Les vins du Tricastin changent de nom

GrignanVin et centrale nucléaire ne font pas bon ménage… du moins c’est qu’estimaient les vignerons du Tricastin. La notoriété de ce vignoble pâtissait en effet grandement de la proximité du complexe nucléaire implanté dans les années 70 sur trois communes voisines. Les incidents survenus en 2008 ont incité les vignerons de la région à accentuer leur pression sur les autorités. Malgré une série d’analyses démontrant l’absence de radioactivité suspecte dans le vignoble, l’appellation a perdu « 40% de son volume en deux ans » et les arrachages de vignes ont atteint 600 hectares en 4 ans, laissant 2.100 hectares pour l’AOC, a rappelé Henri Bour, viticulteur et président de l’appellation.

L’INAO (Institut National des Appellations d’Origine) a émit un avis favorable pour rebaptiser l’appellation « Grignan-Les Adhémar ». Le millésime 2010 inaugurera ce nouveau nom, pour ses vins rouges, blancs et rosés. La décision n’est pas encore totalement arrêtée puisque cette nouvelle AOC fera l’objet pendant deux mois d’une « procédure nationale d’opposition », qui devrait permettre à l’INAO de recueillir les éventuelles contestations.

« Je suis soulagé et très satisfait. Les vignerons avaient besoin de se débarrasser de cette image qui leur collait injustement à la peau. Le boulet est enfin coupé, ça va débloquer la situation », s’est réjoui Henri Bour.

La maison Chapoutier produit quatre cuvées sur l’appellation Coteaux du Tricastin : Château des Estubiers (rosé et rouge) et La Ciboise (rouge et blanc).

En savoir plus sur la maison Chapoutier

La Maison Chapoutier est sans conteste l’un des noms les plus prestigieux de la vallée du Rhône. Le domaine s’étend sur 240 hectares de vignes, toutes converties en biodynamie ; c’est à ce jour le plus grand vignoble de France à avoir adopté ce mode cultural. Le savoir-faire Chapoutier s’est aussi étendu vers d’autres vignobles, dans le Roussillon mais aussi le Sud de l’Australie. L’histoire familiale a débuté en 1808, date de la création du domaine, mais c’est véritablement en 1879 que les contours se sont dessinés, lorsque Polydor Chapoutier achète quelques hectares de vignes pour devenir éleveur de vin et négociant. Depuis, sept générations se sont succédées, jusqu’à Michel, aujourd’hui à la tête de ce vignoble exceptionnel, ancré dans l’histoire et les traditions. Depuis 1996, toutes les étiquettes de la Maison M.Chapoutier sont transcrites en braille.

En savoir plus sur les grandes régions viticoles

Accédez au site de l’INAO

Consultez la cote d’un vin

Recherchez un vin en vente actuellement

Recherchez les vins de la Maison Chapoutier en vente actuellement

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Grand Corbin Despagne et Ampélia, deux incontournables de Bordeaux

Le nom de Despagne est attaché à la terre saint-émilionnaise depuis au moins le début du XVIIème siècle. Grand Corbin Despagne (vendu à un prix qui reste très doux) est ...

Vendanges Constance

Constance, la vendangeuse d’iDealwine au domaine Bonneau du Martray

Après avoir taillé des vignes à Maury il y a quelque temps, Constance s’est extraite du service web-marketing d’iDealwine pour ...

Michel Chapoutier : l’inventeur des sols

Il ne savait pas grand-chose mais il avait le vin dans le sang. Michel Chapoutier, qui a d’abord voyagé et ...