Primeurs 2021 – Partie 4 : les vins de la rive droite

Après un focus sur les conditions météo du millésime , sur la dégustation des vins de Pessac-Léognan et des Graves puis des vins de Sauternes, attardons-nous désormais sur ceux de la rive droite.

La rive droite de Bordeaux est celle qui rassemble les appellations Saint-Emilion, Pomerol, mais aussi toutes les appellations du Libournais (Fronsac, Côtes-de-Castillon, Lalande-de-Pomerol…). Les sols sont en majorité argilo-calcaires ou constitués de graves. L’encépagement est dominé par le merlot, associé au cabernet-franc et au cabernet-sauvignon. Si vous vous êtes intéressé aux primeurs 2021, vous avez sans doute entendu que 2021 n’est pas un millésime à merlot, qui ont souvent manqué de maturité… Cela explique des assemblages assez différents des millésimes classiques, avec une baisse de la proportion des merlots et une hausse de celle des cabernets. Comme presque partout, la région a été touchée par le gel, qui a parfois sévèrement amputé les rendements.

Il est certain que ce millésime ne ressemble pas à ses prédécesseurs, qui étaient particulièrement riches et solaires, alors que cette fois-ci le profil est plutôt sur la fraîcheur, l’élégance, le fruité et la légèreté. Mais nous avons indéniablement goûté de très bonnes choses sur la rive droite, à Pomerol comme à Saint-Emilion, n’ayez crainte, vous pourrez trouver votre bonheur ! 😊

Nous avions démarré nos dégustations primeurs par la rive droite, plus précisément par la dégustation de l’appellation Pomerol, avant de partir au château-Pavie-Macquin puis de terminer avec les vins de l’appellation Saint-Emilion ; et cela nous a permis de rentrer dans ce millésime tout en douceur.

Raphaël, Laure et Quentin aux Primeurs 2021 à Bordeaux

Les primeurs 2021 à Pomerol

Dans l’ensemble, les vins dégustés à Pomerol nous ont surpris par leur matières fluides et légères, leur densité moindre que celle des derniers millésimes. Mais il ne s’agit pas là d’une mauvaise ni d’une bonne surprise : c’est simple, sur notre équipe de quatre dégustateurs ce jour-là, la moitié était ravie de ce style très frais et élégant, trouvait que cela faisait du bien à l’appellation d’avoir un millésime de ce type après les millésimes chauds, tandis que l’autre moitié était un peu en perte de repères.

Château Clinet : le nez exhale des parfums de fruits bien mûrs ainsi que des notes fraîches et de tabac. En bouche on découvre des notes cacaotées et une jolie texture veloutée, fraîche et dense, équilibrée entre la puissance et l’élégance.

Les primeurs 2021 à Saint-Emilion

Château Cheval Blanc : des fruits rouges équilibrés avec des notes de violettes. La bouche est impressionnante, complexe et d’une fraîcheur sans nom.

– Château Figeac : Ici, ce sont les fruits noirs qui dominent. La concentration en bouche est très belle, ce nectar est précis et fin.

– Château Pavie-Macquin : dégusté à la propriété, nous avons été enchantés par ce nectar ! Le nez s’ouvre sur des arômes intenses de fruits noirs, avec également des notes de sous-bois et de menthe. En bouche, l’attaque est d’une grande douceur, cédant la place à un beau fruité, une matière ample, dense et d’une grande finesse. L’ensemble est très bien équilibré par la fraîcheur et le beau jus.

– Clos Fourtet : au nez, on découvre des fruits noirs et des notes de poivre, de menthe, de cuir et de tabac. De la bouche s’ouvre une matière souple et veloutée, très digeste et se terminant par une belle finale vive et saline, d’une certaine longueur. Un vin que l’on pourra sans doute apprécier dès sa jeunesse.

Valandraud : fruits mûrs et notes mentholées au nez, très belle matière veloutée, élégante, légère et digeste en bouche, aux arômes gourmands de fruits acidulés. Les tanins sont bien présents en finale.

Château Larcis Ducasse : des arômes de fraise et des notes florales pour un nez très envoûtant. Joli grain de tanin élégant, matière soyeuse. Un vin frais et profond.

Les primeurs 2021 – ailleurs rive droite

Clos Puy Arnaud : bombe de fruits au nez (fruits rouges et noirs), d’une gourmandise rare. La bouche suit cette trame gourmande, offrant des tanins soyeux et un ensemble élégant et équilibré.

Château Canon-Pécresse (2ème année en bio certifié) : provenant d’un superbe terroir calcaire situé dans le prolongement du plateau de Saint-Emilion, ce vin produit avec soin dans un “jardin de vignes” offre au de beaux arômes de fruits rouges (griotte), purs, gourmands et légèrement épicés. En bouche, l’attaque est souple et laisse découvrir une matière pleine de vivacité, des tanins poudrés. La finale se termine tout en fraîcheur et avec d’agréables notes salines.

Château Puygueraud : le nez évoque le panier de fruits rouges, entre la fraise et la cerise, avec des notes mentholées et de sous-bois. On retrouve les fruits rouges en bouche qui apportent un côté délicieusement acidulé, une matière veloutée, fraîche et gourmande, sa minéralité.

Accéder au site primeurs d’iDealwine

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Mas de Daumas Gassac : le « grand cru » languedocien

A la tête du Mas de Daumas Gassac, les quatre fils d’Aimé Guibert valorisent, comme leur père, le Languedoc, sa terre et sa nature.

67 Pall Mall une

67 Pall Mall | Le baromètre fait sa tournée à Londres

La semaine dernière, nous avons inauguré le baromètre anglais en grande pompe au 67 Pall Mall, avec une présentation des tendances du marché et une dégustation de haute-volée.

Des vignobles du Piémont classés patrimoine mondial de l’humanité

A l’instar de Saint-Emilion, une partie des vignobles des appellations italiennes Barolo et Barbaresco sont désormais reconnus par l’UNESCO comme faisant partie du patrimoine mondial de l’humanité. L’histoire millénaire du ...