Bordeaux 2020 | Château Haut-Bailly : « Dessine-moi un chai… »

Chai-chateau-Haut-Bailly

A l’occasion des dégustations du millésime 2020, Véronique Sanders nous a dévoilé le nouveau chai furtif de Château Haut-Bailly. A l’image des vins, tout ici n’est qu’élégance, douceur, recherche de l’excellence.

Les vins de Château Haut-Bailly ont ceci de particulier : ils s’expriment toujours avec une élégance discrète, jamais ostentatoire, parfaitement maitrisée. Ils se dévoilent progressivement, et ouvrent alors la voie à l’émotion, une émotion intense et vibrante. C’est particulièrement vrai dans les grands millésimes. Ce qui frappe, en achevant la visite du nouveau chai de Château Haut-Bailly, c’est qu’il reflète très précisément la personnalité des vins qui sont produits dans cette propriété de Pessac-Léognan. Partons ensemble à la découverte de cette magnifique réalisation de l’architecte Daniel Romeo, qui a œuvré à la construction du chai de Château Cheval Blanc avec Christian de Portzamparc, avant de fonder sa propre agence d’architecture en 2015. « Dessine-moi un chai… » le rêve de toute une équipe est aujourd’hui devenu réalité.

« Dessine-moi un chai respectueux de la planète »

La genèse du projet est une belle histoire… Elle résume d’ailleurs assez précisément la teneur des liens qui unissaient l’emblématique propriétaire de Château Haut-Bailly, Robert Wilmers (disparu en 2017) et la Présidente de Haut-Bailly, Véronique Sanders. Une complicité, forgée par la quête de l’excellence, et cultivée par plusieurs décennies consacrées à relever une succession de défis. Car c’est au retour d’un voyage à New-York, offert à l’ensemble de l’équipe pour célébrer la fameuse note de 100/100 attribuée au millésime 2009 par Robert Parker, que l’idée d’un nouveau chai a germé. Un projet qui s’inscrit aujourd’hui dans une belle continuité avec la nouvelle génération incarnée par Chris Wilmers, professeur d’écologie à l’Université de Californie, et aujourd’hui Président du Conseil de Surveillance de Haut-Bailly.

Chai-Chateau-Haut-Bailly-2

Dans le prolongement des vignes, distinguez-vous ces deux traits immaculés, qui viennent discrètement souligner le léger soulèvement de terrain au milieu de la verdure ? Vous êtes sur le point de vivre une expérience sensorielle étonnante, en immersion dans le nouveau chai furtif du Château Haut-Bailly.

Des vignes, un jardin, et une demeure classique : à Haut-Bailly, la nature est vraiment présente. Pas question pour le nouveau chai de venir rompre cette harmonie. Les formes du bâtiment conçu par l’architecte Daniel Roméo semblent délicatement soulever doucement le terrain, pour former un jardin suspendu sous lequel on devine le chai. La discrétion d’une installation enterrée lui confère un atout écologique de taille, en limitant le recours à la climatisation. Car derrière le projet, l’enjeu de l’environnement est majeur pour cette propriété qui n’a jamais fait usage du moindre désherbant. Outre le confort de travail, tout a été minutieusement étudié pour limiter l’empreinte énergétique : des cuves récupèrent l’eau de pluie pour nettoyer les sols, (et irriguer le jardin) la lumière naturelle, vous le verrez, illumine l’intérieur du bâtiment.

« Dessine-moi un chai suspendu »

Chai-Chateau-Haut-Bailly-3Véronique Sanders jubile, à juste titre, et n’économise ni son temps, ni les anecdotes pour décrire ce nouveau chai, imaginé avec le concours de toute son équipe, et particulièrement de Gabriel Vialard, Directeur technique de la propriété.

Ce projet s’inscrit dans le cadre plus vaste d’une réflexion, baptisée « Haut-Bailly demain ». Le vignoble, notamment, avec ses 30 hectares d’un seul tenant, fait l’objet de tous les soins. Une carte pédologique a été dessinée pour anticiper les changements climatiques, et déterminer en finesse quel cépage sera le mieux adapté à chaque parcelle.

Car les raisins sont évidemment les invités d’honneur de ce nouveau chai. Deux chambres froides sont prévues pour rafraîchir la vendange avant les vinifications.

Chai Chateau Haut-Bailly 4Douceur, harmonie, élégance : tels sont immédiatement les mots qui viennent à l’esprit en découvrant ce chai, où l’on pénètre par le haut, bien sûr. Première impression d’apesanteur avec ces volumes qui semblent posés sur d’invisibles piliers (il n’y en a d’ailleurs pas), ces escaliers suspendus, allégés par de discrètes parois de verre.

Douceur des formes rondes, où l’idée même d’un angle semble avoir été proscrite, où le sol en pente douce a lui aussi été conçu pour le confort du travail et de l’entretien des espaces. Harmonie du choix des couleurs, entre la simplicité élégante du béton gris et la chaleur du bois de chêne clair.

