Domaine André Brunel (Les Cailloux), un des anciens de Châteauneuf-du-Pape

brunel-min

André Brunel s’est imposé au fil des années comme l’un des vignerons les plus talentueux de Châteauneuf-du-Pape. Injustement méconnu en France, son domaine Les Cailloux produit pourtant des vins qui tiennent la dragée haute à ce qui se fait de mieux dans la région. Les amateurs du monde entier – au nombre desquels de nombreux membres de l’équipe iDealwine 😉 – ne s’y trompent pas !

L’appellation châteauneuf-du-pape doit son nom à l’arrivée du pape à Avignon en 1309 qui désirait quitter l’Aquitaine pour des raisons politiques. Le pape Clément V possédait d’ailleurs un célèbre domaine à Pessac-Léognan à qui il laissa son nom… Son successeur Jean XXII voulant fuir la chaleur d’Avignon, décida d’installer la résidence d’été des papes à Châteauneuf où le puissant mistral apportait de la fraicheur. Jean XXII reprit des pieds de vignes présents aux alentours, aidés de vignerons de Cahors. C’est le début de l’histoire moderne de l’appellation.

brunel2
André Brunel et son fils Fabrice

Et c’est au XVIIème siècle que la famille d’André Brunel racheta à l’évêché d’Avignon sa première parcelle. Cinq générations ont suivi jusqu’à la prise de pouvoir d’André Brunel en 1971. Le domaine qui commercialise désormais ses vins sous la marque « Les Cailloux » s’est progressivement agrandi. Outre les 21 hectares à Châteauneuf, 40 hectares de parcelles ont été acquises en côte-du-rhône et 30 hectares en vin de pays du Vaucluse. Mais surtout, il n’a cessé de monter en qualité : en 1989 André Brunel créa la célèbre « Cuvée du centenaire », désormais prisée dans le monde entier. Une cuvée vinifiée séparément quand le millésime le justifie, et qui représente un volume de 6000 bouteilles environ. En 2012, Fabrice Brunel a rejoint son père pour perpétuer la tradition familiale.

La spécificité de Châteauneuf tient à sa myriade de sols : des secteurs des célèbres galets roulés, des terres graveleuses ou sablonneuses, voire des sols calcaires ou argilo-calcaires. Cette mosaïque de sols explique que jusque 13 cépages sont autorisés à rentrer dans l’assemblage… Le domaine Brunel dispose de 5 parcelles sur ces différents secteurs mais se restreint à n’utiliser que 4 cépages rouges : grenache, mourvèdre, syrah, cinsault et deux cépages blancs : roussanne et grenache.

brunel3JPGLa force du vignoble tient sans doute à sa grande parcelle de Farguerol situé au nord de l’appellation. On retrouve sur ce secteur  un sol d’argile mêlé en surface à des galets roulés. L’argile constitue une parfaite réserve d’eau pour les vignes isolée par les galets qui restituent aux vignes la nuit, la chaleur emmagasinée en journée.  Sur ce secteur des plants centenaires de grenache et de mourvèdre donnent un vin très concentré aidés par une exposition parfaite au vent et au soleil. De cette argile vient aussi la minéralité « graphite » que l’on peut percevoir dans les vins d’André Brunel. C’est de ce secteur uniquement que proviennent les raisins utilisés à l’élaboration de la cuvée du centenaire lors des meilleures années.

Les vins blancs sont tout aussi remarquables. Provenant principalement de parcelles situées au sud est de l’appellation sur des sols argilo-sableux ou d’argile rouge. Le grenache blanc et la clairette s’y expriment parfaitement, en conciliant parfait niveau de maturité et acidité qui peut faire tant défaut dans la région.

Chez iDealwine, nous recommandons tous les vins du domaine : des côtes-du-rhône sur le fruit à boire dans la jeunesse – la fameuse cuvée Sommelongue, plébiscitée au sein de l’équipe ! – jusqu’à la très rare cuvée du centenaire, capable de défier les âges. Les prix demeurent très raisonnables quand on sait l’âge moyen des vignes (jusque 125 ans sur le secteur des Farguerol) et les rendements bas pratiqués par le domaine (30 h/ha pour le châteaneuf et 15 pour la cuvée du centenaire).

« Moi, j’ai envie de faire du vin qui fasse plaisir à celui qui le boit, sans être inabordable financièrement. » déclarait André Brunel. L’objectif est atteint et c’est donc une signature incontournable à recommander les yeux fermés à tous les amateurs de vins de la vallée du Rhône.

Les vins du domaine André Brunel actuellement en vente :

Côtes du Rhône Les Cailloux Sommelongue André Brunel 2018

Issue d’une parcelle d’un seul tenant au nord d’Orange, la cuvée Sommelongue bénéficie d’un ensoleillement optimal qui permet au grenache d’atteindre sa maturité. De plus, un enherbement maîtrisé permet de dompter la vigueur de ce cépage, grâce à des rendements modérés qui lui confèrent son équilibre. La vendange est éraflée à 80%, opération qui est suivie d’une courte macération à froid de 24h. La fermentation, à haute température, dure 4 semaines avec pigeages et délestages réguliers. La fermentation malolactique s’effectue en cuves émaillées pendant un an. Le vin est généreux, puissant, soyeux, et offre une belle longueur. Les tanins se montrent souples, avec en bouche des pointes d’épices et de réglisse.

