Château Smith Haut Lafitte : une success-story à Pessac-Léognan

Château Smith Haut LafitteLe château Smith Haut Lafitte est depuis plusieurs années LA référence des grands vins de Pessac-Léognan. Ce domaine historique des Graves a mis au point un système viti-vinicole original, alliant parfaitement les techniques traditionnelles et naturelles, aux outils et techniques les plus modernes et technologiques. Le résultat est sans appel : il en résulte l’un des plus grands vins de l’appellation !

L’histoire du château Smith Haut Lafitte remonte à 1365 lorsque la maison du Bosq exploitait son vignoble sur l’actuel terroir du domaine. Plus tard, au XVIIIème siècle l’Ecossais George Smith racheta le vignoble ; il exporta alors ses vins vers l’Angleterre. En 1842, M. Duffour-Dubergier, maire de Bordeaux et viticulteur passionné, hérita du château et en fit un Grand Cru. Puis, en 1958, c’est la Maison Louis Eschenauer (qui diffusait déjà les vins du domaine) qui le racheta et effectua d’importants travaux et investissements, notamment la construction du chai souterrain. Enfin, en 1990, le couple mythique de Florence et Daniel Cathiard – champions de ski et fondateurs des magasins Go Sport et Casino – tombe littéralement amoureux de ce vignoble et le rachète au négociant britannique Brent Walker. C’est là que l’aventure du grand vin a véritablement commencé.

Daniel et Florence Cathiard ont entrepris des travaux colossaux sur le domaine (bâtiments d’exploitation, mais aussi la chartreuse du XVIIIème) et ont énormément fait progresser ce cru jusqu’à le placer au sommet de la hiérarchie des vins de Graves.

Le vignoble s’étend sur 67 hectares dans l’AOC Pessac-Léognan, dans la région des Graves dont le sol se compose de terres alluvionnaires, sableuses, caillouteuses déposées sur un sous-sol calcaire tertiaire. Sur le terroir de Smith Haut Lafitte on trouve l’une des rares croupes de graves gunziennes, épaisse et de riche en oxyde de fer, un sol propice à la viticulture puisque pauvre, bien drainant et conservant une certaine fraicheur et humidité en profondeur (grâce à l’argile ou au calcaire).

Il est travaillé en agriculture conventionnelle (pas de certification bio ou biodynamie), mais il s’inscrit dans une démarche spécifique au domaine, qu’ils ont nommé la bio-précision et qui consiste à associer aux techniques innovantes de viticulture et de vinification à un respect maximum de la terre et de la vigne. Concrètement, cela revient par exemple à planter des haies, à laisser un enherbement naturel, à utiliser du compost naturel (à base de sarments de vigne, des marcs de raisin et de fumier de vache et de cheval) ou encore à labourer à cheval, à replanter en sélection massale. D’ailleurs, le domaine produit ses propres plants et porte-greffes sur l’île de La Lande, un écosystème clos et protégé situé sur la Garonne, à 10 minutes du Château. Aucun intrant « chimique » n’est utilisé et les diverses techniques de lutte organique sont privilégiées, comme la confusion sexuelle contre l’eudémis, la lutte contre les araignées rouges grâce au typhlodrome, son prédateur naturel, ou encore la prévention contre la pourriture grise grâce au bacillus subtilis, qui empêche de manière naturelle le développement du botrytis. La faune est également favorisée et plusieurs ruches ont été mise en place sur le domaine. Les vendanges sont évidemment manuelles, le raisin étant récolté en petites cagettes.Chateau-Smith-Haut-Lafitte-labour-a-cheval

Au chai, les raisins sont minutieusement triés grâce à des outils à la pointe de la technologie, puis les baies sont acheminées par gravité aux cuves bois tronconique de 80 Hl. Fait rare, le domaine produit ses propres barriques à partir de bois de chêne en provenance des forêts de Tronçais et de Jupille. Les fermentations s’effectuent avec le concours de levures indigènes et les extractions sont assez douces, avec quelques pigeages manuels. Les fermentations malolactiques sont réalisées pour partie en cuves, pour partie en barriques, puis l’élevage dure de 16 à 18 mois.

