Recette de la semaine : La vraie salade niçoise

Salade niçoise, que de crimes de lèse cuisine commet-on en ton nom ! Comme, par exemple, l’idée d’y mettre des haricots verts ou, pire encore, du riz ! Non, il n’y a qu’une recette, la vraie, celle codifiée par Jacques Médecin, ancien maire de Nice et grand défenseur de la gastronomie locale dans son livre “La cuisine du comté de Nice”.

Préparation : 30 minutes
Cuisson : 10 minutes (pour les œufs durs)

Pour 6 personnes

Ingrédients

  • 10 tomates mûres mais encore fermes
  • 4 poivrons verts1 botte de cebettes
  • 6 petits artichauts poivrade
  • 4 œufs durs
  • 8 filets d’anchois au sel (ou allongés à l’huile d’olive)
  • une petite boite de thon entier à l’huile
  • une poignée d’olives noires de Nice
  • une poignée de févettes fraîches
  • quelques radis
  • quelques feuilles de basilic
  • Huile d’olive de la meilleure qualité
  • Sel, poivre

Préparation

Durcir les œufs, laisser refroidir, écaler, couper en quartiers.
Rincer les légumes, Epépiner les tomates, couper en rondelles.Oter le pédoncule et les graines des poivrons, couper en dés Parer les radis, émincer les cebettes, écosser les fevettes.
Enlever les feuilles dures du pourtour des artichauts, couper les épines, détailler en petits quartiers, réserver dans un peu d’eau citronnée.
Rincer les filets d’anchois sous l’eau courante (sauf si ce sont des anchois à l’huile)

Présentation

Sur un grand plat disposer les rondelles de tomates, puis les légumes, le thon et les œufs durs.

Disposer ensuite les cebettes, les radis les olives et les filets d’anchois.

Saler et poivrer (traditionnellement on ne met pas de vinaigre). Ajouter le basilic grossièrement coupé avec des ciseaux, puis arroser largement d’huile d’olive.

Le conseil d’iDealwine : l’essentiel est de respecter le principe de légumes crus et de qualité (donc achetés en saison, par exemple juillet, août et septembre pour la tomate). En respectant ce principe on peut s’autoriser quelques variantes en ajoutant un légume ou en en retirant un en fonction des mois. L’autre grande règle à respecter c’est la qualité de l’huile d’olive. Evitez les huiles “vertes” trop ardentes (par exemple les italiennes de Toscane) et préférer les huiles au fruité mûr ou noir, qui ont le goût d’olive noire typique des huiles provençales traditionnelles.

L’Accord iDéal :

Accédez à l’Offre iDéale “Rosés”
Recherchez un accord met et vins
Nos conseils pour bien associer un plat et un vin

Tags:

Vous aimerez aussi

Un plat, une histoire, un vin (1) : la bouillabaisse et le rosé du Clos Cibonne (Côtes de Provence)

S’il est un plat emblématique d’une ville, c’est bien la bouillabaisse, le symbole gastronomique de Marseille. Un symbole avec lequel nous allons débuter notre saga estivale : un plat, une ...

VinsClairsChampagne

Dégustation des vins clairs 2012 : le champagne sans les bulles !

Non, les raisins champenois ne produisent pas des jus qui pétillent dès le départ. Avant de faire du champagne, il faut donc faire du vin. Un vin tranquille qui est ...

La sélection des vins d’Antoine Guindon, expert en vin chez iDealwine

C’est au tour d’Antoine Guindon, expert en vin, de vous présenter sa sélection pointue de vins coups de cœur.