Ces cuves en béton réalisées en Italie, alternent avec des contenants en inox. D’une contenance qui varie de 50 à 200hl pour accueillir les lots ramassés dans chaque parcelle, tous sont équipés d’un système de thermorégulation intégré dans les parois.

« Dessine-moi un chai contemplatif »

Chai Chateau Haut-Bailly 5

Regardez bien ces cuves de béton dessinées par l’architecte. Leurs contours sont revêtus d’un délicat drapé, à l’italienne… car à Haut-Bailly, aucun détail n’est laissé au hasard.

Chaque cuve peut être contrôlée à distance. Véronique, toujours si minutieuse et précise dans le suivi de la climatologie d’une année, et de l’ensemble des opérations qui concourent à l’élaboration d’un nouveau millésime, pourra vérifier à toute heure, de son bureau/salon/avion/transat les températures des cuves ou la densité des jus en cours de fermentation….

Chai Chateau Haut-Bailly 6
Credit_Florent_Larronde

 

Elégance des formes et transparence de la matière, pureté du trait, une impression de simplicité harmonieuse se dégage, la sérénité des lieux nous pénètre peu à peu…

Chai Chateau Haut-Bailly 7
Credit_Florent_Larronde

 

L’étage inférieur est destiné au vieillissement des vins. Ce chai à barrique pourra accueillir jusqu’à 900 fûts, dont 650 au sol ! Calme et lumière douce au travers de la double paroi de chêne qui masque les éléments techniques, pour installer subrepticement le visiteur dans ce qu’il faut bien appeler une certaine forme de recueillement….

Chai-Chateau-Haut-Bailly-8

Remontée à l’air libre, ou presque. La salle de dégustation, baignée de lumière et de transparence, offre une vue plongeante sur le château. Au centre, la table jaillit littéralement du sol ! Son piètement est revêtu d’une pièce de verre, elle aussi placée en suspension…

C’est d’ici que nous dégustons le dernier millésime, le 2020.

Après Château Le Pape, Haut Bailly II, le second vin, rebaptisé ainsi en 2018 est composé à 54% de merlot, 46% de cabernet sauvignon.

Robe : un rubis foncé, dense, profond

Nez délicat, floral

En bouche, une texture veloutée, très dense, expressive

Château Haut-Bailly 2020

52% cabernet sauvignon
42% merlot
3% cabernet franc
3% petit verdot

Robe pourpre, foncé, couleur encre presque noire, très intense, d’une densité exceptionnelle !
Nez discret, qui laisse deviner un ensemble très dense derrière un bouquet délicatement fruité.
En bouche, la texture veloutée dévoile un beau bouquet intensément fruité, quelques notes torréfiées et gourmandes de cacao, un boisé noble, des tannins bien enrobés. L’ensemble est harmonieux, exprimant en milieu de bouche une puissance enveloppante, tout en rondeur et en délicatesse. Beaucoup de fraîcheur mentholée en finale.

Quel que soit le profil des années à venir – 2020 a été jugé « diabolique », 2009, « mythique » ou encore 2010, marqué par « l’excellence », il est indéniable que la propriété est aujourd’hui taillée pour tracer sa route sur la voie des plus grands. Gageons que toute l’équipe de Château Haut-Bailly est impatiente d’inscrire un nouveau chapitre de son histoire en vinifiant son premier millésime dans cet écrin élégant. Robert Wilmers, homme d’affaires brillant, grand mécène des arts, amoureux de la France, peut reposer en paix. Sa famille, et l’équipe de Château Haut-Bailly relèveront le nouveau défi avec brio, pour faire honneur à ce cru décidément « exceptionnel ».

En savoir plus sur le Château Haut-Bailly

Voir les vins de Château Haut-Bailly en vente actuellement

Plonger dans la dégustation des millésimes précédents de Château Haut-Bailly :

Château Haut-Bailly 1998- 2009

Château Haut-Bailly 2010-2017

 

 

 

  • Voir les commentaires (1)

  • Guillume FRANCK

    Très beau site, mon ami Robert Wilmers en serait fier, je suis heureux de voir que son fils Chris va reprendre ce beau projet avec le concours actif de Véronique.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Nos conseils pour débuter une cave à vin

Quelques clés pour bien débuter la constitution de sa cave. Et en prime, les conseils avisés d'Angélique de Lencquesaing, co-fondatrice d'iDealwine.

Nos conseils pour recevoir vos vins à temps pour Noël

Vous avez jusqu'au dimanche 18 décembre à minuit pour terminer vos achats de vins livrables pour Noël. Mais attention ! Veillez à bien valider vos commandes (et les régler bien ...

Vin en Méditerranée : l’Abbaye de Lérins face à Cannes

Au large de Cannes la mondaine, Saint Honorat est une oasis paisible loin de toutes les tentations… Ou presque ! Seules tentations sur la petite île de 1km de long ...