Accord iDéal : quels vins choisir pour le gibier ?

accords-mets-vins-gibiersLorsque l’hiver pointe son nez, c’est bien connu, homo sapiens part à la chasse. Sanglier, bécasse, faisan, lièvre, perdreau, canard sauvage, chevreuil, biche… tout est bon pour atterrir dans sa casserole. A poils ou à plumes, les petites bêtes de la forêt font le régal des gastronomes, du moins ceux qui n’ont que ça à faire que mariner. Pour les autres, il reste ces accords mythiques, tellement mythiques qu’on en mangerait (presque) tous les jours.

Qu’entend-on par gibier ?

« Les animaux sauvages chassés ». A poils ou à plumes, gros ou petits, les gibiers ont des saveurs différentes mais un point commun : leur chair est ferme, compacte, au goût puissant. Ces viandes sont souvent préparées en marinade, pour les attendrir, mais également rôties.

chasseurQue boit-on ?

Du rouge du rouge du rouge. Exclusivement (enfin presque, vous allez voir).

Réservez les plus souples et les plus délicats, ou encore les vieux millésimes aux gibiers à plumes (cailles, faisans, grives, palombes, canards sauvages, perdrix, bécasse…) tandis que les vins les plus puissants conviendront mieux aux gibiers à poils (chevreuils, lièvres, sangliers, biches, chevreuils…).

Plus précisément…

– Pour jouer le consensus : un châteauneuf-du-pape de 5 à 10 ans d’âge.

– Pour optimiser votre prime de fin d’année : un cornas.

– Pour ne pas vous fâcher davantage avec votre banquier : un côtes-du-roussillon, un malepère, un tursan, un collioure, un saint-chinian. Un anjou villages ou un saint-joseph.

– Pour montrer que vous êtes ouvert d’esprit (alors qu’en fait vous êtes bel et bien fauché) : un languedoc, par exemple corbières, costières-de-nîmes, fitou.

– Pour faire croire que vous connaissez super bien le vin : un grand cru classé du Médoc (pauillac, saint-estèphe), un pessac-léognan ou un moulis (Chasse- Spleen ou Poujeaux de préférence pour faire chic).

– Pour ne pas faire comme tout le monde : un chinon, un bourgueil ou un cru du Beaujolais (morgon ou moulin-à-vent).

– Pour achever votre belle-mère : un madiran ou un cahors.

Pour terminer, je vous avais promis du blanc. Sur un râble de lièvre ou un lièvre au foie gras, tentez un pinot gris ou un gewurztraminer sec ; de même qu’un meursault avec une perdrix ou un vin jaune avec un canard sauvage. Allez hop, à table !

Retrouvez tous nos conseils pour réussir votre accord mets et vins

Consultez toutes les ventes de vin sur iDealwine

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Les beaux accords mets et vins avec les champignons

Accords mets et vins : poissons, crustacés et fruits de mer

Pour les végétariens (ou pas) : quels accords mets et vins avec les légumes ?

Accords mets et vins : quel plat pour accompagner une très grande bouteille ?

Accords mets et vins : les pâtes

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

consommation vin jeunes

Le vin et les jeunes : entre intérêt et intimidation

Une récente étude sur la consommation de vin des jeunes (18-35 ans) démontre qu’il n’y a pas de réelle désaffection pour le vin de la part des jeunes. Si la ...

Le Clos de la Roilette | le Marquis et ses fleuries gourmands

Promenons-nous dans le Beaujolais, pendant que le Marquis y est, pour y découvrir ses fleuries racés dont vous ne pourrez plus vous passer !

Recette de la semaine – Filet mignon de porc à la coppa et aux câpres

Un petit goût de sud et d’Italie avec cette recette simple mais pleine de parfums qu’on accompagnera d’un vin sudiste, par exemple à base de grenache, mais aussi d’un rouge ...