Jo Landron : les grands blancs du Muscadet

Jo Landron s’est imposé comme l’une des figures majeures du vignoble français. Au côté de l’Ecu et de Luneau Papin, il porte haut les couleurs du Muscadet, longtemps considéré comme un simple vin d’apéritif. Pleins feux sur ce domaine à (re)découvrir avec ses vins fins, énergiques qui en surprendront plus d’un.

L’histoire de la famille Landron à Muscadet débute réellement en 1945 lorsque Pierre et Julien Landron achètent des terres pour agrandir l’exploitation paternelle qui ne comptait que 3 hectares. Ils se séparent en 1967, et Pierre poursuit seul l’exploitation de ses parcelles.

En 1979, Joseph Landron, surnommé « Jo » vient rejoindre son père au domaine. Jo a un profond respect pour le travail accompli par ce dernier. Avec son oncle tous deux ont su se montrer particulièrement modernes en passant du labourage à cheval aux traitements par l’atomiseur puis du labourage au désherbage chimique. Mais il ne se reconnait pas dans ces techniques et rêve de traiter ses vignes en bio, ce dont son père refuse d’entendre parler. En 1987, les vignes du domaine manquent d’être empoisonnées par un désherbant. Pierre Landron se décide alors à écouter son fils, et le domaine met fin à l’usage de désherbants, passant aux labours dès cette année-là.

Pierre Landron prend sa retraite en 1990, laissant son fils seul aux commandes du domaine. Nouvelle génération, nouvelles pratiques. En 1990, Jo Landron reprend le travail du sol et supprime peu à peu tous les pesticides de synthèse jusqu’en 1999. Ainsi, il permet à ses trois terroirs uniques de s’affirmer totalement. C’est en 2002 qu’il obtient la certification biologique, et conseillé par Pierre Masson, il commence à mettre en oeuvre les principes de la biodynamie. C’est en 2011 qu’il obtient la certification biodynamie.

Le Muscadet dans une logique de crus

Le vignoble couvre aujourd’hui 48 hectares, répartis sur deux domaines : le château de la Carizière à la Haye Fouassière, et le domaine de la Louvetrie sur les coteaux de la Sèvre. Il faut dire que de 80 vignerons à l’époque, ils ne sont plus que 20 désormais. Plutôt que de se résigner à voir ces vignes disparaître, Jo a accepté de les reprendre. La taille du vignoble est désormais critique et il faudra peut-être que le domaine se résigne à céder quelques parcelles pour maintenir la qualité exceptionnelle des vins produits. Le melon de Bourgogne, appelé muscadet dans la région a été introduit au XVIIIème siècle dans la région. Sa résistance au froid lui a permis de s’imposer comme le cépage blanc de la région nantaise avec la folle blanche. Mais contraint, et sur les meilleurs terroirs, ce cépage peut donner lieu à de superbes blanc, avec une très belle matière et toujours une superbe acidité accompagnée de notées légèrement iodées. Sa vocation à table est toute trouvée, mais certaines cuvées se montrent superbes à déguster pour elles-mêmes.

En effet, une nouvelle page semble s’ouvrir pour le Muscadet après plusieurs années de crise interrompue. En 2011, 3 crus communaux voient le jour parmi les villages de l’appellation Muscadet-Sèvres-et-Maine. A cela s’ajoutent 4 autres villages en 2016. Les parcelles du domaine ne sont pas situées parmi ces crus. Si ce n’est La-Haye Fouassière (cuvée Fief du Breuil) qui pourrait les rejoindre dans les prochaines années. Le cahier de charges des crus est plus exigeant : passage de 55 à 45 hl/ha pour les rendements, notamment, et un élevage plus long sur lies. Il vient indiquer aux consommateurs quelles sont les cuvées qui peuvent vieillir.

Jo Landron n’a pas attendu l’INAO pour comprendre et délimiter ses différents terroirs. La moitié des quelque 300 000 bouteilles produites chaque année est exportée. Les amphibolites, ces petites pierres composées de roches métamorphiques et de roches vertes, ont donné lieues à la cuvée homonyme.