Le château Smith Haut Lafitte fait preuve, dans presque tous les aspects de la viticulture et de la vinification, d’une modernité rare, avec l’utilisation des dernières technologies disponibles et d’études à la pointe de la modernité pour analyser les sols et cartographier précisément le terroir, ou pour suivre la maturité de la vigne grâce aux images satellites.

Pour info, c’est également la famille Cathiard qui a créé les Sources de Caudalie, un complexe dirigé par la fille cadette du couple Cathiard, Alice Tourbier, dont nous avons eu l’occasion de vous parler lors de la réouverture de l’établissement des Etangs de Corot, ainsi que la marque de cosmétique Caudalie (crée et dirigée par la fille aînée, Mathilde Thomas). Quant à Florence, leur mère, elle complète année après année une fabuleuse collection d’œuvre d’art contemporain que l’on peut admirer en visitant le domaine, à commencer par le lièvre de Barry Flanagan, désormais emblématique de la propriété. Et, cet été, l’expérience artistique se poursuit avec la « visite des 5 sens », une promenade sur un sentier de Land’Art, qui s’achève par la dégustation des vins de Smith Haut Lafitte. Décidément, cette famille détient le gène de la réussite !

Les vins du château Smith Haut Lafitte actuellement en vente :

Château Smith Haut Lafitte 2012 :

Jancis Robinson : 17/20
Robert Parker : 95/100
RVF : 18,5/20
bettane+desseauve : 17/20

Au nez, ce vin exprime de beaux arômes de fruits rouges bien mûrs (cerise, framboise), ainsi que des notes épicées et de graphite. En bouche, la matière est sublime, avec un soyeux rare, une très belle concentration, de la densité et une longueur magnifique. Un superbe vin assurément !

Le château Smith Haut Lafitte, ce qu’en disent les guides :

* La Revue du vin de France (2 étoiles)

Avec le millésime 2015, Daniel et Florence Cathiard ont fêté leur vingt-cinquième vendange à Smith Haut Lafitte. Pour fêter cet anniversaire, une étiquette collection décorera les bouteilles de ce millésime. Quel chemin parcouru dans cette propriété depuis 1990, l’année du rachat. D’un cru classé en ruine, d’un vignoble quasiment à l’abandon, ces deux néo-vignerons formés à l’école de la grande distribution pour lui et de la communication pour elle ont accompli une tâche immense. D’abord produire un vin qui, sans aucun doute, s’inscrit parmi l’élite de la production bordelaise et ensuite faire de Smith Haut Lafitte une étape incontournable d’œnotourisme. Car c’est dans ce cadre merveilleux qu’ils ont eu, avec leurs filles Mathilde et Alice, l’idée fameuse de créer l’hôtel et le centre de vinothérapie Les Sources de Caudalies. Si les vins ont été à leurs débuts parfois un peu trop mûr et boisé, leur style s’est grandement affiné depuis dix ans. La texture des rouges, la mesure des extractions avec des masses tanniques plus délicate construisent des vins qui s’inscrivent dans le cadre d’un goût plus actuel, moins démonstratif et beaucoup plus dans un registre aristocratique. Les blancs ont également suivi cette tendance avec en particulier une influence des élevages beaucoup moins prégnante dans les derniers millésimes. De ce fait, leur statut de blancs exprimant la race du terroir domine l’appellation. Car ces blancs savent additionner la rondeur et la chair apportés par une pleine maturité tout en conservant une très grande fraîcheur grâce à leur l’acidité. Le succès ne se dément pas : les vins de Smith Haut Lafitte rencontrent un succès international et connaissent une forte croissance de prix.

