La belle enchère : trois bouteilles de Vouvray, cuvée Goutte d’Or 1990 du Clos Naudin, adjugées 1550€

img_2014-05-15Pourquoi un tel prix ? C’est bien simple cette cuvée est rarissime ! Produite pour la première fois 1947, elle n’est réservée qu’aux millésimes d’exception, et n’en a donc connu que trois : 1947 donc, puis 1990 et, plus récemment, 2011. Les quantités sont infimes : on estime à moins de 3000 bouteilles la production de 2011.

Le domaine du Clos Naudin de Philippe Foreau est bien connu des amateurs : c’est la troisième génération d’un domaine familial d’aujourd’hui 12 hectares qui cherche toujours à produire des vins à l’équilibre parfait « entre la terre et le ciel ».  Cette cuvée exceptionnelle n’est produite que lorsque la richesse en sucres des raisins botrytisés est parfaite. C’est pourquoi seuls trois millésimes se sont distingués. Tous les raisins sont issus d’une seule parcelle.

En 2009 déjà, lors de la vente de la cave de la Tour d’Argent, largement médiatisée, cette cuvée Goutte d’Or 1990 avait été adjugée 279€. Depuis les prix n’ont cessé de monter. Il y a un an exactement, un flacon de ce même vin avait atteint 448 € sur iDealwine.  Lors de la vente aux enchères qui se déroulait on-line sur iDealwine jusqu’au 11 juin dernier, un lot de trois de ces bouteilles s’est vendu 1550€, soit un prix unitaire de 517€. Soit une augmentation de 85% du prix de ce 1990 en 5 ans et de 15% en un an. Voilà la Loire qui entre dans le sanctuaire des grands vins recherchés. Et un résultat qui vient démontrer, s’il en était encore besoin, que des hausses de prix significatives sont désormais observées dans des régions qui sortent du trio consacré Bordeaux / Bourgogne / vallée du Rhône.

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Belle enchère : 30 000€ pour une caisse de Château Haut Brion 1945

La belle enchère : deux bouteilles de Côte-Rôtie du domaine Gentaz-Dervieux 1989 adjugées 1651 € !

La belle enchère : domaine Raymond Foucault “Le Rougeard” 1971 du Clos Rougeard atteint 289 € !

Belle enchère : 448€ pour un grand vouvray liquoreux !

Une Cave en Or à la Tour d’Argent : résultats et records

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

trévallon

Vente à prix fixe : le domaine de Trévallon, le rebelle devenu référence

Le domaine de Tévallon produit sans doute le plus grand vin rouge de Provence. Un équilibre toujours magistral grâce à un encépagement très complémentaire (50% cabernet-sauvignon, 50% syrah) et une ...

Jean-Michel Stephan : de grandes côte-rôtie nature

Il est rare de trouver en Côte-Rôtie des vins « nature ». Ceux de Jean-Michel Stephan font donc figure d’exception. Découvrez notre allocation de la semaine !

Cairanne Marcel Richaud

Rhône : Marcel Richaud au sommet de l’appellation Cairanne

Zoom sur une figure incontournable de la vallée du Rhône méridionale, le domaine Marcel Richaud, à Cairanne. A ne manquer sous aucun prétexte.