« Le Fief du Breil » est un vin issu de vignes de 40 ans plantées sur un coteau surplombant la Sèvre Nantaise, exposé au Sud avec une pente de 10%. Le sol est pauvre, argilo-siliceux, très caillouteux avec une forte présence de quartz. Situé sur la commune de la Haye Fouassière qui a déposé un dossier pour devenir un cru, Le Fief est sans conteste l’une des cuvées de garde de Jo Landron. A déguster au minimum après 4 à 5 ans de cave. Mais la dégustation de vieux millésimes nous convainc qu’elle peut affronter un grand nombre d’années. Le sol très pauvre confère ici plus de matière au vin, à la manière d’un très beau terroir chablisien : c’est l’alliance magique entre matière et minéralité très prononcée.

Les vins de Jo Landron actuellement en vente :

Vin Mousseux de Qualité Atmosphères

Un brut du muscadet jouant sur le registre de la fraîcheur et de la finesse, délicieux à l’apéritif. Ce mousseux brut dosé à 5g/l de sucre résiduel offre une belle finesse de bulles, de la fraîcheur et une grande élégance.

Muscadet-Sèvre-et-Maine sur lie Les Houx Jo Landron 2017

Un vin d’une grande intensité aromatique, frais, nerveux et iodé. Un superbe rapport prix-plaisir. Anciennement dénommée « Hermine d’Or », la cuvée « Les Houx » est un vin issu de vignes âgées de 20 à 50 ans et plus, plantées sur un sol argilo sableux très siliceux et peu profond. La récolte est manuelle, et la vinification résulte exclusivement de l’action des levures indigènes, sans malolactique. Le vin qui est résulte est frais, iodé, fruité (agrumes), évoluant sur le gras.

Muscadet-Sèvre-et-Maine Amphibolite Nature Jo Landron 2018
« Amphibolite Nature » est un muscadet issu d’un sol constitué de roches métamorphiques et de roches vertes qui donnent au vin sa minéralité. Les vignes sont âgées de 23 à 40 ans. La récolte est manuelle, le pressurage pneumatique. La fermentation est menée en levures indigènes et en cuves ciment verrées. Le vin est élevé sur lie pendant 4 mois pour préserver sa fraîcheur et sa vivacité. Pas de chaptalisation, le vin titre 11° d’alcool. Les vins sont sulfités en fin de fermentation alcoolique pour éviter la fermentation malolactique. Le vin est à consommer rapidement. Il est rafraîchissant, et accompagne bien des huîtres, par exemple, grâce à son goût iodé et à sa minéralité.

Muscadet-Sèvre-et-Maine sur lie Le Clos La Carizière Jo Landron 2017

Un vin d’une grande pureté aux arômes de poire à la texture ample et délicate. Une finale crayeuse et acidulée qui sublimera les plats aux épices douces (curry…). Le Clos la Carizière provient d’une parcelle de quatre hectares dont les vignes ont été plantées entre 1944 et 1975 et dont les rendements sont volontairement limités (autour de 38 hl / ha). Il accompagnera très bien les coquillages, fruits de mer, poissons et salades. Ce vin révèle un nez d’une grande pureté, aux arômes de poire, de zeste de citron et aux notes minérales. En bouche, la texture se révèle ample, fine, avec une longue finale crayeuse et acidulée. 

Muscadet-Sèvre-et-Maine Le Fief du Breil Jo Landron 2014
RVF 16,5/20 coup de cœur de l’année : «  Vigoureux, intense et salin, Fief du Breil 2014 fait partie des grandes réussites de cette cuvée de référence : finesse de sève, allonge épurée et élégante, grande fermeté et intégrité de saveurs : il est promis à un grand vieillissement. »

Voici un vin iodé et racé, avec une belle densité en bouche. Il accompagnera parfaitement tous les produits de la mer. « Le Fief du Breil » est un vin issu de vignes de 40 ans plantées sur un coteau surplombant la Sèvre Nantaise, exposé au Sud avec une pente de 10%. Le sol est pauvre, argilo-siliceux, très caillouteux avec une forte présence de quartz. La vigne, conduite en biodynamie et en culture biologique, est récoltée manuellement, avec tri à la vigne. La fermentation s’effectue en cuves ciment en levures indigènes, sans malolactique. Le vin est ensuite élevé sur ses lies de fermentation pendant 14 à 24 mois avec bâtonnage. Le « Fief du Breil » est un vin iodé, fumé, a une attaque vive qui laisse peu à peu place à du fruit, avec du volume et beaucoup de longueur. Ce côté racé et sauvage accompagnera parfaitement les produits de la mer. A déguster à partir de 18 à 24 mois suivant le millésime.

