveau souffle est donné avec l’arrivée de la famille Alvarez et son investissement dans les vignes, sous l’autorité de l’œnologue Mariano Garcia. Depuis, cette famille d’entrepreneurs a lancé des projets parallèles en Hongrie (Tokaj), et dans d’autres localités viticoles de la province de Valladolid (Toro et Peñafiel).

Sur cette propriété de 1000 hectares, pouvant s’élever à 700 mètres d’altitude au-dessus du fleuve Duero, 210 hectares sont destinés à la vigne. Aujourd’hui, les cépages bordelais sont devenus des compléments (20% de cabernet sauvignon, merlot, malbec), et le tempranillo a repris ses droits (80%). Le climat est continental, avec une influence atlantique. Le domaine jouit de faibles précipitations, l’ensoleillement est abondant, et le Duero apporte des brumes matinales qui maintiennent une certaine humidité.

Les vins de la Vega Sicilia sont connus pour leur long, très long élevage… Ils passent au minimum deux ou trois ans en barriques neuves, puis sont transférés pour quelques autres années vers des fûts de chêne plus vieux, avant de reposer en bouteille parfois pendant quatre ans. En général donc, un Vega Sicilia ne pourra pas atteindre les papilles de son heureux acheteur… avant dix années minimum, à compter de sa récolte.

Le résultat en bouche est unique : des arômes de fruits confits, des notes épicées, une douceur tannique sans égal, là où les ribera del duero se font en général plutôt remarquer par leur puissance.

Si vous vous décidez un jour à traverser l’Espagne viticole, Vega Sicilia est une étape incontournable. Contrairement à de nombreux châteaux français qui restent fermés au public, Vega Sicilia accueille en permanence les visiteurs pour des trajets guidés sur la « bodega ». Elle conserve ses traits de demeure castillane, avec sa façade en briques, et son intérieur inclut une chapelle construite par les premiers propriétaires. En ce qui concerne les installations, leur aspect romantique et ancestral a laissé place à des pressoirs pneumatiques et de l’acier inoxydable, afin de maintenir le niveau de qualité exigé pour les vins.

Si vos vacances ne sont pas prévues pour tout de suite, vous pouvez également jeter un coup d’œil aux flacons de la Romanée-Conti de l’Espagne. Sachez que vous vous inscrirez dans une lignée d’amateurs peu banals : parmi eux, Winston Churchill et le roi d’Espagne Juan Carlos…

vin espagnol grand cru

Retrouvez les cuvées de Vega Sicilia en vente actuellement :

Vega Sicilia Unico 

La cuvée mythique, mondialement connue, de Vega Sicilia. Cultivé sur les meilleurs sols du domaine, sa fermentation a lieu à température contrôlée dans des cuves en bois avec des levures autochtones. S’ensuit l’élevage  « le plus long au monde » comme disent les aficionados, en moyenne six ans dans le bois et trois en bouteille. Rares sont les vins espagnols pouvant prétendre à un tel potentiel de garde. Cette cuvée historique se montre soyeuse et élégante en bouche, pour un style inimitable.

Vega Sicilia « Valbuena 5° Año »

Le second vin de Vega Sicilia tire son nom du marquis de Valbuena qui vendit en 1848 ses 2000 hectares de propriété à l’époque où celle-ci n’était pas encore dédiée à la vigne. Le vin est élaboré à partir de vignes plus jeunes, et sa fermentation s’effectue dans des cuves en acier inoxlydable. Son élevage, entre les fûts de chêne et la bouteille, durera cinq ans : un long processus complexe pour un grand vin, mature et élégant.

Ce qu’en disent les guides :

Robert Parker :

« The 1964 Unico contains 35% of Bordeaux varieties. It continues to offer an opulent bouquet with notes of decayed wild strawberry, mandarin, lemon thyme and a faint touch of camphor. The palate is medium-bodied with rounded, fleshy tannins. It has wonderful balance and seems to be at its peak. There are notes of leather, allspice, molasses and fresh fig, whilst the tannins are mellow but continue to offer a sturdy chassis. There are vibrant citrus fruits on the finish that ensure the -64 remains exuberant and vivacious. However, it does not have the ambition and dimension of the imperious 1962, whilst the finish is comparatively grainier and not as crystalline. But overall, this remains a seductive Unico of immense breeding and passion. 96,000 bottles produced. Drink now-2025. »

Retrouvez les vins de Vega Sicilia en vente actuellement

Tous les vins espagnols en vente sur iDealwine

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Consultez le prix d’un vin

A lire également sur le blog d’iDealwine :

Achats directs : les meilleurs vins de la Méditerranée et du Portugal

Domaine René Bouvier : dynamisme et bio à Gevrey-Chambertin

Le Château de la Tour des Gendres : au sommet des vins du Sud-Ouest

Clos Triguedina : Jean-Luc Baldès, ou l’excellence de Cahors

Le Clos Marie, un vent de fraîcheur dans le Languedoc

Le domaine Arlaud : LA valeur montante de la Côte de Nuits

Vosne-Romanée : découverte de Bruno Clavelier, un amoureux de ses terres

 

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine – Spaghettis à la poutargue

La poutargue, c’est le caviar provençal, des œufs de mulet séchés et légèrement fumés, une spécialité de Martigues. Délicieuse découpée en fines tranches ou, comme ici, mélangées à des pâtes ...

Liquoreux : après la pluie le beau temps ?

L’année 2014 marquerait-elle un tournant pour les liquoreux du Bordelais ? Les bons résultats de l’année écoulée laissent entrevoir des jours meilleurs pour ces vins qui espéraient depuis plusieurs années ...

Les Côtes de Nuits de Laurent Roumier

Son grand-père Georges Roumier, son cousin Christophe sont des stars en Bourgogne. Et lui marche sur leurs traces. Alors retenez ...