Domaine Colinot à Irancy : la perle rouge de l’Yonne

Irancy2-min
©Marie-George Stavelot

Les premières places des enchères sont souvent trustées par une poignée de domaines de la Côte de Nuits. Chez iDealwine, on en sait quelque chose mais on refuse de dire que la Bourgogne est devenue inaccessible. Et on fait le maximum pour vous proposer, en achat direct des domaines incroyablement attractifs. Il suffit de regarder au sud… ou au nord à Irancy où le domaine Colinot ne cesse de nous surprendre millésime après millésime.

Du vin rouge dans l’Yonne

En contemplant la carte du vignoble Bourguignon, on s’aperçoit  que le vignoble de l’Yonne est séparé de plus d’une centaine de kilomètres du reste de la Bourgogne viticole. Le vignoble s’étendait autrefois de façon continue entre ces deux hauts-lieux de la viticulture. Mais ce vignoble ne résista pas aux nombreuses crises : phylloxéra, attaques du mildiou et épisodes de grands gels (dont celui de 1957). Au prix de nombreux efforts, seuls furent conservés les vignobles les plus qualitatifs, mais toujours à la merci des aléas climatiques.

Car on est ici à la limite septentrionale de maturité du chardonnay et du pinot. On retrouve certes ces cépages en Champagne, mais avec l’impossibilité de millésimer chaque année. A Chablis : il est désormais commun de chauffer les vignes au printemps pour lutter contre le gel. Mais qu’en est-il du pinot noir ? Au sud de Chablis se trouve  une appellation de 160 hectares qui produit exclusivement du vin rouge : Irancy. Depuis une dizaine d’années, le vignoble revit, porté par une poignée de vignerons dynamiques et talentueux : et si l’Yonne se mettait à produire également de grands vins rouges ?

Stéphanie Colinot : au Panthéon d’Irancy

colinotProduire de grands rouges, c’était la volonté de Stéphanie Colinot lorsqu’elle reprit le domaine familial en 2001. A son arrivée, à seulement 23 ans, elle fait évoluer le style des vins vers plus de fruit et de souplesse. Sans expérience mais après deux BTS en viticulture/oenologie et commerce vins et spiritueux obtenus à Beaune, Stéphanie a une idée très précise de ce qu’elle veut mettre en place. Millésime après millésime, les progrès sont impressionnants.

Le pinot noir s’exprime ici à merveille sur les meilleurs climats d’Irancy : Mazelots, Côte du Moutier ou encore Palotte. Le césar, ou romain (du nom des Romains qui l’ont introduit au IIème siècle) complète parfaitement le pinot en donnant au vin structure et tanin. La pellicule du césar étant plus concentrée en anthocyane, il permet ainsi la garde de ces vins.

Et si Stéphanie Colinot ne cesse d’innover, elle aime aussi faire référence au passé. C’est dans les vignes qu’elle aime passe le plus clair de son temps à ébourgeonner – essoumasser comme on dit là-bas – tout comme son arrière-grand-mère Léontine. Les raisins sont peu ou pas éraflés, ce qui nécessite une très grande maitrise technique et qui échaude désormais de nombreux domaines. Enfin la très réussie cuvée Soufflot fait référence au célèbre architecte du Panthéon né à Irancy et dont descend la famille Colinot.

 

Le domaine Colinot, ce qu’en pensent les guides :

Le Guide RVF des Meilleurs vins de France 2016 :

1* sur 3

Sur les traces de son noble père, la brillante et dynamique Stéphanie Colinot vinifie le pinot noir comme personne dans l’Yonne ; elle est capable de lui donner une couleur et une intensité de fruit inimitables, ainsi qu’une grande aptitude au vieillissement. Les Mazelots – l’assemblage pinot noir et césar, notamment – donne un vin plus corsé. Le Côte du Moutier est le plus aromatique, tandis que le Palotte se montre le plus souple et fruité. Le rapport qualité-prix de l’ensemble, tout comme l’accueil au domaine, doivent être soulignés. Le domaine est plus proche de la deuxième que de la première étoile.

Les vins : après une magnifique série de 2012, le millésime 2013 s’exprime par des maturités moins propices, des fins de bouche plus rigides. Mais le domaine conserve un très bon niveau de concentration, grâce au travail de tri. La cuvée Les Cailles est toujours un must de gourmandise. Le Côte du Moutier prend davantage de rusticité dans les tanins, alors que le Palotte gagne en maturité et en densité. L’ensemble est sérieux, bâti pour la garde. Plus prononcée, l’acidité des Mazelots reste fondue dans la texture la plus savoureuse et complexe ; il faut le laisser encore 3-4 ans en cave. Nous changeons d’aromatique avec la nouvelle cuvée Soufflot qui demande une plus large aération. Ses notes sauvages, sa chair tannique accentuée par un élevage en relief demanderont 4 à 5 ans en cave.

Liste des vins du domaine Colinot

Tous les vins de Bourgogne actuellement en vente

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Consultez le prix d’un vin

A lire également sur le blog d’iDealwine :

Achats directs : du magnum au Réhoboham, une vente 100% grands formats

Zoom sur le Clos Canarelli, domaine emblématique des grands vins corses

Zoom sur le domaine de Triennes

Le mythe à Puligny : le domaine Leflaive

Hermitage signés Chave, analyse d’un succès

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Chiffres production et consommation vin 2018

Production et consommation de vin : les chiffres à retenir

Pour vous permettre de montrer à vos amis que vous en connaissez un rayon sur le secteur du vin, iDealwine vous a préparé l’anti-sèche des derniers chiffres à connaître, et ...

Accords véhicules/vins : du vin à toutes les vitesses

Des tracteurs, des vendangeuses, des enjambeurs, il faut le reconnaitre, les différents véhicules que l’on associe au vin ne sont pas toujours très glamour. Certains domaines ou appellations cherchent à ...

D’où provient le goût fumé d’un vin ?

Le goût « fumé » est un des rares arômes pouvant aussi bien décrire un vin blanc qu’un vin rouge. Mais d’où vient-il ? Une étude australienne donne quelques pistes. ...