Muscadet-Sèvre-et-Maine Haute Tradition Jo Landron 2015

Loin des préjugés qui frappent trop souvent le muscadet, Jo Landron signe ici un vin blanc d’une fraîcheur, d’une puissance et d’une complexité aromatique époustouflantes. Puissant, gras et nerveux, ce muscadet casse tous les clichés réducteurs concernant cette appellation méconnue. Sa capacité de garde pouvant monter jusqu’à 10 ans, sa texture en bouche et ses notes fumées évoluant vers les épices lui permettent d’être savouré autour de poissons cuisinés ou d’un bon plateau de fromages régionaux. 

Domaine Jo Landron – Ce qu’en disent les guides :

Guide RVF des meilleurs vins 2018 (une étoile sur 3):

Les cuvées de Jo Landron, figure vigneronne essentielle de la région, sont devenues des références dans la petite famille des muscadets de terroir. Les vins sont commercialisés de manière décalée avec, d’abord, l’Amphibolite, léger, à boire sur le fruit — très prisé des bars à vins. Puis, selon le cas, les argilo-sableux ou les grès, l’âge des vignes interférant dans le bel ordonnancement des terroirs. Dans les meilleures années, l’Hermine d’Or allie maturité et fraîcheur, et le Fief du Breil offre une très belle complexité.

Les vins : les cuvées épargnées par le gel en 2017 nous offrent un fruit juteux, souligné par une fine acidité extrêmement plaisante, à l’image du vivifiant Amphibolite ou du Clos La Carizière aux subtiles notes d’herbes sèches, voire des Houx, plus vineux, avec une touche racinaire. Les 2016 déroulent des matières énergiques et contenues, ils feront d’excellents vins de garde, notamment Les Houx 2016. En revanche, les 2015, plus solaires, sont immédiatement séducteurs avec un côté extrêmement savoureux. Dans les Fiefs du Breil, le 2010 se distingue nettement par sa finesse et son allonge tandis que le 2006 est plus miellé et prêt à boire. Le 2013 évolue tranquillement vers des nuances miellées.

Le Guide des vins Bettane+Desseauve 2019:

Les domaines Landron comprennent 46 hectares répartis entre deux sites, le domaine de la Louvetrie et le château de la Carizière. Jo Landron, les moustaches graissées au melon de Bourgogne, figure parmi les meilleurs et les plus réguliers producteur de muscadet. Les vignes sont conduites en bio.

Les vins évoluent parfaitement avec le temps. Ici, toutes les cuvées sont de grand style et méritent d’être dégustées en magnum. L’amphibolite, notamment est un régal de finesse et de légèreté.

landron2

Voir tous les vins du domaine Landron en vente actuellement
Voir toutes les ventes de vins de Loire.

A lire également sur le blog d’iDealwine :
Au cœur du Muscadet : des blancs et des rouges de passionnés
Domaine Luneau-Papin : de superbes muscadets pour vos fruits de mer

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Enchères : grands bordeaux 2000 et joyaux du vignoble

A l’affiche de ces enchères qui se déroulent jusqu’au 11 octobre prochain, les vignobles français et étrangers brillent de mille feux au sein de ces catalogues riches de plus de ...

protection des bouteilles

Froid sibérien et livraison de vos vins : ce qu’il faut savoir

Comme vous le savez, chez iDealwine, on ne plaisante pas avec le transport des vins… Nous n’hésitons pas à interrompre certaines livraisons en cas de canicule, afin de protéger vos ...

Recette de la semaine – Homard grillé au beurre salé d’Olivier Roellinger

Un plat un peu dispendieux comme diraient nos amis québécois, mais quel délice, quelle puissance de goût ! A marier avec un grand vin blanc ou un champagne de haute ...