Ruinart, la toute première maison de Champagne (1729)

Champagne RuinartLa maison Ruinart est mondialement reconnue pour la qualité de ses chardonnays, la finesse aromatique et la pureté de ses cuvées. Cette grande maison de champagne perdure depuis le début du XVIIIe siècle.

L’histoire de cette grande maison de champagne s’écrit sur plus de trois siècles. Elle commence à l’époque de Louis XIV, avec un certain Dom Thierry Ruinart (1657-1709). Ce moine Bénédictin originaire de Champagne travaille à l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés, où lui parviennent des échos de la vie mondaine et notamment de ce « vin de bulles » qui plaît tant à la jeunesse aristocratique. Ce visionnaire a l’intuition que ce vin est promis à un grand avenir, et transmet cette conviction à son frère et son neveu restés en Champagne. En 1729 – vingt ans après la mort de Dom Thierry Ruinart, son neveu Nicolas Ruinart fonde la maison éponyme, toute première maison de champagne de l’histoire. Elle fut également précurseur pour ce qui est des champagnes rosés puisque les livres de compte de l’entreprise attestent que dès 1764 était déjà produit du champagne rosé.

Cave champagne RuinartDepuis le milieu du XVIIIe siècle, la maison est installée à Reims ou elle possède d’anciennes crayères absolument magnifiques, qui lui servent de cave. Dès 1931, celles-ci sont classées par un arrêté du Ministère de l’Instruction publique et des Beaux-Arts au titre des « sites et monuments naturels à caractère artistique, historique, scientifique ou pittoresque » ; elles sont aujourd’hui classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, au sein des les « Coteaux, Maisons et Caves de Champagne ». Des caves vraiment exceptionnelles et idéales pour sublimer le champagne avec le temps, que nous vous conseillons de visiter. 38 mètres de profondeur, 3 étages, 8 kilomètres de long : de quoi donner le vertige.

Champagne Ruinart 3Durant plus de deux siècles, la famille Ruinart présida à la destinée de cette vénérable maison, aujourd’hui dans le giron du groupe LVMH, bien qu’elle conserve une grande indépendance et un style bien à elle, entretenu avec talent par le chef de cave Frédéric Panaïotis. De longue date, elle entretient des relations privilégiées avec le monde de l’art, commissionnant chaque année un artiste pour réaliser une œuvre exclusive, déclinée ensuite sur les contenants des cuvées prestige de la maison.

Le vignoble de la maison s’étend principalement sur la montagne de Reims, complété par des approvisionnements très sélectifs.

Le chardonnay est le fil conducteur des cuvées Ruinart auxquelles il confère sa fraîcheur aromatique. Les champagnes Ruinart se caractérisent également par leur fine minéralité, leur délicatesse et leur grande pureté. La maison produit cinq cuvées différentes. La forme de leurs flacons s’inspire de celles du XVIIIe siècle. Ces quinze dernières années, les champagnes de la maison se sont orientés vers plus de finesse et d’harmonie, notamment en réduisant le dosage. Des champagnes tout en finesse et légèreté, parfaits pour l’apéritif.

Retrouvez les champagnes Ruinart actuellement en vente :

Brut Ruinart :

Fruit d’un savant assemblage de vins issus des cépages chardonnay (40%), pinot noir (50%) et pinot meunier (10%), le « R » de Ruinart est un champagne doré, vif et fruité, à l’arôme subtil de fruits à chair blanche, avec une touche de fruits secs et de fleurs qui en font tant un excellent apéritif que le compagnon idéal d’un repas tout au champagne.

Brut Rosé Ruinart :

Le rosé brut est vendangé à la main, la fermentation alcoolique s’effectue en cuves inox thermorégulées. Le vin passe par la fermentation malolactique, et est dosé à 6 g par litre. Sa forte proportion de chardonnay (45%) lui confère élégance et fraîcheur aromatique, alors que le fruité et la gourmandise sont apportés par le pinot noir travaillé en macération courte et extraction très légère. Ce rosé arbore une jolie robe rose grenade aux subtils reflets orangés. Au nez, il exprime de beaux arômes de fruits rouges ainsi que des arômes de fruits exotiques. Ce champagne convient aussi bien à l’apéritif qu’au long d’un repas.

Blanc de Blancs Ruinart :

Élaboré à partir de vins issus exclusivement du cépage chardonnay, de différentes années, le Ruinart Blanc de Blancs développe en bouche souplesse et rondeur, sur des notes de fruits jaunes. Très harmonieux, la luminosité de sa très belle robe or pâle est mise en valeur par l’élégance de son flacon transparent.

