Belles enchères sur les Bourgognes du domaine Clair-Daü, les hermitages de Chave et les vins du Clos Rougeard

Chave bouchonsLa vente qui s’est achevée en ligne le 1er avril dernier a réuni près de 600 acheteurs du monde entier, venus se battre pour acquérir certains flacons introuvables, comme les collectors du domaine Chave en Hermitage ou les différentes cuvées du Clos Rougeard, en rouge comme en blanc.

A Bordeaux, les enchères qui ont fait grimper les cours se sont portées sur des millésimes de plus de 10 ans d’âge, à une exception près : le 2009. Cette année recherchée a suscité de belles enchères sur le Château Pichon Longueville Baron, vendu 172€ la bouteille, en hausse de 10% sur la cote iDealwine, et pour Château Beychevelle, adjugé 83€ la bouteille (+15%). On note aussi que Château Lafite se vend bien dans différents millésimes, dont le 2000 qui atteint 1308€ la bouteille (+23%). Son second vin, les Carruades, conserve son attrait sur les marchés internationaux : le 1998 a été adjugé 152€ (+21%) à un professionnel britannique. Les années anciennes, de collection sont toujours très recherchées, d’autant plus lorsqu’elles sont proposées en magnum : le château Mouton Rothschild 1947 s’est ainsi vendu 5700€.

En Bourgogne, la valeur n’attend pas le nombre des années : l’effet de rareté se charge de hisser les prix au plus haut dès la sortie du domaine. Le Chambertin Vieilles vignes 2010 du domaine Dugat-Py, qui en est un bon exemple, a franchi le seuil des 1500€, acquis 1530€ exactement par un professionnel danois. Et le millésime 2011, tout juste apparu dans les ventes aux enchères de vin,  n’a pas manqué sont entrée : le vosne-romanée 1er cru Cros Parantoux (domaine Rouget) s’établit à 648€, tandis qu’en blanc, un montrachet du domaine Ramonet a atteint 672€. Les vins jeunes enflamment les enchères, donc, mais les flacons plus anciens reçoivent eux aussi un bel accueil. C’est notamment le cas des vins du domaine Clair-Daü : un musigny 1980 a été remporté pour 468€ par un professionnel anglais, tandis qu’un Bonnes-Mares de de la même année partait en direction de Singapour, à 240€ la bouteille. Les domaines phare de la Côte de Nuits (Romanée Conti, Armand Rousseau) continuent à séduire les acheteurs : un amateur monégasque a dû débourser 3240€ (+26%), pour obtenir une bouteille de La Tâche 2005, tandis qu’un Chambertin 2005 du domaine Rousseau partait pour 1260€ (+47%).

Parmi les vins du Rhône, c’est une fois de plus le domaine de Jean-Louis Chave qui donne le ton, dans une région très active sur le front des enchères. Les hermitages de ce domaine clé du nord de la vallée du Rhône étaient nombreux dans la vente du 1er avril, et ils ont fait l’objet de belles bagarres d’enchères entre amateurs européens et américains. L’hermitage 1985 s’est vendu 306€, le 1976 296€ tandis qu’en blanc, le millésime 1950 atteignait 220€. On notera aussi le beau succès du Cornas 1990 du domaine Clape, adjugé 240€ la bouteille (+98% !). Au sud de la région, c’est, au sein de Châteauneuf, le Château Rayas qui se distingue encore une fois, avec un 2007 qui atteint 528€ (+22%), un 1995 à 504€ (+23%) et un 2005 à 426€ (+27%).

Dans la vallée de la Loire, une série exceptionnelle de flacons du Clos Rougeard avait été regroupée en vue de cette vente. Avec, à la clé, des hausses de cours significatives sur toutes les cuvées : +103% pour le saumur-champigny Le Bourg 2007 à 280€. Le 2010 de ce même vin, qui n’était pas encore coté sur iDealwine, atteint quant à lui 386€ ! Dans la Loire toujours, on notera le joli résultat sur un liquoreux du domaine Huet : la cuvée Constance 1989 a été adjugée 240€ (+36%).

En Champagne, les belles cuvées millésimées trouvent preneur à de hauts niveaux de prix, et tout particulièrement le Krug Grande Cuvée qui s’envole à 192€ (+60%). Beau succès également, en Languedoc, pour la Grange des Pères qui se rapproche désormais du seuil des 200€ la bouteille. Quelques vins étrangers, et notamment Pingus en Espagne ou Opus One aux Etats-Unis sortent eux aussi du lot.

Accédez au rapport mensuel d’iDealwine sur les ventes aux enchères de vins, et consultez les belles enchères de la vente qui s’est achevée on-line le 1er avril 2015

En savoir plus sur l’investissement dans le vin

Recherchez le prix d’un vin

Consultez les ventes de vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Indices iDealwine : baisse de 1,23% des prix des vins de Bordeaux depuis début 2015

Les bourgognes blancs des domaines d’Auvenay et Coche-Dury au top des enchères le 11 mars

Belles enchères sur le Clos de Tart, les vins de Côte-Rôtie et grandes cuvées de Champagne

Belle enchère : envolée des prix en Côte-Rôtie sur les vins du domaine Jamet

Belles enchères sur Mouton Rothschild, La Romanée Conti, Méo-Camuzet lors de la vente du 11 février 2015

Selosse, Krug et la Grange des Pères au top lors des enchères on-line du 28 janvier 2015

Palmarès 2014 des vins les plus chers vendus aux enchères sur iDealwine

Le palmarès par région des ventes aux enchères iDealwine en 2014

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Enchères : le privilège de la rareté en 4000 lots

Une fois de plus, iDealwine vous propose de remonter le temps à travers les quelque 4000 lots mis en vente. ...

Tendances aux enchères : régions et domaines à suivre en 2017

Le marché des enchères de vin suit une courbe d’évolution lente, même si d’année en année et la mondialisation aidant, l’intérêt des amateurs évolue, contribuant à faire bouger les lignes. ...

La cave d’iDealwine | Une ribambelle de nouveautés pour le mois d’août

Les nouveautés viennent d’arriver dans notre cave peuplée de pépites de chaque région. De nouveaux millésimes, domaines et cuvées vous attendent ici.