Châteauneuf-du-Pape Les Cailloux André Brunel rouge (disponible en rouge 2015 et 2016)

Ce châteauneuf-du-pape provient d’un assemblage de plusieurs parcelles qui ont chacune leur propre identité à apporter : le Bois de la Ville et les Serres fournissent un jus très concentré, Farguerol et Cansaud une extrême richesse aromatique grâce à des argiles rouges, et enfin le calcaire crayeux de Cabrières et Revès apporte une incroyable structure au vin. Au nez, le tout donne une dominante de fruits rouges, accompagnée d’un léger boisé. En bouche, les tanins sont fondus et élégants. La longueur est exceptionnelle, et avec le temps les arômes pourront évoluer vers les sous-bois, le cuir, ou le tabac.

Châteauneuf-du-Pape Les Cailloux André Brunel blanc 2019

Le châteauneuf-du-pape blanc du domaine est issu de deux parcelles : Les Serres, plantées en roussanne, et « Le Revès », en grenache blanc. Si le vin se distingue par sa finesse et son élégance (apportées par la roussanne), il doit sa puissance et sa structure au grenache. Ces deux parcelles comportent les fameux galets roulés typiques de Châteauneuf, qui confèrent au vin une belle longévité. La fermentation malolactique n’est pas effectuée, et l’élevage se déroule sur lies en cuves béton pendant 6 mois, afin de préserver les arômes fruités provenant du raisin.

Châteauneuf-du-Pape Les Cailloux Cuvée du Centenaire André Brunel (disponible en 2005 et 2006)

Cette cuvée est née en 1989, dans le but de célébrer le centenaire de la plantation de la plus belle parcelle du domaine. Ses sols et sous-sols sont dominés par l’argile, et les vignes bénéficient d’un ensoleillement optimal accompagné d’un mistral violent qui contribue à la concentration des baies. Le vin n’est élaboré que dans les grands millésimes, comme récemment 2007 ou 2010, et aujourd’hui les vignes ont 125 ans d’âge. Au nez, le bouquet aromatique est explosif, allant du cassis à la mûre. En bouche, la rondeur est impressionnante et les tanins sont fondus. La longueur de la cuvée Centenaire témoigne de son statut de « grand parmi les grands ».

André Brunel, ce qu’en disent les guides

* La Revue du Vin de France 2020 (2*/3) :

Peu connu en France, André Brunel fait pourtant partie de l’élite de l’appellation Châteauneuf-du-Pape. Il produit des vins racés, qui ont pour atouts majeurs la minéralité et le raffinement. Toute la gamme est d’une grande régularité. Le châteauneuf-du-pape classique est une force tranquille, tout en finesse et en nuance. Les grandes années, le domaine produit en petite quantité une magnifique cuvée issue de vignes plantées en 1889 sur le plateau de Farguerol, baptisée Cuvée Centenaire, qui a vu le jour en 1989. Elle a connu un succès mondial rapide, amplement mérité. André Brunel possède encore quelques rares et magnifiques flacons anciens, des 1947 et 1967 ou, plus récents, des 1978, qui montrent un indéniable savoir-faire, que l’on retrouve dans la qualité des vins actuels.

Les vins : ce domaine reste fidèle à son style. Les vins affirment leur caractère méridional sans être confiturés. Le côtes-du-rhône est juste : il s’ouvre sur des notes de maquis et de laurier, puis présente une bouche équilibrée et appétente. Le blanc 2017 est très mûr, mais un peu étriqué par le soufre, malgré une trame équilibrée. Les Cailloux est bien plus lisible : c’est un grand vin classique à encaver impérativement, à la matière puissante et ferme, mais animé par une belle fraîcheur.

* Guide des vins Bettanne+Desseauve 2020 (3*/5) :

Les vins d’André Brunel associent toujours générosité, finesse de tannins et fraîcheur. Le blanc, très raffiné, possède une part assez importante de clairette. En rouge, le grenache domine avec une part de mourvèdre. Enfin, la cuvée la-centenaire est composée de très vieilles vignes de grenache plantées sur le plateau de Mont-Redon.

Consulter tous les vins du domaine Les Cailloux actuellement en vente

Consulter tous les vins de Châteauneuf-du-Pape

Consultez le prix d’un vin

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

NOUVEAU | La carte cadeau iDealwine va faire des heureux

La carte cadeau iDealwine ? Voilà LA bonne idée pour offrir du vin à quelqu’un qui s’y connaît bien mieux que vous !

Vente à prix fixe : découvrez la sublime gamme des champagnes Jacquesson !

Une maison qui a su rester artisanale et qui propose de véritables “champagnes de vigneron” avec une entrée de gamme de très haut niveau (737) et des déclinaisons de terroirs ...

Grand cru Marcel Deiss vignes iDealwine

Récit | Une journée au domaine Marcel Deiss

Écoutons notre rédactrice Constance raconter sa journée au domaine Marcel Deiss. Un moment exceptionnel pour découvrir le travail unique et controversé de cet alsacien.