Dom Ruinart Ruinart 2006

Dans la plupart des champagnes, le cépage Chardonnay n’entre que pour un quart ou un tiers de la composition, la plus grande partie des vins d’assemblages étant fournie par le Pinot noir et le Pinot meunier. Ruinart élabore une cuvée prestige, « Dom Ruinart », avec un assemblage exclusif de chardonnay. Pour Ruinart, le temps ne compte pas : les vins issus du chardonnay ont en effet l’évolution la plus lente de tous les cépages champenois. La « politique Chardonnay » pratiquée par cette maison nécessite un vieillissement en caves exceptionnel : neuf ans en moyenne pour un Dom Ruinart. Sa robe est d’un jaune or très lumineux avec des bulles extrêmement fines qui s’expriment par un cordon fin et tenace. Les arômes sont marqués par des notes complexes de fruit secs, de tilleul et d’aubépine, empreints d’une grande finesse. Nerveux, avec beaucoup de fraîcheur et de finesse, Dom Ruinart est un champagne de prestige parfaitement équilibré.

Brut Millésimé Ruinart 2010 :

Un champagne millésimé très équilibré, complexe et fin, aux arômes de fruits (notamment d’agrumes), de fleurs. Il gagnera en complexité avec les années.

Champagne Ruinart 4Champagne Ruinart – Ce qu’en disent les guides :

* La Revue du Vin de France :

« La première maison de Champagne, créée le 1er septembre 1729, dispose des plus profondes crayères rémoises, inscrites à l’Unesco. Dans le giron de Moët & Chandon depuis 1963 (groupe LVMH aujourd’hui), Ruinart a failli mettre la clé sous la porte. Le réveil sonne dans les années 1980 avec une équipe commerciale dédiée et le virage du blanc de Blancs lancé par Jean-François Barot, chef de cave de 1985 à 2002. Il repense le « goût Ruinart » autour d’un chardonnay aromatique, réducteur, fin en bouche, aidé en cela par des approvisionnements de grands terroirs captés par les achats de LVMH. Phénoménal succès en France (75 % des ventes), Ruinart a doublé ses volumes en quinze ans grâce notamment à un marketing brillant autour du blanc de Blancs et le passage de toute la gamme en bouteille prestige (2001). Des assemblages trop jeunes, sulfités et dosés des années 2000, laissent la place à des vins plus harmonieux sous la direction du chef de cave, Frédéric Panaïotis.

Les vins : le tirage de blanc de Blancs présenté cette année est moins marqué par le dosage et affirme une finale citronnée plus franche. Dom Ruinart blanc 2004, construit autour des chardonnays de Chouilly, Avize, Mesnil, mais aussi des puissants Sillery, est encore très jeune, plus salin que 2002, au dosage sobre, à la texture en relief. Attendre deux ans. »

* Bettane & Desseauve (2016) :

« A propos du domaine :C’est la plus ancienne maison de toute la Champagne, dont les origines remontent à 1729. Après un long passage à vide de l’après-première guerre mondiale aux années 1980 (et notamment l’intégration dans le groupe LVMH), elle n’a cessé de progresser en respectant ses fondamentaux tant en volume qu’en style. Elle a ajouté ces dernières années, sous la houlette du talentueux Frédéric Panaïotis, une précision et un éclat aromatique sans guère d’équivalent dans son registre pur et tranchant. Installée à Reims, elle abrite de magnifiques crayères, ces caves où vieillissent les vins. Plutôt axés sur les chardonnays, les champagnes témoignent tous d’une grande délicatesse et d’une pureté aromatique où la minéralité et les agrumes s’expriment remarquablement. Dans un style également sans lourdeur, les rosés (dont Ruinart revendique l’origine de la production voici 250 ans) sont brillants. La maison a assez judicieusement rajeuni le caractère de sa cuvée de prestige, dom-ruinart, en blanc et en rosé, et n’a jamais produit une gamme aussi brillamment homogène. »

Consultez les champagnes Ruinart en vente actuellement

Tous les champagnes en vente sur iDealwine

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Champagne : millésimé… ou pas, quelle différence ?

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Le domaine Leflaive à Puligny Montrachet

Le nom de Puligny trouve son origine à l’époque gallo-romaine, lorsqu’un certain Puliniacus crée son domaine, il y a 2000 ...

Accords mets et vins : ces aliments ennemis du vin à table

À table il y a des accords faciles, par exemple une viande saignante avec la quasi-totalité des vins rouges ou un poisson au four avec la plupart des vins blancs. ...

Couverture_Bullesfatales-HD

Parution : Bulles fatales, quand la Champagne se fait le théâtre d’un roman policier

Le colonel Moutarde a tué le Docteur Lenoir dans le jardin avec le chandelier. Classique ! Imaginez maintenant : mais qui a agressé un grand chef de maison de Champagne ...