Marc Delienne, un « fleuriaton » à surveiller…

Lors d’une petite balade dans le vignoble de Fleurie, au nord du Beaujolais, vous vous perdez au gré des chemins et des rangs de vigne… Heureusement, vous vous souvenez avoir longé une vigne « plus haute que les autres »… Vous ne pouvez pas vous tromper, il s’agit bien là des parcelles de Marc Delienne, que vous ne tardez pas à apercevoir au loin, travaillant à l’ombre de son chapeau. Nous vous proposons de découvrir ce vigneron que nous avons rencontré au Grenier Saint Jean, le salon professionnel des domaines biodynamiques et natures à Angers.

Non, Marc n’est pas issu d’une longue lignée de vignerons implantés dans le Beaujolais depuis de longues années. Il est une des figures nouvelles de Fleurie, et est arrivé par là un peu par hasard. Passionné de vin depuis toujours, Marc Delienne travaillait à Paris dans le secteur de l’informatique. Un beau jour, il décide de faire de sa passion son métier, et quitte la capitale pour aller apprendre le métier au domaine de Trévallon en Provence, où Eloi Dürrbach – qui était lui-même parti de rien à l’époque – lui apprend ce beau travail de la vigne. C’est en 2015 qu’il achète une propriété de 14 hectares à Fleurie, pour la simple raison qu’il croit dans la potentialité de cette région à produire de très grands vins. Dès son arrivée, il entame la conversion du domaine à la viticulture biologique, puis en biodynamique en 2016. Cela fait maintenant deux ans que le domaine est entièrement certifié, Marc Delienne souhaite également finaliser la certification Demeter de ses vignes cette année.

Les vignes sont plantées à 100% en gamay noir, sur des sols majoritairement sableux ou limono-sableux. Elles sont âgées de 40 à 80 ans, ne sont pas rognées mais taillées traditionnellement, « en gobelet », ce qui explique leur hauteur parfois étonnante. A la vigne, un travail des sols est mené très régulièrement, peu profond, dans le respect des pratiques de la biodynamie. En cuverie, les vinifications sont réalisées de la façon la plus naturelle possible, sans intrants. Une fois la vendange entière triée, l’on remplit les cuves en béton, sans levurage ni chaptalisation. Les cuvaisons sont relativement courtes, les vins sont mis en foudres pour la plupart, sitôt les pressurages effectués. Comme le dit lui-même Marc Delienne, avec, nous l’espérons, une pointe d’humour, « voyez… c’est très simple ! ». Depuis les premiers millésimes du vigneron, on lui reconnait des vins gourmands et équilibrés, aux tanins fins, notes de fruits rouges et de myrtille.

Retrouvez les vins du domaine Marc Delienne en vente sur iDealwine :

Fleurie Maurice : Un hommage à la fois fin et fruité pour cet homme qui a si bien accueilli Marc Delienne à son arrivée à Fleurie. Du grand Delienne !

Fleurie Avalanche de Printemps : Ce vin jaillit littéralement de votre verre, tant par son énergie que par ses multiples effluves de fruits.

Fleurie Greta Carbo : Un magnifique gamay, d’une puissance exquise et d’une finesse irréprochable.

Fleurie Abbaye Road : Très bel assemblage de différents vins élevés en foudres, cette cuvée est particulièrement concentrée même si la fraîcheur de Marc Delienne reste au beau fixe, un travail ambitieux !

Fleurie La Vigne des Fous : Un vin vertigineux, comme la vigne qui l’a porté, un bouquet fleuri et exotique.

Brouilly Pierreux : « Un bel ajout à votre collection » selon William Kelley du Wine Advocate, qui se déplace tous les ans au domaine. De délicates arômes de framboises et d’épices.

Saint Amour A la folie : À ouvrir bien entendu lors d’un repas… à deux ! Des notes de fruits rouges, de réglisse, un vin à la fois équilibré et corsé

 

 

Découvrez tous nos vins sur iDealwine.com

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Château Giscours : décès d’Eric Albada Jelgersma

L'homme d'affaire néerlandais Eric Albada Jelgersma (château Giscours, château du Tertre à Margaux), est décédé le 21 juin dernier.

Où en est la loi Evin ?

Au début du mois (6 août), le Conseil Constitutionnel a rejeté l’amendement à la loi Macron sur la clarification de la loi Evin (pour des raisons techniques de droit). L’association ...

Smith Haut Lafitte

Un chai « furtif » au château Smith Haut Lafitte

Les propriétaires du château Smith Haut Lafitte, cru classé des Graves, ont investi dans un nouveau chai dédié aux seconds ...