Haut Brion et Mouton Rothschild 1945 : deux vins historiques adjugés en vente on-line le 16 avril

haut brion 1945

Lors de la vente on-line  du 16 avril dernier les millésimes de collection ont occupé le devant de la scène, tout particulièrement deux premiers crus du Médoc portant le millésime 1945. Beaux succès aussi en Bourgogne pour les flacons issus du domaine Armand Rousseau. Retour sur les belles enchères enregistrées lors de cette vente.

La vente on-line  du 16 avril dernier a fédéré 383 acheteurs, dont 43% de clients étrangers issus de 20 pays différents. On notera la part de l’Asie, qui représente désormais un tiers des acheteurs étrangers dans les ventes aux enchères de grands crus organisées on-line sur iDealwine.

Honneur aux vieux millésimes de Bordeaux !

Parmi les belles enchères enregistrées lors de cette vente, une caisse contenant 12 bouteilles de Château Haut Brion 1945 a été adjugée 23 706€, soit 1976€ la bouteille (en hausse de 20% sur la cote iDealwine). Un lot « historique » qui avait été parfaitement conservé depuis l’origine dans la cave où l’équipe logistique d’iDealwine l’a trouvé, il y a quelques semaines, au sein d’une propriété de Seine-et-Marne… Autre flacon mythique, une bouteille de Château Mouton Rothschild 1945 qui a atteint 9081€ (+12%). Ce millésime est particulièrement recherché des amateurs qui constituent des « verticales » de flacons issues de ce domaine, 1945 étant la première année à partir de laquelle le Baron de Rothschild initia le décor de l’étiquette par un artiste. Les millésimes anciens ont, dans cette vente, enregistré de beaux succès, à l’instar de cette bouteille de Château Latour à Pomerol 1961 – millésime mythique pour ce domaine – acquis 1179€ par un amateur Français. Signalons également le prix d’un château d’Yquem 1938, vendu 1238€ à un amateur Belge,  ou encore un Château Lafleur 1950, emporté à 1179€ par un professionnel italien.

Rousseau forever

En Bourgogne, les vins du domaine Armand Rousseau monopolisent le tableau des belles enchères. Tous millésimes confondus, les prix sont orientés à la hausse, à commencer par le Chambertin 1990, vendu 1356€ à un amateur Français. Les vins du domaine de la Romanée Conti restent prisés des amateurs asiatiques, mais à des niveaux de prix qui semblent se stabiliser à des niveaux de cours élevés. Une bouteille du grand cru Romanée Conti 1996 a ainsi été vendue 8020€ (-3%) à un professionnel français, tandis qu’un richebourg 1959 du même domaine, acquis par un amateur de Hong Kong, franchissait à la baisse le seuil des 1000€ (944€, -11%). Seule exception à cette tendance, une bouteille d’Echézeaux 1981, acquise par un professionnel de Chine, a dépassé de 89% sa cote iDealwine, atteignant 708€. On note aussi le beau résultat obtenu par le bonnes-mares 1964 du domaine Leroy (708€, +20%), un flacon qui conjugue rareté et millésime « anniversaire ».

Hermitage La Chapelle 1995 en mathusalem

Dans la vallée du Rhône, un généreux mathusalem (6 litres) d’Hermitage La Chapelle 1995 a été acquis par un amateur des Emirats arabes unis pour la somme de 944€, un prix en hausse de 33% sur la cote iDealwine de ce vin, rapportée au format. Les autres résultats sont plus sages mais on remarque tout de même que les beaux flacons de Côte-Rôtie du domaine Guigal sont à nouveau recherchés (+18% à 200€ pour La Turque 2007). Quelques belles enchères aussi du côté de Châteauneuf du Pape, et pas uniquement sur les vins de Château Rayas : les domaines de Pegaü (Cuvée Da Capo), Saint-Préfert ou La Mordorée se distinguent. Sans surprise, si les hermitages signés Chave restent des valeurs sûres, les cuvées rares de Chapoutier reprennent elles aussi le chemin de la hausse. Notons aussi que le rare Château-Grillet atteint le seuil symbolique des 100€ dans le millésime 2005. Quelques beaux résultats ont été relevés également en Champagne, notamment  sur la cuvée Dom Pérignon Oenothèque 1996, aquise par un amateur brésilien pour 1132€. On note aussi les prix de 944€ et de 495€ atteints respectivement par un Whisky Port Ellen Signatory Portwood Finish 1978 et par un Bas Armagnac 1920 du Domaine d’Eyres Darroze (2.5L).

Consultez le rapport complet et les belles enchères de la vente on-line du 16 avril 2014

Consultez les ventes de vin

En savoir plus sur l’investissement vin

Recherchez le prix d’un vin

Vendre son vin avec iDealwine

Tous les outils pour gérer votre cave

A lire également dans le Blog iDealwine 

Quels vins vendre en 2014 ?

La belle enchère : deux bouteilles de Côte-Rôtie du domaine Gentaz-Dervieux 1989 adjugées 1651 € !:

La belle enchère : un Saint-Joseph “Vieilles Vignes” 1992 du domaine Raymond Trollat adjugé 333 € !

L’appellation Richebourg plébiscitée lors de la vente on-line du 30 décembre dernier

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

La sélection du mois de Constance Allard, assistante marketing chez iDealwine

Aujourd'hui, c'est Constance, en stage marketing chez iDealwine depuis le mois d'avril, qui nous livre sa petite histoire avec le vin et qui nous guide dans la vente généraliste en ...

Pouring red wine

Primeurs 2012 à Bordeaux : Robert Parker appelle à une baisse des prix

C’est reparti pour un tour : la semaine prochaine, du 9 au 11 avril se tiendra à Bordeaux la grand-messe des primeurs. Sous la loupe des experts du monde entier, ...

vente salle

Vente en salle : Chapoutier, Roederer, Guigal… et bien d’autres grands noms

Venez découvrir les lots mis en vente dans ce catalogue prestigieux. De belles références en perspective : Roumier, Mouton Rothschild, Moët & Chandon, Mumm, …