Belles enchères | Bizot et Auvenay au sommet, des vins du Japon qui se distinguent

Encheres-vins-novembre-2021-Auvenay

Retour sur les enchères du mois de novembre où se confirme la tendance déjà maintes fois observée de la fièvre acheteuse qui entoure les domaines Bizot et d’Auvenay et ne semble pas prête de s’arrêter. Une toute nouvelle tendance émerge : des vins japonais, du domaine Beau Paysage, se distinguent nettement.

Record mondial pour un échézeaux 2006 du domaine Bizot, adjugé 41 752€ en jéroboam

Record-prix-echezeaux-bizot-2

Nous vous en parlions il y a quelques jours au sein d’un article dédié : les vins du domaine Bizot, dont l’attrait auprès des amateurs n’a fait que croître ces dernières années et particulièrement ces derniers mois, ont une fois de plus fait parler d’eux. Pour plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à lire l’article dédié : « Revue d’enchères | Record mondial pour un échézeaux 2006 du domaine Bizot, adjugé 41 752€ en jéroboam ».

Les vins du domaine d’Auvenay toujours en pleine ascension

La vie n’est décidément pas un long fleuve tranquille lorsqu’il s’agit du marché des grands vins de Bourgogne ! Comme pour le domaine Bizot, les vins du domaine d’Auvenay – le 2e domaine de Lalou Bize-Leroy – suscitent depuis environ deux ans un engouement toujours plus fort de la part des amateurs. Particulièrement ces derniers mois, les cours s’envolent totalement, comme ils ont pu le faire auparavant (un attrait bien sûr toujours d’actualité) pour le domaine Leroy. Dans les enchères de novembre, on notera par exemple les résultats impressionnants d’une bouteille de bonnes-mares 2005, adjugée 13 631€ (+26%), faisant le bonheur d’un amateur britannique ; une bouteille de puligny-montrachet Les Enseignères 2015 remportée par un professionnel français pour 8 719€ ; ou encore une bouteille de chambolle-musigny 2004 acquise 6 877€ par un amateur hong-kongais. Sur toutes les cuvées, les variations de cote sont à deux, voire trois chiffres…

« Beau Paysage », le nouveau phénomène japonais (vallée de Yamanashi, Japon)

Vins-domaine-Beau-Paysage-Japon

L’analyse des résultats des enchères iDealwine est une source merveilleuse de découvertes ! Les enchères du mois de novembre l’ont une fois de plus prouvé, faisant ainsi émerger un nouveau phénomène : la distinction de vin japonais. Nous avions déjà l’habitude des success story de vignerons japonais installés en France, avec des signatures telles que le domaine des Miroirs, Pedres Blanques, la Grande Colline, Mai & Kenji Hodgson… Désormais, nous observons le succès de vins produits par des Japonais, au Japon et plus précisément dans la vallée de Yamanashi.

Les vins du domaine Beau Paysage se sont en effet fait remarquer dans les dernières enchères, avec trois adjudications au total, autour de 200€ la bouteille à chaque fois. La cuvée Tsugane Pinot Noir 2017 s’est ainsi adjugée 264€ (+34%), tandis que la cuvée A Hum 2017 s’est vendue 221€ (+7%) et la cuvée La Bois 2018 est partie pour 196€. Des vins acquis par des amateurs de Hong-Kong mais aussi français.

Quel est donc ce domaine japonais qui commence à enflammer le cœur des amateurs ? Il s’agit, comme souvent avec les Japonais, d’une toute petite exploitation – 3 hectares -, propriété de Eishi Okamoto depuis 1999. Le vignoble situé en haute vallée de Yamanashi, avec en toile de fond le Mont Fuji, est planté en merlot, pinot noir, chardonnay, pinot blanc, sauvignon, cabernet franc et cabernet sauvignon. Il est travaillé le plus naturellement possible, sans pesticides et selon les principes bio et la permaculture, les sols ne sont même pas labourés afin de préserver toute leur vie microbienne. En cave, les vinifications sont naturelles (sans soufre ajouté) et les baies sont égrappées à la main pour la production des rouges et l’élevage se fait en barriques. Les transferts sont réalisés par gravité afin de ne pas brusquer le vin et toutes les étapes des travaux à la vigne comme au chai sont opérées dans les règles de l’artisanat et le respect du produit.

La production est minuscule et les vins sont réservés avant même leur sortie, seules quelques dizaines de bouteilles de chaque cuvée sont importées en France par exemple. Il n’est donc pas étonnant que ces vins, réputés pour leur très grande finesse, soient si prisés. Un phénomène à suivre de très près…

Accéder au rapport d’enchères

Plus d’informations sur le marché des grands vins

Demander une estimation gratuite de vos vins

  • Voir les commentaires (1)

  • Atelier dégustation du vin

    Les amateurs de vins exceptionnels sont prêt à tout pour posséder un trésor.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Domaine Gourt de Mautens : rareté, complantation et biodynamie, clés du succès

Laissons Jérôme Bressy du Domaine Gourt de Mautens s’exprimer sur ses vins et son travail avec passion… et gourmandise !

D’après une étude, alcool et langues étrangères font bon ménage

Qui n'a pas déjà eu cette impression de se sentir plus à l’aise pour parler une langue étrangère autour d’un verre ? Il semblerait qu'en quantités modérées, la science valide ...

mouton rothschild

Vinexpo : quand le château Mouton Rothschild ouvre le bal

Traditionnellement, Vinexpo Bordeaux débute par un dîner organisé sous l’égide du Conseil des Crus Classés en 1855 et de l’un de ses tout premiers représentants… Cette année, c’est donc le ...