Ruinart et Vik Muniz, ou l’expression de la passion pour la terre et la vigne

© Maison Ruinart

Chaque année la Maison de de champagne Ruinart fait appel à un artiste contemporain auquel elle donne carte blanche pour mettre en avant et rendre hommage à la maison et à ses cuvées. Cette fois c’est avec Vik Muniz que Ruinart a décidé de collaborer.

La prestation de Germain Louvet, iDealwine était au premier rang. 😉

Jeudi 14 mars, au Palais de la Bourse, Ruinart nous invitait à venir découvrir l’exposition Shared Roots (« Racines communes ») où les sept œuvres réalisées par l’artiste étaient exposées. Racines communes, car c’est par l’amour de la nature que Vik Muniz et Frédéric Panaïotis, Chef de cave de la Maison Ruinart, ont tissé un lien, à Reims d’abord dans les vignes de Sillery, puis à Rio chez l’artiste au sein de son atelier.

La vigne comme unique pinceau

Chardonnay Leaf, oeuvre de Vik Muniz.

Après Liu Bolin qui s’était fait disparaître dans les vignes l’an passé, Vik Muniz a utilisé la vigne comme unique pinceau dans cette entreprise. En effet, toutes ses œuvres ont été créées à partir des éléments organiques de la vigne et plus particulièrement à partir du chardonnay des vignes de Sillery sur la montagne de Reims. Ceps de vigne, grains de raisins, feuillage, morceaux de ceps calcinés… Une des oeuvres emblématiques est Chardonnay Leaf, une feuille de chardonnay de 5 mètres de haut réalisée dans les crayères classées au patrimoine de l’UNESCO. Lors du vernissage la performance de l’artiste et de ces équipes était diffusée sous forme de timelapse où nous pouvions les voir disposer chaque élément afin de constituer cette feuille.

Une édition limitée

Dans le cadre de cette association entre Vik Muniz et Ruinart, trente coffrets de jéroboams de la célèbre cuvée Blanc de Blancs ont été édités. Chaque exemplaire est numéroté et signé par l’artiste. Le coffret est en bois et recouvert de l’une des réalisations de l’artiste. Le jéroboam a été choisi par Vik Muniz pour ses propriétés de conservation extraordinaires. En effet dans ce format, le vin a tendance à vieillir plus lentement et à développer des arômes d’évolution. Un format qui fournit à cette cuvée un potentiel de garde extraordinaire.

 

Voir tous les champagnes Ruinart en vente

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Portrait d’une blogueuse : Miss GlouGlou, du vert au verre

Elle est devenue la coqueluche de la blogosphère vineuse, la nouvelle trombine du PIF viticole. Sous ce patronyme sonore se cache Ophélie Neiman, une trentenaire qui en a eu marre ...

Comment juger un vin ? Panorama de la critique du vin

Que l’on soit néophyte ou amateur, particulier ou professionnel, il est toujours rassurant de suivre les commentaires de critiques spécialisés. Aujourd’hui plus encore, nous avons mille moyens pour avoir accès ...

ayala

Champagne : retour aux couleurs historiques pour Ayala

L’année 2014 annonce un retour aux sources pour les champagnes Ayala : les bouteilles changent d’habillage pour mieux s’inscrire dans l’héritage historique de la marque.