Les vins : Hauts de Smith rouge 2013 est encore sur des tanins accrocheurs en bouche. Une bonne année de cave est utile pour obtenir un meilleur fondu, car le potentiel est bien là pour ce délicieux second vin. Nous conservons notre jugement sur le splendide rouge 2012 qui, année après année, affirme son style sur des nuances de graphite ; il est doté d’une longueur superbe. Il s’épanouit avec force, muscle et complexité. « Il y a peu de cabernet-franc dans le rouge 2015 qui n’apportait pas la dimension habituelle » précise Fabien Teitgen, directeur technique. Cela n’enlève rien à la bouche d’une grande saveur épicée, aux tanins fermes, mais mûrs, finissant dans la rondeur. Beaucoup de matière et un très bel effet stylistique entre expression du fruit et nuances boisées. Un vin qui ira loin par sa fraîcheur et sa tension. La bouche du rouge 2013 est de grande expression, alliant une part de maturité poussée du fruit à un élevage légèrement toasté qui lui confère une forme de séduction très plaisante. La bouche est franche avec de la constitution, des tanins et de la mâche en finale. Il se distingue par un supplément de chair. Très en fruit, le second vin en blanc 2014, Les Hauts de Smith, est délicieux en ce moment. Vendanges matinales et pressurage direct (sans macération) ont su préserver une très grande fraîcheur du fruit et une fine acidité qui manque à d’autres dans le blanc 2015 ! Son caractère principal se démarque par l’alliance de saveurs salines, tout en possédant le gras et la bonhomie des beaux blancs de garde de la propriété. Encore sur la réserve avec une matière moins expressive, le blanc 2014 se distingue aujourd’hui par la finesse de son grain en bouche et ses arômes finement poudrés. La bouche est délicate, rehaussée en finale par une fine acidité. Cet ensemble généreux et très fin doit encore s’épanouir en bouteille.

* bettane+desseauve (4 étoiles) :

A propos du domaine : Propriété phare de Martillac par la qualité de ses installations et son ouverture au tourisme viticole, Smith Haut Lafitte est aussi un vignoble pionnier dans sa catégorie pour sa philosophie de viticulture, que Daniel Cathiard qualifie de bio-précision, l’objectif étant l’alliance du meilleur de la nature au meilleur de la science. Florence et Danielle Cathiard, qui ont fêté récemment leur vingt-cinquième anniversaire de l’acquisition de la propriété, peuvent être fiers du travail accompli. Respect du terroir, précision des vinifications, dynamisme de la communication : en un quart de siècle seulement, les Cathiard sont entrés de plein pied dans la légende de Bordeaux !

Les vins : Une verticale récente montre à quel point le cru a affiné son potentiel au cours des années et a atteint une expression à la fois très classique et très pure dans les derniers millésimes, en rouge comme en blanc. Des arômes très fruités, une bouche généreuse et équilibrée par une bonne fraîcheur pour les hauts-de-smith rouge 2013. Le blanc 2014 est superbe, maintenant un incontournable dans le top de l’appellation. Subtil, racé, complexe, complet équilibré et énergique. Le second vin est très fruité, avec une grande tension, un bel équilibre et se révèle très agréable à boire.

Voir les vins du château Smith Haut Lafitte actuellement en vente

Voir tous les vins de Bordeaux actuellement en vente

Tous les vins actuellement en vente sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Les étangs de Corot, un écrin de verdure pour les vins de Smith Haut Lafitte

Le mariage gourmand de Robert Parker’s Wine Advocate et Michelin

Palmarès : le top 50 lots et vins les plus chers aux enchères (1er semestre 2017)

Le domaine Ferret : la référence à Pouilly-Fuissé depuis 1840

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Jacquesson : un Champagne de connaisseurs …

L’une des plus anciennes maisons de Champagne, et aussi l’une des plus discrètes, un vrai joyau posé, en apesanteur, sur ...

Bientôt deux Grands Crus à Pommard ?

Depuis longtemps, les amateurs les avaient hissés au tout premier rang de la hiérarchie des Pommards. L’union des 400 producteurs de l’appellation Pommard en Bourgogne vient de demander à l’Institut ...

Le Château Haut-Marbuzet, « le plus sensuel des vins de Bordeaux »

Cru Bourgeois basé à Saint-Estèphe, le Château Haut-Marbuzet a acquis une grande renommée grâce à la qualité de ses vins unanimement saluée par les critiques, à commencer par Robert Parker, ...